Mon mariage surprise : 2 – la preparation

Mon mariage surprise : 2 – La préparation

Si tu te souviens bien, j’ai décidé d’organiser un mariage surprise à Noël, dans un délai d’un mois. À ce stade, alors que j’ai réussi à faire toutes les démarches administratives nécessaires, seuls nos deux témoins et moi-même sommes au courant, monsieur Ours ne sait toujours rien.

Étape 4 : les alliances

Qui dit mariage, dit évidemment alliances. Je mets alors dans la confidence une de mes amies qui travaille en bijouterie. Elle me confirme que le délai pour la réception des alliances est court, mais jouable. En revanche, il est nécessaire que je vienne en connaissant la taille pour monsieur Ours.

Oui, mais comment ? Je ne peux pas l’amener à la bijouterie, ce serait trop gros et la surprise serait gâchée.

Par chance, monsieur Ours a déjà été marié. Je lui demande alors, très innocemment, s’il a toujours son ancienne alliance quelque part. Il la sort pour me la montrer, et je trouve même le moyen de la lui faire essayer pour vérifier que la taille est toujours bonne. Par chance, c’est parfait !

Je vais donc à la bijouterie dès le lendemain, munie de son ancienne alliance, et commande nos nouveaux bijoux. J’y fais graver non pas la date de notre rencontre ou celle de notre mariage, mais les initiales de toute notre petite famille : monsieur Ours, moi, Princess’girl, Petite Loutre, Petit Pois et Bébé Baleineau. Ce mariage, c’est avant tout la consécration d’une famille recomposée !

Crédit photo : Kappo_Kalyn

Les bagues arriveront une semaine avant la cérémonie.

Étape 5 : les tenues

Le mariage doit avoir lieu trois mois après mon accouchement. Autant dire que sur cette période, mon corps est amené à lourdement évoluer (en bien, si tout se passe comme je veux). Impossible donc d’acheter une robe hors de prix ou de me coudre quelque chose sans risquer que ce soit trop grand le jour J. De toute manière, je ne tiens pas vraiment à être habillée en princesse.

Après quelques séances de shopping (justifiée par le besoin d’acheter les cadeaux de Noël), je jette mon dévolu sur un robe blanche en laine, et une paire de bottes à talons. Parfait pour un mariage d’hiver !

Pour monsieur Ours, je sais que le costume n’est pas non plus une option, et je jette mon dévolu sur un chino bleu marine (dont il a d’autres couleurs, donc je sais parfaitement quelle taille lui va), une jolie chemise blanche et un nœud papillon. Pas de chichis, ce n’est pas notre genre ! Je trouve une petite tenue de cérémonie taille bébé dans les mêmes coloris pour notre fils, ils vont être canons tous les deux.

Pour les filles, je me mets en revanche en tête de coudre des robes de cérémonie. Mon amie bijoutière propose aussi de me faire des couronnes de fleurs séchées pour elles. Super ! Je veux deux petites princesses à mon mariage !

Après pas mal de recherches, je choisis le patron Violette d’IKATEE, et les tissus d’Églantine et Zoé, deux créatrices qui vivent à quelques kilomètres de chez moi et me reçoivent gentiment dans leur atelier pour choisir au mieux les coloris et les motifs. Il me faudra plus d’un mois pour coudre les deux robes entre la gestion du quotidien, mon Bébé Baleineau et les aléas du direct. Monsieur Ours est persuadé que je couds des robes pour Noël. Je finirai de coudre les manches la veille du mariage, ouf, juste à temps !

Crédit photo : photo personnelle

Étape 6 : préparer une belle journée

Se marier, c’est bien ! Mais encore faut-il organiser la journée dans sa globalité. Un mariage classique demande alors à cette étape la mise en œuvre de tout un tas de prestataires. Sauf que je n’avais ni le temps, ni l’envie de recourir à des gens extérieurs. Je voulais un mariage simple, naturel, évident, comme nous.

