Animal nocturne

Animal nocturne

Il y a beaucoup de dictons sur les bébés, la grossesse, la maternité et la parentalité. Certains ne jurent que par eux, pour se rassurer, ou par culture ou coutume ; d’autres n’y croient pas le moins du monde. J’avoue être plutôt de la seconde catégorie. Les ondits, dictons, et autres blablas du passé, très peu pour moi !

Pourtant, j’ai eu droit à tout cela. Et finalement, certains ne sont pas totalement faux. En particulier le : chaque enfant est différent. Là, je n’ai rien à dire, je suis d’accord. Sauf que… finalement sur le sommeil je crois qu’il y a erreur. Non parce qu’un enfant qui ne dort pas nous avons déjà donné. Il est où le SAV ? J’aurais une réclamation à faire !

Animaux nocturnes :

Mes enfants sont des créatures de la nuit. Cela sonne un peu film d’horreur. Heureusement nous ne sommes pas trop dans ce registre avec eux, ouf. Cependant, ce sont des couche-tard, des fêtards, des insomniaques, des piles Duracell, bref toutes les références possibles. Et moi, qui pourtant me satisfait de peu de sommeil, j’aimerais tout de même dormir un peu plus.

Alors non, je conteste, tous les enfants ne sont pas différents. Quand les gens te disent : ne t’en fais pas, si le premier ne dormait pas, ça ira mieux avec le second ; ne les croyez pas ! (Comme dirait Gandalf : “fuyez pauvres fous !)

Fous, nous l’étions un peu. À peine le grand réalisait enfin des nuits un peu plus conséquentes (vers 3 ans et demi) que nous nous sommes dit : quittes à ne pas dormir avec un, autant ne pas dormir avec deux.

animal nocturne
Crédit photo : Minnie Zhou

Un petit peu mieux :

Grand chat dormait très peu bébé. Pendant un bon mois et demi, nous nous plaignions très peu. Certes c’était un bébé, il dormait comme un bébé : se réveillant la nuit, mais s’endormant aussi facilement. C’est vers un mois et demi, deux mois, que les choses ont commencées à devenir difficiles : le soir il refusait de s’endormir. Grand chat pleurait dès que nous essayions de le coucher, mais gazouillait à côté de nous sur le canapé ou dans nos bras. C’est mignon, mais à 22h, 23h, minuit… c’est terriblement long et nous étions exténués d’avance par les réveils à venir la nuit vers 2h et 4h puis le réveil définitif pour nous à 6h.

Cela a duré assez longtemps. Finalement, vers 6 mois nous avons eu une petite accalmie, puis 2 mois plus tard c’était reparti. À force nous avons constaté qu’il nous faisait des cycles de “bon sommeil” 1 ou 2 mois, suivi d’un cycle de “mauvais sommeil” pendant 2 à 4 mois.

À 18 mois, il faisait encore le fou pour s’endormir. À bout, nous avons lâché l’affaire et avons accepter de le faire dormir avec nous. Rester couchés à tour de rôle dans sa chambre pour qu’il ne sorte pas du lit, pendant 1h minimum et 3 ou 4h au maximum, s’en était trop. Nous avons aussi réinstauré les biberons de nuit lors de son réveil nocturne. Je crois que ce sont les meilleures idées que nous ayons eu. Finalement, les couchers étaient toujours tard, vers 22h, mais nous avions gagné 1 à 2h de sommeil en plus. Les réveils nocturnes étaient bouclés en 15-20 minutes contre plus d’une heure auparavant. En y repensant, à chaque fois qu’il était malade ou faisait ses dents, il avait à nouveau besoin de manger la nuit. C’était donc la faim qui le réveillait encore jusqu’à 2 ans.

animal nocturne
Crédit photo : Jonathan Sanchez

Et le petit loup alors ? Et bien, à 10 mois et demi nous avons dû avoir 5 nuits complètes. Et encore j’ai quelques doutes. Il mange toujours la nuit. Il refuse le lait le jour… et le soir…et bien entendu le matin après 8h. Il a besoin d’être collé à nous pour se rassurer. Et il dort aussi très peu en journée. Même à la crèche elles n’arrivent pas à le faire dormir dans un lit. Il est soit en écharpe, soit dans les bras, soit en poussette et ne fait que de très courtes siestes. Un petit dormeur aussi en somme.

Malgré tout je vois le positif : vers 3 ans le sommeil s’est tout de même amélioré pour le grand. Certes il s’endort tard (je jalouse les parents qui me disent qu’à 20h ils dorment tous), mais les couchers sont beaucoup plus simples et vers 22h il dort en règle général. Le second, même s’il dort peu, nous arrivons tout de même à le coucher entre 20h et 21h3 suivant les soirs. Il s’endort quand même beaucoup plus facilement que le premier.

Les enfants des autres :

Je crois que ce qui m’énerve le plus dans cette histoire, ce n’est pas tant que mes enfants ne dorment pas beaucoup. Mais plutôt les remarques incessantes des gens autour : “alors il fait ses nuits ?” “ah bon ? pas encore ? mais pourtant il a l’âge.” “à mon époque on les laissait pleurer pour qu’ils s’endorment” ou encore le pire : “nous, à 3 jours i.e.l faisait ses nuits”…. J’inspire, j’expire, et je garde mon calme.

Ce sentiment d’être jugé en tant que parent qui aurait raté quelque chose, ou le jugement (souvent négatif dès que cela a trait au sommeil) des autres sur mes enfants, c’est cela le pire pour moi. Alors, spoiler alert, non un enfant qui ne dort pas, ou dort peu n’est pas un enfant dont l’éducation a été ratée, ou un enfant qui fait des caprices.

animal nocturne
Crédit photo : David Veksler

Finalement, ce qui me rassure c’est que mes enfants ont un bon développement général malgré leur sommeil léger. Ils jouent, ils rient, ils grandissent, ils pleurent aussi parfois, mais cela fait aussi partie des apprentissages. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Le plus dur aura été de lâcher prise, nous, en tant que parent. Lutter contre fut une erreur. Nous nous sommes exténués pour rien. Alors oui aujourd’hui je dis cela, mais demain peut être que je pesterais car ils ne dorment toujours pas à 22h passées, mais demain est un autre jour, ou plutôt une autre nuit.

11 commentaires sur “Animal nocturne

  1. OMG j’ai besoin de mes 8 heures de sommeil, avec ton premier, j’aurais été calmée sur la maternité 😉
    Après le sommeil, il y a « il mange bien ? » Ah les deux grandes thématiques qui passionnent le monde entier !
    J’avoue avoir complètement lâché du lest sur la nourriture dès la sortie de la mater, merci bien la pression qu’on t’y met pour la prise de poids, partant du principe qu’un bébé est programmé pour survivre et qu’il ne se laissera pas mourir de faim. Ma fille a toujours bien mangé et de tout, ça m’arrange bien 😉
    Pour le sommeil, c’est autre chose car, comme dit plus haut, j’ai besoin de dormir, vraiment. Du coup, on ne l’a jamais forcée à dormir mais elle a toujours été couchée tôt. Après histoire bisou câlin, on lui disait ok, tu peux jouer avec tes doudous mais après tu dors. Il a donc fallu s’habituer aux bruits de jeu dans la babyphone mais au moins on était tranquille 😉
    Sinon, heu… comment on fait pour se préserver quand on dort aussi peu aussi longtemps, as-tu des pistes ? M’est avis que tu n’es pas la seule dans ce cas. Pour en revenir à tes dictons, j’avais entendu qu’un enfant né la nuit serait un enfant nocturne 🙂

    J'aime

    1. Ha ha…. Ils sont tous les deux nés le jour….
      Oui c’est vrai la nourriture aussi c’est vraiment fatiguant. Et suffit qu’ils aient des petits plis et ce sera : « oh la cantine est bonne » etc. Je crois que finalement c’est l’avis des autres qui est très fatiguant. Hier encore j’ai entendu : « c’est parce que les parents sont cools que le bébé dort bien »…. Euhm même quand on le laissait tranquillement faire sa vie, et qu’on est « cool » il ne s’endormait pas.
      Le sommeil c’est quand même arrangé. Je crois qu’on a survécu par les alternances bonne période de sommeil et mauvaise période. Et aussi en échangeant : un jour l’un peut se reposer, l’autre gère le petit, et inversement le lendemain. Team work !

