Revue de patron : Magnolia

Revue de patron : MAGNOLIA de Deer&Doe

Il y a peu, je te présentais le patron Airelle de chez Deer&Doe, par lequel j’avais été conquise. J’avais acheté en même temps celui de la robe Magnolia et j’avais hâte de le tenter !

Crédits photo : Pavel Danilyuk

Le patron

Dans mon dressing (c’est beau de rêver, dans ma petite armoire) j’ai une robe achetée il y a une quinzaine d’années chez Etam. C’est mon best-seller : je la porte plusieurs fois par an, été comme mi-saison, et l’été environ une fois par semaine. Je l’adore car elle me va magnifiquement bien (oui, ce n’est pas la modestie qui m’étouffe dans ce cas !!), qu’elle peut se porter en toutes occasions (habillées et décontractées), a de super motifs géométriques, bref c’est LE basique à avoir dans sa garde-robe dirait Christina.

Il s’agit d’une robe effet cache-cœur en haut, avec des liens à nouer derrière la taille, qui s’arrête au genou et sans manche, en tissu élastique. Cela faisait un moment que je cherchais un patron qui me permette de coudre moi même cette robe car elle commence malheureusement à s’abîmer (après 15 ans d’usage rien de plus normal !) Le patron Magnolia de Deer&Doe correspond en tous points à mes désirs (il y a des manches mais c’est assez simple de les enlever si on veut).

Le tissu

Pour réaliser ce patron, j’ai choisi un tissu viscose noir à motifs verts et rouges (2,60m) acheté à la mercerie à côté de chez moi. C’est un tissu approuvé par M. Chéridamour (il paraît que j’ai mauvais goût en la matière donc c’est rare qu’il aime !) Cette viscose est très légère et agréable, elle me semble parfaite pour réaliser la robe.

C’est parti !

J’ai décidé de faire la version « été » : courte avec des manches papillon, et un petit décolleté (la robe existant avec un décolleté plongeant). Ayant déjà réalisé la blouse Airelle qui me va très bien en 36, j’ai décidé de coudre également la robe Magnolia en 36.

Crédit photo : Photo personnelle

Tout comme pour la blouse, la préparation du patron est aisée et la découpe du tissu facile (ou du moins aussi facile que possible quand on découpe un tissu aussi fluide et glissant que la viscose !), les repères parfaits pour un montage très aisé. Et là encore, les explications illustrées permettent de monter la robe très facilement.

Je n’ai eu aucune difficulté particulière lors de la couture. Mon seul souci a été au niveau de la poitrine : après avoir faufilé les 2 parties du haut sur la ceinture, j’ai eu l’impression que cela n’allait pas du tout et j’ai donc croisé d’avantage le devant haut. Ça a été pire, j’ai donc fini par coudre l’ensemble selon les repères d’origine. Au final, je trouve que cela « baille » un peu au niveau de la poitrine mais les manches couvrent ça très bien. Pour la prochaine version, je ferai en sorte de retravailler légèrement au niveau des aisselles et ce sera parfait. Cependant je me pose la question de savoir quel peut être le rendu avec le décolleté plongeant : j’aurais vraiment peur que ça n’aille pas.

Le point technique est le montage de la fermeture à glissière invisible. Mais j’ai l’habitude et j’ai trouvé ça simple grâce au pied spécial que j’ai acheté dès mes débuts en couture. Si tu ne l’as pas, je te le conseille très fortement : c’est un investissement assez minime pour un gain de temps et un rendu vraiment appréciable.

Je trouve la robe un peu courte au niveau de l’ourlet du bas mais M. Chéridamour la trouve parfaite. Je pense néanmoins que pour la prochaine je rajouterai 3 cm pour que cela soit un peu plus à mon goût.

Mis à part cela, cette robe est juste par-fai-te pour moi. Je trouve le rendu top. Elle est agréable à porter, flatteuse pour la silhouette, légère… Bref, un régal ! Inutile de dire que je vais la décliner à l’envie et que ce patron va m’accompagner longtemps. Il est déjà prévu que j’en refasse une autre pour cet été.

Bilan des courses

J’aime ce patron d’amour ! Cela faisait tellement longtemps que je cherchais ce modèle que je suis aux anges de l’avoir trouvé. J’ai très envie de faire la version longue et très décolletée dans une version plage/décontracté.

En résumé :

  • Les plus :
    • Patron très simple à coudre.
    • Finitions parfaites.
    • Patron disponible en pochette et en PDF.
  • Les moins :
    • Robe qui doit être légèrement retravaillée au niveau de la poitrine ou des aisselles (pour moi en tout cas #teampetitepoitrine).
    • Les manches papillon que je trouve un peu trop grandes.
    • Le coût du patron en version papier.

J’ai d’autres modèles de la marque Deer&Doe qui me font de l’œil et après avoir testé 2 patrons, j’ai bien l’intention de les acheter car je sais maintenant qu’ils seront parfaits pour moi (même si M. Chéridamour m’a déjà prévenue : il ne me voit pas du tout dans la combinaison Sirocco !)

5 commentaires sur “Revue de patron : Magnolia

  1. Merci beaucoup pour ce partage! Je cherchais un patron de robe cache-coeur depuis un certain temps ! j’avais repéré la robe Magnolia mais sur le site de Dee and Doe j’avais compris que ce n’était pas un modèle si simple que ça ( niveau 3 sur 5) et ça m’a arrêtée. Il semble simple pour toi, mais j’imagine que tu as un très bon niveau de couture ? (moi j’ai vraiment un niveau intermédiaire, je ne suis plus débutante mais vraiment pas experte non plus…) Je me suis déjà fait des robes, mais j’ai un peu peur d’acheter le patron (que je trouver cher) et de ne pas la réaliser car elle sera trop compliquée. Je couds principalement les modèles du magazine « la maison Victor » (je ne sais pas si tu connais, mais moi j’adore ce magazine) et je réalise maintenant les modèles intermédiaires de ce magazine, mais ils sont très bien expliqués ( avec photos et vidéos si besoin)… Tu la conseillerais pour quel niveau de couture ?

    J’aime

    1. Si tu couds les modèles de La Maison Victor (j’adore également ce magazine !!), la robe Magnolia ne devrait pas te poser de souci, elle correspondrait à un niveau 3 chez eux je pense. Le livret est bien conçu également, avec des schémas explicatifs très clairs. Pour te donner une idée, je suis également à un niveau intermédiaire (je n’ai encore jamais osé coudre une pantalon ou un manteau pour moi par exemple).

      J’aime

      1. d’accord, merci ! 😘 Je vois aussi que beaucoup de couturières ont du faire des modifications au niveau de la poitrine… ( surtout pour les grandes tailles, ce qui est mon cas…) et qu’on peut supprimer le noeud, qui est juste décoratif ?

        J’aime

  2. Belle réalisation !
    Je n’ai pas testé ce modèle, mais sur le blog Deer&Doe, ils ont mis les tutos d’ajustements « petite poitrine » et « forte poitrine », tu trouveras peut-être l’aide nécessaire pour ta prochaine réalisation ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s