Connaître le sexe de bébé avant la naissance: le compromis

Connaître le sexe de bébé avant la naissance : le compromis

Pour mes deux premières grossesses, avec Papa-refait, nous avions fait le choix commun de garder la surprise pour le sexe de bébé jusqu’à la naissance. Pour ma part, ce furent à chaque fois des émotions uniques et intenses ressenties au moment de la découverte du secret de bébé. Pour l’Élu, c’est Papa-refait qui m’avait alors annoncé que c’était un petit garçon. Pour Numérobis, c’est moi qui ai pu le découvrir en le réceptionnant contre moi. Même si, pour les deux, j’avais ce pressentiment qu’il s’agissait d’un garçon, j’ai vraiment adoré le côté surprise.

gender reveal découvrir sexe du bébé
Crédit Photo : Alisa Dyson de Pixabay

Quand l’un veut savoir …

Pour cette troisième grossesse, Papa-refait m’a fait savoir qu’il souhaitait connaître le sexe cette fois-ci. Il voulait pouvoir se préparer à l’éventualité d’avoir un troisième garçon, et ne pas l’apprendre à la naissance par peur de ressentir un peu de déception. En effet, même s’il serait très heureux d’être papa à nouveau d’un garçon, il espérait que notre troisième enfant serait une petite fille et il craignait d’être un peu déçu si ce n’était pas le cas. En l’apprenant de façon différenciée de la naissance il s’assurait ainsi de ne pas ressentir la moindre déception au moment clé de l’arrivée du p’tit troisième dans nos vies. Pour ma part, je ne souhaitais pas le savoir avant la naissance. Tout d’abord car je n’avais aucune préférence concernant le sexe de ce troisième enfant. C’est très cliché, mais seule sa bonne santé m’importait. Mais aussi car j’avais vraiment adoré découvrir le petit secret de nos enfants au moment même de leur naissance, et je ne voulais pas changer pour cette grossesse.

Trouver un compromis

Face à ce dilemme, il nous fallait trouver un compromis. Nous avions un peu de temps devant nous, car notre sage-femme échographe ne donnait pas d’estimation du sexe du bébé avant l’échographie morphologique du 2ème trimestre. Il a été envisagé à un moment donné que seul mon mari connaisse le sexe de bébé, mais j’ai refusé, car j’étais alors persuadée que j’arriverai à savoir ce qu’il en était de par ses réactions. Et alors que mon mari commençait à craquer et à dire que si je le souhaitais, on attendrait la naissance, un autre facteur est entré en compte : notre fils aîné. En effet, si à la naissance de son petit frère, l’Élu n’avait que 18 mois et donc n’avait aucune notion réelle du fait d’avoir bientôt un petit frère ou une petite sœur, là, à 3 ans, j’ai compris qu’il avait besoin de se projeter et de savoir si le bébé était une fille ou un garçon. C’est clairement cet argument qui m’a fait accepter de découvrir le sexe avant la naissance.

Garder un peu de surprise malgré tout

J’ai donc dis à mon mari que j’étais d’accord, à la condition que l’on découvre le sexe de bébé d’une façon originale, surprenante ! Et pour cela, j’avais ma petite idée derrière la tête : la marraine de l’Élu. Je savais qu’elle saurait relever ce défi en nous organisant une petite fête « Gender Reveal » avec nos proches. Elle a accepté cette mission, et c’est donc avec beaucoup d’excitation que je lui ai remis l’enveloppe dans laquelle était caché le secret de notre petit panda roux, notre sage-femme échographe ayant accepté de jouer le jeu. Il s’est passé quelques semaines entre l’échographie et la fête. Nous avions décidé de l’organiser à la suite du petit baptême civil de Numérobis qui avait lieu à la mi-mars. J’étais alors enceinte de plus de 5 mois, avec un ventre déjà bien arrondi. Tout le monde en allait de son pronostic notamment du fait de la forme de mon ventre, mais surtout de leurs envies. Et bien évidemment, une majorité espérait une fille. Pour ma part, j’avais le sentiment d’attendre une fille, cette grossesse étant totalement différente des deux autres : quasiment aucun symptôme, aucun maux. Je pétais le feu.

Le jour de la révélation

Le jour J est arrivé finalement rapidement. Je ressentais un mélange d’excitation et d’appréhension. En effet, j’avais peur que les gens soient déçus, et principalement mon mari. Ce jour là, avec Papa-refait, juste avant de partir au baptême de Numérobis, nous avons validé enfin un prénom masculin qui nous plaisait à tous les deux (celui de la fille étant choisi depuis 4 ans !). Et en sortant de la mairie, alors que l’on se dirigeait vers notre maison pour enfin découvrir si baby boy ou baby girl, je me suis mise à espérer un garçon. J’ai souhaité très fort un garçon, car j’ai eu peur pour l’équilibre de ma famille, et surtout pour mon Numérobis. Je t’en ai d’ailleurs parlé dans un précédent article, j’ai assez mal vécu l’accueil de mon deuxième fils auprès de notre entourage (un deuxième garçon en 18 mois). J’ai eu peur qu’une fille, tant espérée par certains membres de notre famille, l’efface totalement. Il serait devenu alors l’enfant du milieu, celui qui est arrivé après l’enfant tant attendu, et juste avant LA fille. J’ai pourtant voté « fille » au petit jeu de mise en bouche organisé par notre amie. C’était d’ailleurs la tendance majoritaire. Cette dernière a joué le jeu à fond, en faisant durer le suspens, en nous faisant trépigner d’impatience et croire avoir la réponse facilement. Elle s’est bien creusée la tête pour organiser cette super surprise. Et quand est arrivée la dernière « épreuve », la tension était à son maximum. J’en tremblais presque. J’étais tiraillée… Une fille… Histoire d’avoir les deux sexes au sein de la fratrie, pour mon mari, pour L’Élu persuadé d’avoir une petite sœur Un garçon… Pour l’équilibre, pour moi, pour Numérobis, pour pleins d’autres raisons… Et le verdict est tombé !

