Mon sommeil, son sommeil

Mon sommeil, son sommeil

Avec lui, je partage tout. Ma vie, mes doutes, mes envies, mes rêves… Il n’y a qu’une chose que nous ferons toujours séparément : dormir. Ses rêves, ses insomnies, ses moments de total abandon : je ne suis jamais de la partie. Mais il faut dire qu’avec l’homme que j’ai choisi, le sommeil est une histoire particulière.

Son sommeil

Ici, je surnomme mon mari Mister Man, mais pour toute une partie de ma famille, c’est « l’Ours ». Avant même de partager ses nuits, je connaissais sa réputation pour l’hibernation. Et mon ours a choisi d’hiberner non pas 6 mois dans l’année, mais 12h par jour. Quand je l’ai connu, le dimanche, il dormait jusque 12h, mangeait, et repartait pour une sieste de 3 heures. Autant dire que le temps passé ensemble était minime. C’est un homme qui aime dormir, et surtout qui déteste le matin (qu’il désigne comme n’importe quel moment où il se réveille, qu’il soit 11h ou 17h). À cela, il faut ajouter une incapacité apparente à fermer l’œil avant 1h du matin. Tu te dis sans doute que c’est parce qu’il dort autant toute la journée, comme moi dans nos débuts, mais c’est faux. Mon ours est aussi un hibou, oiseau de nuit qui préfère les moments nocturnes et solitaires (donc si tu as suivi, il est mi-ours, mi-hibou, mi-ours derrière)

ours qui dort, sommeil
Crédit photo : Daniele Levis Pelusi

À cette quantité de sommeil vient s’ajouter un sommeil de qualité. Il peut s’endormir très facilement, en un claquement de paupière. Et cette capacité à la somnolence et ce besoin de repos est apparemment génétique. La sieste est un sport national dans sa famille. Je me souviens d’une journée de Noël où seule ma belle sœur et moi étions réveillées. On trouvait des ours endormis dans tous les coins : sur le canapé, dans tous les lits de la maisonnée, et même sur le tapis du salon.

Une fois endormi, il est quasi impossible de réveiller l’Ours qui dort. J’ai testé pour toi :

  • le passage d’aspirateur dans la même pièce
  • le secouage d’épaule
  • le bisou baveux sur la joue
  • la lumière dans les yeux
  • la répétition incessante de son prénom
  • le lâcher d’enfants dans la pièce

Rien n’y fait, quand Mister Man dort, il dort. Au mieux, il marmonne quelque chose, puis se retourne pour mieux continuer ses ronflements béats.

Mon sommeil

Avant de connaître mon mari, je me qualifiais de bonne dormeuse (je ne savais pas encore que je venais de rencontrer le champion toutes catégories). Je ne suis tout de même pas du même niveau. Je m’endors relativement facilement, mais je me réveille aussi sans problème. J’aime les matins tranquilles où je suis plus efficace. J’ai besoin de mes 6 heures de sommeil, mais je fonctionne bien sans. Quand je me réveille la nuit, généralement pour assouvir un besoin naturel, il me faut du temps pour me rendormir, mais jamais trop non plus.

Du coup, si tu suis un petit peu, tu auras compris qu’il est rare que je me couche en même temps que mon mari.

J’ai le sommeil serein mais, contrairement à mon mari, je ne considère pas dormir comme une activité. C’est un besoin, une nécessité corporelle, et tant mieux si c’est assouvi.

Notre sommeil, leur sommeil

Bien sûr, tout ça a changé quand nous sommes devenus parents… Tout le monde le dit et le répète : avec l’arrivée d’un bébé, le sommeil est impacté pour tout le monde. Tout le monde, sauf mon ours.