      J'aime

  2. Ici bébé né la nuit mais définitivement diurne ! Il a bien dormi et fait des nuits entières très tôt. Bon par contre, il se réveille en pleine forme à 6h du matin, tous les matins !

    Le dicton que j’avais beaucoup entendu et qui s’est avéré totalement faux, c’est « un bébé ca dort beaucoup en journée. »
    Hum, non. Chez moi les siestes c’était 2 fois 40 min à 1 mois de vie et 2 fois 20 min jusqu’à ses 9 mois. (Après ca s’est un peu améliorer avec une seule sieste d’une heure.)

    Je vous trouve très courageuse avec ton mari !

    J'aime

    1. Merci. Après je ne sais pas si on peut appeler cela du courage. Mais merci de ton soutien.
      Je pense que chaque enfant est différent et certains ce contentent de peu de sommeil. Du coup les généralités… Ha ha. Il ne faut pas trop y croire.

      J'aime

  3. Je me retrouve totalement dans ton article. Je crois que j’aurais pu écrire totalement la même chose. J’en avais pas mal parlé sur DMT pour mon aînée et la seconde suit lentement le même chemin !
    Comme toi on a des phases d’accalmies de quelques semaines et bim, on repart pour des mois de réveils nocturnes.
    Après c’est vrai que maintenant avec la grande on a plus de soucis cela se passe globalement bien. Je me dis que ça finira par aller mieux pour la petite également. Mais en attendant cela n’en reste pas moins difficile et chaque changement est source de réveils plus fréquents !
    Bon courage à vous !!!

    J'aime

  4. Ohlala… Je n’aurai pas survécu. J’ai besoin de mes nuits de 8h 😅
    La Lueur est née en pleine nuit et son frère en pleine journée, cela ne change rien : ce sont tous 2 de gros gros dormeurs. Le Lampion est relou a coucher, il se relève 3 fois et cause encore dans son lit a 23h souvent, pendant que sa soeur, dans la même chambre, ronfle a peine la tête sur l’oreiller. En vrai, je me demande juste s’ils n’ont pas hérité leur amour du sommeil de moi, qui le tient de ma maman, etc ^^’

    Par contre, ok tes petits dorment pas la nuit, mais visiblement ils dorment aussi peu le jour… Or on a besoin de longues plages de sommeil, quand on est petits, pour que le cerveau fasse le point de sa journée etc… Est ce qu’ils ne sont pas dans une boucle de fatigue ? Est ce que tu as essayé des rdv avec des pros du sommeil? Qu’est ce que c’est que ces enfants qui réduisent de prendre en compte le cercle circadien, non mais ! 😜

    J'aime

    1. Ils évoluent biens donc je ne m’inquiète pas trop la dessus. Et souvent la voiture leur permet de faire les grosses siestes qu’ils ne font pas forcément le jour en temps normal. Autre point important, finalement même quand nous avions des réveils matinaux, cela restait vers 6h /6h30 alors que d’autres bébés s’endormaient tôt pour se réveiller à 5h. En calculant on était pas aux 12/13h de sommeil par jour mais on atteint dans les 10/11h ça va quand même.

      J'aime

  5. Same team. Mon fils a commencé à faire des nuits complètes entre 18 mois et 2 ans. Ma fille n’en a toujours pas fait une seule à 13 mois. Je suis totalement dans le lâcher prise : cododo, tétées à volonté. Ce qui est difficile en fait pour moi, plus que les réveils, ce sont les insomnies : quand le bébé est archi réveillé et n’arrive pas à se rendormir pendant 1 ou 2h… Ça arrive souvent en période de poussées dentaires et ça, par contre, ça me rend fooolle.

    J'aime

  6. Mon aîné a dormi toute la nuit sans se réveiller à 3 ans, du jour au lendemain sans qu’on ait rien modifié. Il était juste prêt. Mon 2e a 15 mois, il tete encore plusieurs fois la nuit et dort avec nous. Le plus fatigant c’était les remarques des autres. Pour le 2e j’ai totalement lâché prise , je sais que quand il sera prêt il dormira toute la nuit sans reveil. C’est très occidental de vouloir que les bébés dorment seuls sans se réveiller.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s