Mes poules ont la grippe aviaire

MES POULES ONT LA GRIPPE AVIAIRE

Comme tu le sais, si tu me lisais sur les anciens blogs, j’ai quatre poules dans le jardin. Elles nous font de bons œufs tous les jours et Jolie Fleur adore jouer avec elles, les caresser ou les surveiller lorsqu’on les lâche en dehors de l’enclos.

Grâce aux poules, et surtout grâce à leurs graines appétissantes, notre jardin est devenu « The place to be » pour tous les oiseaux du quartier, notamment les tourterelles. On en a déjà compté 19 dans l’enclos avec les poules !

Mais, un jour en allant chercher les œufs, j’ai trouvé une poule morte sur les œufs. Comme si elle s’était endormie à jamais dessus. On s’est dit qu’elle était peut-être plus vieille qu’on ne le pensait ou avait eu une crise cardiaque, que ce sont des choses qui arrivent. On s’est débarrassé du corps et on est passés à autre chose.

Une semaine plus tard, mon mari a trouvé une seconde poule dans le même état et la même position. On a commencé à se poser des questions, mais comme les deux autres allaient parfaitement bien, on n’a rien fait de particulier.

Crédit photo : enriquelopezgarre

Mais le lendemain matin, en ouvrant les volets, j’ai découvert une tourterelle morte sur le toit de ma voiture. C’était écœurant. J’ai compris qu’il y avait vraiment un problème, que ça ne touchait pas que les poules et j’ai décidé d’agir.

Sur les conseils d’une copine chroniqueuse, j’ai appelé les services vétérinaires départementaux (service de la DGCCRF). On a pris ma situation très au sérieux et une personne est venue le lendemain chercher le cadavre de la poule et celui de la tourterelle pour les emmener subir une autopsie et des analyses dans un laboratoire spécialisé.

Les services vétérinaires m’ont recontactée 48h plus tard. Entre temps, j’ai trouvé deux tourterelles et une mésange mortes. J’avais l’impression d’être dans un film d’horreur. Je n’osais plus regarder dehors, de peur de voir un nouveau cadavre.

La conclusion du laboratoire a été sans appel : grippe aviaire ! Ils nous ont expliqué que les services vétérinaires envoyaient une équipe dans la journée pour abattre nos poules restantes et prendre des mesures vis-à-vis des oiseaux sauvages. Je ne m’attendais pas du tout à ce qui a suivi.

Un grand camion blanc s’est garé devant la maison vers 16h. Trois hommes en sont descendus, en combinaison complète, ces espèces de scaphandres en plastique que l’on ne voit que dans les films. C’était très impressionnant.

Ils nous ont expliqué qu’ils allaient emporter les poules et les abattre en « lieu sûr » et qu’ils allaient poser des pièges pour attraper les tourterelles qui tournaient autour de l’enclos. En entendant ça, Jolie Fleur s’est mise à pleurer. Elle ne voulait pas qu’on fasse de mal à ses poules et aux oiseaux du jardin… Ils ont posé les pièges et sont partis en promettant de revenir le lendemain. Nous avions pour instructions de ne pas aller au travail ou à l’école et de les attendre. J’ai pensé qu’ils voudraient certainement nous faire une prise de sang ou quelque chose du genre.

Crédit photo : Herney

Le jour suivant, vers 10h, le même camion s’est à nouveau garé devant la maison, accompagné de deux autres. Neuf hommes en sont descendus, toujours en combinaison complète. L’un d’eux, le responsable, s’est avancé pour nous parler. Et ce qu’il nous a annoncé nous a complètement étourdi :

« Nous sommes dans une zone où la grippe aviaire est prise très au sérieux [nous vivons en Dordogne où les élevages de canards et oies sont très nombreux], c’est pourquoi il a été décidé de prendre des mesures drastiques pour enrayer la propagation de cette épidémie de grippe aviaire. Les oiseaux suspects ont déjà été appréhendés. Maintenant, il est question de protéger les autres oiseaux du voisinage et les oiseaux de passage, notamment les oiseaux migrateurs qui sont en train de revenir des pays chauds. Mes collègues vont installer une tente hermétique et stérile qui englobera l’ensemble de votre jardin. Vous n’y aurez pas accès, vous devrez rester à l’intérieur de votre maison au cas où vous soyez vous-même porteurs du virus. Et ce pour une durée de 6 semaines. »

Ses collègues ont commencé à déployer de grandes toiles, arrimées à de gigantesques poteaux. Puis ils ont mis le toit de la tente, il passait au-dessus des arbres. Notre jardin s’est retrouvé dans le noir, notre maison s’est retrouvée dans le noir. Ils nous ont fait une prise de sang, nous ont remis un fascicule explicatif avec un numéro à appeler au cas où. Puis ils sont sortis, ont calfeutré les portes et les fenêtres et ont diffusé un produit dans tout le jardin (un produit désinfectant certainement). Et ils sont partis.

Nous nous sommes retrouvés tous les quatre, enfermés dans la maison, à la lumière des plafonniers, complétement abasourdis. On allait vivre un confinement, strict, dans le noir et on serait les seuls à le vivre.

Je ne te cache pas que ces six semaines ont été très très compliquées à vivre. Je préfère d’ailleurs ne pas rentrer dans les détails. Sache seulement qu’au bout de ces six longues semaines, les camions sont revenus et ont enlevé la tente. La lumière du soleil nous a fait extrêmement mal aux yeux. Les hommes en combinaison nous ont à nouveau fait une prise de sang et ont prélevé des échantillons du sol et des plantes du jardin.

Une fois qu’ils sont partis, nous avons pu découvrir l’état de notre jardin : les plantes étaient toutes mortes, nous n’aurons aucun fruit cette année. Nous avons enfin pu reprendre une vie normale, retourner au travail et à l’école, voir des gens et marcher sous un rayon de soleil.

Une chose est sûre, nous ne prendrons plus jamais de poules.

14 commentaires sur “Mes poules ont la grippe aviaire

  1. j’y ai cru à fond !! ce n’est qu’en voyant les commentaires que j’ai tilté! je me suis même demandé :mais comment ils ont fait pour les courses? et pour les vaccins du bébé si ca tombe pendant les 6 semaines ? alala… pourtant ce matin au réveil je me suis demandé ce que j’allais trouver comme poisson d’avril sur le blog cette année 😉 c’est la première fois que ca marche sur moi en tout cas, bien joué !

    Aimé par 1 personne

  2. Comme les autres, la mise en stérilité du jardin et le confinement m’ont mis la puce à l’oreille ^^ Finalement, estimons-nous heureux, nous avons le droit de voir le soleil pendant nos semaines de confinement ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s