Je savais déjà que, la nuit, Mister Man ne servirait globalement à rien et je n’avais pas tort. Bien sûr, il est prêt à aider, à se réveiller et à donner un biberon ou rassurer la grande pendant un cauchemar. Mais le problème, ce n’est pas la volonté. C’est la réalisation. Dans les faits, dès qu’une de nos filles fait un bruit, je suis réveillée. Pas Mister Man. Et pour que ce soit Mister Man qui prenne en charge les réveils nocturnes, il faut le réveiller. Ce qui veut dire, au choix : allumer la lumière, le pousser sauvagement, répéter son prénom d’une voix claire pendant une minute, ou les trois en même temps (et encore, parfois rien ne marche). Toutes ces techniques s’assurent d’une chose : je suis, moi, bien réveillée. Du coup, et c’est peut-être une erreur, nous avons pris l’habitude que ce soit moi qui s’occupe des nuits agitées. Comme Mister Man se couche tard, le pacte c’est qu’il gère tout ce qui arrive entre 20h et son coucher. Les réveils en pleine nuit sont heureusement plutôt l’exception que la règle dans la maison, donc pour l’instant il n’y a pas eu besoin de remettre ce fonctionnement en question.

Je dois tout de même avouer que d’avoir un ours ronfleur à côté est parfois extrêmement irritant. Pas pour les ronflements en eux-mêmes, mais plutôt pour l’impression de solitude totale, alors même que mon partenaire est proche. Cette sensation dont je te parlais de ne pas partager quelque chose de si essentiel : moi, ne pas partager son sommeil, et lui ne pas partager mes moments d’éveil. Ces instants où, après avoir bercé un bébé, consolé une petite ou juste fait un mauvais rêve, je me retrouve seule, dans le noir, à me demander où est parti mon amoureux, et pourquoi, pourquoi je ne peux pas partager sa sérénité hypnique. Pourquoi il ne peut pas écouter les doutes qui souvent surgissent au milieu de la nuit.

couple qui dort, sommeil
Crédit photo : Damir Spanic

Mais les milieux de nuit sont aussi faits pour ça. Et généralement, poser mon épaule sur son torse assoupi m’assure la sérénité qui me permet de me rendormir… Avant le prochain réveil, celui dont lui se chargera… Si j’arrive à le réveiller.

14 commentaires sur “Mon sommeil, son sommeil

  1. J’avoue que j’aime bien dormir moi aussi, alors je comprends ton mari – mais je n’ai pas besoin de 12h de sommeil heureusement ! J’ai personnellement besoin de 8h de sommeil pour être en forme – 7h je suis pas au top et en dessous de 7h je marche au radar toute la journée alors quand tu dis que dormir 6h c’est assez pour toi, je te mets dans la catégorie petits dormeurs ! Je vous envie, ce monde a été fait pour vous !!!
    Ton mari n’est pas gêné dans sa vie professionnelle d’avoir besoin d’autant de sommeil ?

    J'aime

  2. Team grosse dormeuse ici aussi. J’ai besoin de 9h, en dessous de 7h je deviens vite grognon, à fleur de peau. De son côté mon mari est un « petit » dormeur, 5-6h la nuit, sauf qu’il fait des siestes dès qu’il peut. Donc je te comprends car on a un rythme assez décalé. Il se lève très tôt pour son boulot, se couche aussi très tôt, et le weekend il fait la sieste de 3-4h samedi et dimanche. On n’a pas d’enfants donc ça va de ce côté là, mais c’est parfois pesant car quand on prévoit de sortir, c’est souvent à moi de me lever tôt pour que Mr puisse être rentré pour faire sa sieste… les joies des couples 😀

    J'aime

  3. Avec Chéri on aime bien dormir aussi ! La différence c’est que j’ai un sommeil assez léger (voir hyper léger depuis ma grossesse) et chéri a un sommeil bien plus lourd.
    Comme je n’allaite pas, on avait décidé de faire dès la naissance 50% pour les réveils la nuit. Je me réveil 100% du temps mais j’apprécie de rester au lit. J’ai dû plus d’une fois le secouer pour qu’il se réveille et ca m’énervait un peu.
    Ce qui nous a aidé c’est que je parte quelques jours quand mon bébé était tout petit. Et il a réussi à se réveiller seul car il savait que bébé comptait sur lui. Depuis, il se réveille plus facilement et maintenant que bébé ne se réveille plus que si il est malade, en se couchant on décide qui est de garde la nuit. Et on a 90% de succès.

