Chapitre 6 : Les valeurs de Noël

Chapitre 6 : Les valeurs de Noël

Assise face à la montagne, elle avise un écureuil

— Tu as de la chance toi, finalement, à part chercher des noisettes et faire des réserves, ta vie est simple. Pas de mari indifférent, pas d’enfants exaspérants, pas d’absence totale de reconnaissance au travail, pas de vacances décevantes… Tu manges, tu cours, tu dors, et voilà. Et moi ? Pauvre idiote que je suis, comment ai-je pu imaginer qu’une semaine de vacances pourrait réenchanter ma vie ? Noël arrive, et je ne rêve que d’une chose : partir loin sur une île déserte, seule !

— Vous savez, parfois la réponse à nos questions est juste sous nos yeux, il suffit de regarder au bon endroit.

Anna se retourna interloquée et découvrit Jean juste derrière elle.

— Comment saviez-vous ? Vous m’avez…

— Suivie ? Non, rassurez-vous, mais Joshua et les enfants vous cherchent, et quand le quotidien devient trop pesant, moi aussi j’aime m’asseoir ici, face à la montagne. Allez, venez vous mettre au chaud, ils vous attendent.

A peine le pas de la porte passé, l’odeur de pain d’épices et de chocolat chaud emplit le nez rougi et refroidi d’Anna.

Crédits photo : Pixabay

— Maman ! Regarde ce qu’on a fait avec Papa et Nicole ! C’est tout pour toi !

Anna n’en croit pas ses yeux et doit retenir de nouvelles larmes : petits bonshommes de pain d’épice, brioches, chocolat chaud, clémentines… La table est richement garnie. Mais comment Joshua et les enfants ont-ils pu cuisiner autant en si peu de temps ? