Portrait de femme 4 – Jeanne, une créatrice de bijoux talentueuse

Portrait de femme 4 – Jeanne, une créatrice de bijoux talentueuse

Aujourd’hui, je veux te présenter Jeanne, qui a créé une marque de bijoux que j’apprécie beaucoup : Colette s’apprête.

Comment j’ai rencontré Jeanne ?

Il se trouve que depuis près de 2 ans (période COVID non déduite, sinon ça ne fait que 4 mois, mais ça fait moins sérieux dit comme ça) je fais de la gymnastique. Pas de la gymnastique fitness, non, de la gymnastique où tu fais des roulades en finissant sur les fesses (mon niveau) et des magnifiques saltos (niveau de Jeanne). Forcément, comme nous sommes adultes et peu contraintes par notre entraîneur (qui a une autorité limitée face à notre indiscipline), il se trouve que nous nous ménageons des moments pour papoter entre deux exercices diaboliques. J’ai donc fait la connaissance de Jeanne et découvert nos quelques points communs : nous avons toutes les deux des enfants, qui font de la gym ensemble également, elle a du talent, j’ai du talent

Jeanne était journaliste internationale et bien que ce soit un métier épanouissant, c’est aussi épuisant : nombreux déplacements, horaires décalés… Après la naissance de son second enfant, Jeanne a entamé une reconversion professionnelle et a créé sa marque de bijoux « Colette s’apprête ». Colette était la grand-mère de Jeanne, une femme belle et pimpante qui savait s’affirmer en restant élégante en toute circonstance. Cette femme rayonnante a inspiré à Jeanne des bijoux très délicats et originaux, un brin rétro mais résolument modernes et qui peuvent être portés en toute occasion. Je laisse la parole à Jeanne pour qu’elle te raconte son parcours !

Jeanne, crédit photo : Colette s’apprête

Comment as-tu créé la marque ?


J’ai commencé à y penser « sérieusement » il y a une dizaine d’années. J’avais d’ailleurs créé une première entreprise à ce moment là en parallèle à mon métier de journaliste (pour déclarer les ventes que je faisais auprès des copines notamment) mais le manque de temps pour m’y consacrer m’a vite découragée… Mais je gardais l’idée en tête. J’ai continué à réfléchir à des modèles, je me suis perfectionnée en photo, j’ai lu beaucoup d’article sur l’entreprenariat… À la suite de mon second congé maternité, j’ai pris une année de congé pour création d’entreprise pour enfin me lancer à fond avec « Colette s’apprête » que j’ai créé officiellement le 19 septembre 2019. Durant cette première année, j’ai suivi une formation (privée : « Les Pies bavardes » avec Mélanie Jung) pour entrepreneur créatif afin de cadrer mon projet. Cela m’a donné beaucoup d’outils notamment dans des domaines comme la comptabilité, le marketing, la gestion de mes stocks…. Et notamment comment faire ce fameux business plan pour avoir une vision claire sur mon projet. Mes études à Sciences po et les compétences développées dans mon « ancien » métier de journaliste télé me servent énormément également : communication, organisation (des shooting photos, des « évènements » lors des sorties de mes collections par exemple), mais aussi évidemment en photo et vidéo…

Comment t’es-tu organisée financièrement pour te lancer dans ce projet ?


J’avais des économies mises de côté durant mes années à France 24 (les primes d’horaires décalées notamment ! Le bonheur des chaînes d’info 24H/24 ! ) et un petit apport personnel. Comme j’ai du démissionner de mon ancien travail, je n’ai pas le droit au chômage, cela m’oblige à me donner à fond pour développer mon entreprise. Je me suis donné 3 ans pour me verser un « vrai » salaire et vivre de mon activité… C’est beaucoup de travail au quotidien mais pour l’instant je suis complètement dans mon plan prévisionnel ! Une super satisfaction. Je savais évidemment que les débuts seraient difficiles mais j’avais tellement d’envie et tellement d’idées que rien ne m’aurait arrêtée (oui, je suis un peu entêtée dans la vie !).

Comment t’est venue l’idée de créer des bijoux ?

J’ai toujours, et depuis mon plus jeune âge, créé, décoré, brodé, cousu… et conçu des bijoux. Ces activités étaient des moments privilégiés avec ma maman, entre « filles » ( j’ai 3 frères) et c’est elle, ainsi que ma grand-mère Colette (sa mère) qui m’ont donné le goût de l’esthétisme, l’harmonie des couleurs, la passion du travail à la main…. Elles m’ont transmis les bases. J’ai également beaucoup lu, appris et pratiqué par moi-même, notamment ces dernières années pour créer des bijoux différents et définir ma signature artistique propre. Les bijoux ont pour moi ce côté paradoxal d’être à la fois complètement « accessoires » et en même temps très importants car pouvant nous transformer en tant que femme, nous aider à avoir confiance en nous, nous mettre en valeur. Ils sont des révélateurs de notre personnalité. Et c’est ce qui me plaît : à mon humble échelle, aider les femmes à avoir confiance, se sentir bien dans leur peau et conquérantes.

Crédit photo : Colette s’apprête

Quelles sont les caractéristiques de tes bijoux ?


Je pratique la technique de la broderie de perles. C’est l’ADN de « Colette s’apprête », ce qui me différencie et qui me permet de créer des bijoux que l’on ne voit pas ailleurs, ce qui était primordial pour moi. C’est une technique très ancienne, où chaque perle est brodée à l’aiguille. L’idée est de partir de cette technique traditionnelle pour réaliser des bijoux modernes, légers, faciles à porter et accessibles à tous. 
J’utilise les meilleurs matériaux possibles pour que mes bijoux soient d’une qualité irréprochable et surtout tiennent dans le temps. Pour les chaines par exemple, j’utilise un plaquage or très épais, le « Gold-filled » pour éviter de retrouver une chaine verdâtre après quelques mois (qui n’a pas connu ça). Je suis également très exigeante dans la sélection de mes perles et des pierres fines que j’utilise. Pour le doublage en cuir de mes bijoux, j’utilise des chutes de cuir de grandes maisons de couture.

Crédit photo : Colette s’apprête

Comment ton projet a-t-il été accueilli par tes proches ?


Ils sont tous complètement derrière moi et m’encouragent chaque jour. L’important pour eux est de voir que je m’éclate dans ce projet, que mon entreprise grandit jour après jour et que j’ai un rythme de vie qui me convient parfaitement. Ils ont été des clés dans le lancement de « Colette s’apprête ». Au-delà de ma famille, je pense aussi à mes copines et anciennes collègues de France 24 qui sont toujours partantes et parfaites pour poser comme mannequins lors des shootings. J’ai beaucoup de chance de tous les avoir.

Comment vois-tu l’avenir ?

Très beau ! J’ai beaucoup beaucoup d’idées pour le développement de « Colette s’apprête » à commencer par des vraies nouveautés pour les prochaines séries (aïe aïe aïe, sortie de ma zone de confort). Je souhaite continuer également à être présente dans des boutiques de revendeurs. L’année COVID n’a pas aidé pour cela mais je compte repartir de plus belle pour trouver des partenaires en France et pourquoi pas à l’étranger.

Si tu veux découvrir un peu plus le travail de Jeanne, n’hésite pas à aller faire un tour sur son site https://www.colettesapprete.com/ ou à la suivre sur Instagram https://www.instagram.com/colette.s.apprete/ (faut-il le préciser ? Cet article n’est pas sponsorisé. On te parle de Jeanne simplement parce qu’on aime ce qu’elle fait !)

3 commentaires sur “Portrait de femme 4 – Jeanne, une créatrice de bijoux talentueuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s