    Les siestes, ca reste mon petit plaisir à moi !

    J'aime

    1. Tu as de la chance qu’il réussisse à se réveiller plus facilement maintenant! Mister Man peut très bien à se réveiller quand je ne suis pas là… Mais dès que je suis là, la nuit, il sombre dans son semi-coma.

      J'aime

  4. C’est moi l’ours à la maison et devine quoi ? J’entends souvent les enfants surtout quand c’est ma nuit (on a pris l’habitude de faire une nuit sur deux). Il arrive à mon mari de devoir me réveiller mais l’inverse est aussi vrai (c’est un bon dormeur aussi).
    Jusqu’à la fin de mes études j’avais plus ou moins le même rythme que ton homme (j’avais déclaré les cours du atin optionnel 😅) mais depuis que j’ai un boulot avec des horaires non négociables et des temps de sieste rares, mon rythme s’est adapté. Depuis qu’on a des enfants je suis même devenue couche tôt. Mon côté hiboux a complètement disparu ! En même temps si je n’ai pas mes 9h de sommeil rien ne va…
    Ton ours a de la chance de pouvoir garder sa flexibilité, je l’envie 😉

    J'aime

    1. Merci ! Je pense que mon homme garde son rythme de hibou pour profiter aussi de quelques moments seul quand tout le monde est couché. Et ne t’inquiète pas, je lui rappelle régulièrement à quel point il a de la chance de pouvoir continuer à vivre à son rythme.

      J'aime

  5. Team marmotte ici et je suis bien contente que mes loulous soient aussi dans cette team.
    Mon humeur est directement corrélée à mon nombre d’heures de sommeil et mon mari le sait très bien. Du coup il se lève clairement beaucoup plus que moi quand on a des réveils nocturnes (très rarement heureusement). Lui n’a pas vraiment besoin de beaucoup de sommeil et c’est une vraie pile quand il s’agit d’aller voir pourquoi un de nos loulous pleurent. Je suis de mon côté très lente à réagir par contre j’ai un radar à cris de bébés et ça m’arrive très souvent d’être réveillée par les bébés du voisinage (la joie des appart par hyper bien insonorisés).

    J'aime

  6. Vous avez vérifié que c est pas une apnée du sommeil? Mon mari dormait tout le temps, c etait pénible. Il a fait des tests. C etait une apnée du sommeil. Depuis qu il est appareillé, c est la résurrection. Franchement, ca a changé notre vie à tous les deux. Depuis, il ne dort plus « que » 8h, ne ronfle plus.
    Bref quelqu un qui dort beaucoup et qui ronfle, bah je ferais les tests!!
    Attention, certains médecins généralistes mal informés disent que ce n est pas possible chez des jeunes, minces. (C est plus fréquent chez les gens en surpoids) mais mon mari est jeune et mince! Et comme nous avons sensibilisé notre entourage, plusieurs amis se sont fait testés et une de mes copines, très fine, a été diagnostiquée. Elle revit aussi!

    J'aime

    1. Il a fait des tests il y a quelques années,, ce n’est apparemment pas ca! Mais maintenant que tu le dis, je vais peut-être lui suggérer de refaire un tour, vu que maintenant il est plius âgé et en surpoids…

      J'aime

  7. Ça me fait penser aussi à un syndrome d’apnées du sommeil… rochon au réveil, s’endort facilement n’importe où, ronfle bcp…je lui conseillerai aussi de se faire dépister par un enregistrement du sommeil.
    Sinon j’ai bien visualisé la scène de la « sieste de Noël  » et ça m’a bien amusée 😉

    J'aime

Répondre à Lola Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s