Alors, pas de photographe professionnel. Je demande à l’amoureux de la témoin de monsieur Ours de se charger de nous mitrailler pendant la cérémonie. Pas non plus de coiffeuse-maquilleuse, on verra bien le moment venu.

Et pour le repas, la cérémonie ayant lieu à 14h30, avec trois enfants, dur dur de faire patienter tout le monde pour un dîner au restaurant. Je décide alors de faire un pied de nez aux traditions et je réserve… dans un salon de thé ! La gérante est enchantée de cette idée et nous réserve une salle de son établissement pour l’après-midi. Gâteaux et chocolats chauds, youpi !

Étape 7 : l’imprévu…

Si tu as bien suivi toute cette histoire un peu folle, alors tu as compris qu’à cette étape, monsieur Ours n’est toujours pas au courant que nous allons nous marier fin décembre.

Mais la vie étant ce qu’elle est, le quotidien, les nuits hachées avec bébé, ma dépression post-partum qui repointe le bout de son nez, les virus hivernaux, la fatigue du chantier de notre nouvelle maison… tout cela nous pousse, à une semaine du mariage, à une énooooorme engueulade. Le genre d’engueulade qui ne passe pas inaperçue, et amène tout le monde à se poser beaucoup de questions.

Et étant une bonne drama queen dans mon genre, je balance littéralement les alliances à la tête de monsieur Ours… qui me répond qu’il est au courant car sa témoin, voyant la tempête gronder, a jugé bon (et je ne lui en veux pas) de lui parler du mariage. Et finalement, si la surprise n’a pas tenu jusqu’au bout, monsieur Ours est tout de même très surpris et heureux de cette idée folle, et cela nous poussera à une bonne discussion et une belle réconciliation.

Ne reste alors plus qu’à vivre cette belle journée d’amour en famille !

6 commentaires sur “Mon mariage surprise : 2 – la preparation

  1. J adore l idée du salon de thé. La fin de ton billet est un peu en demi-teinte. Nous raconteras-tu le jour J? J espère que tout s est bien passé.
    Mais en effet tu devais être fatiguée. Rien que de gérer un nourrisson c est déjà épuisant alors bravo pour toute cette organisation supplémentaire.

    J’aime

  2. Ah ah, la grosse engueulade juste avant le mariage…. on a aussi eu ça juste avant notre mariage, une bien belle et bien grosse.
    Bon, 7 ans plus tard, on est toujours mariés et contents de l être 😉.
    Peut-être que parfois, y a besoin de ce type d engueulade pour vérifier que le lien est bien solide et resiste aux tempêtes avant de se lancer dans la folle aventure du mariage?

    J’aime

    1. Oui mais c’était le moment de se poser les bonnes questions ☺️ mais on en a conclue qu’on avait déjà traversé la pire des tempêtes en perdant notre premier bébé, et que si on avait résisté à ça, on pourrait résister à tout

      J’aime

  3. Franchement chapeau, parce que rien que de savoir que tu étais en post partum, avec un tout petit bébé à gérer + 1 fille plus grande… organiser tout ça et en plus te mettre en tête de coudre les tenues ! T’es complètement folle !
    Mais, parfois la vie nous guide et notre instinct nous dit juste de foncer, de réaliser cette idée folle qui a germé dans un coin de notre tête, quelqu’en soient les circonstances ! Et j’en sais quelque chose 😉
    Ce que tu ne dis pas, c’est comment a réagit ton chéri quand sa témoin lui a dit que tu organisais un mariage surprise ?

    J’aime

    1. Folle, c’est exactement le terme 😅
      Apparemment il a été très ému (= il a pleuré dans le langage de Monsieur, mais 🤫). Il ne s’y attendais pas du tout, et il m’a dit ensuite que c’est le plus beau cadeau que je pouvais lui offrir. Il a aussi dit que j’étais folle par contre 🤣

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s