Félicitations, c’est …

Nous avons découvert le sexe de bébé à l’aide de chaussettes cachées dans une boîte casse-tête. Autant te dire que c’est Papa-refait qui a fait 99% du job en réussissant à l’ouvrir ! Moi, je crois que j’ai juste attrapé la chaussette, et crié ! De joie, de surprise, d’euphorie ! Jusqu’à présent, mon intuition ne m’avait jamais fait défaut. J’avais toujours su que j’attendais des garçons pour l’Élu et Numérobis. Et là, j’ai crié, car la chaussette était bleue. Malgré une grossesse à l’opposé des deux autres, c’est bien un troisième petit mec qui allait rejoindre notre tribu, cette jolie fratrie de têtes blondes aux yeux bleus. J’étais ravie. J’ai essayé de ne pas me gâcher ma joie par la réaction des personnes déçues, et à mon plus grand étonnement, Papa-refait ne l’était pas du tout. Finalement, pour lui aussi, l’essentiel était d’avoir un petit garçon en pleine santé. C’est mon aîné qui m’a toutefois brisé le cœur, par sa déception. Il était persuadée qu’il allait avoir une petite sœur. J’ai essayé de le réconforter, d’en discuter avec lui. J’ai eu très peur qu’il rejette alors ce bébé à naître. Mais finalement, ce fut l’histoire d’un ou deux jours. La joie a pris le dessus, et nous avons donc tous très vite projeté notre vie avec ce futur garçon. Nous avons validé la décoration de la chambre. J’ai été soulagé de ne pas avoir une garde-robe à refaire, et c’est avec un sourire jusqu’aux oreilles que je me suis vue, entourée de trois mecs à mes p’tits soins.

La suite de l’aventure, je te la raconterai plus tard…

3 commentaires sur “Connaître le sexe de bébé avant la naissance: le compromis

  1. C’est chouette cette révélation surprise !

    Ici pour nos 2 enfants nous avons souhaité garder la surprise.
    Pour les 2 j’ai été déclenchée à J+7 . Et pour le premier l’échographie qui n’avait pas lu le dossier nous a révélé le sexe à 9 mois + 1 jour. Nous étions très en colère et avons fait comme si nous n’avions pas entendu, mais du coup à la naissance nous n’avons pas eu de surprise.
    Pour bébé 2 rien n’a fuité. Nous attendions un garçon car dans la famille du papa il y a principalement des garçons (genre 1 fille pour 5 garçons). Malgré tout j’espérais une fille, mais comme ton mari, en me préparant à accueillir un petit gars je me disais que je serais moins déçue 😉
    Et lors de la naissance, mon conjoint a buggé et c’est la sage femme qui m’a annoncé le sexe : une fille ! Le papa était tellement surpris que la seule chose qui venait à son esprit était qu’il ne voyait pas de zizi 😂😂
    Bref. On a adoré attendre 🥰

    J’aime

  2. J’adore cet article ! Merci ! 3 bébés et je n’ai pas réussi à attendre le sexe… j’ai eut 2 filles et 1 garçon. Le rêve d’un 4e petit bout se fait ressentir de plus en plus donx l’aventure va se dessiner sur les prochain mois pour nous j’imagine. J’adorerais une surprise pour le jour J! Je pense que mon mari se prêtera au jeu même s’il a ronchonné au départ. Par contre pour nous qui savions pour le 3 premiers c’était secret top défense: on n’a jamais révélé à qui que ce soit le sexe et encore moins aux enfants. On trouve trop génial d’avoir un si joli secret a partager juste a deux durant ces longs mois. Mais là je me languis d’avoir une surprise jusqu’à bout. Je n’ai vraiment pas de préférence ou disons plutôt j’ai deux préférences ! L’argument de la garde robe j’avoue on y a toutes pensé… mais bon c’est vite acheté selon et l’entourage se fera un plaisir de nous offrir les pièces manquantes

    J’aime

  3. Alors, nous avons demandé à ne pas savoir pour nos deux enfants.
    Pour la première, la gyneco a gaffé et nous a dit à l’écho du premier trimestre que c’était une fille. Elle a essayé de se rattraper (« je pensais à la patiente d’avant… »), mais c’était trop tard.
    Pour mon deuxième, la surprise à tenu jusqu’au bout….
    Et mon mari a dit la gueule 48h, il voulait une seconde petite fille et c’était un petit mec. Il n’arrivait pas à se réjouir… ca a gâché un peu les premiers jours. Maintenant il est fan de son fils.
    En théorie, il n’y aura pas de troisième, mais si tel était le cas, on demanderai le sexe

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s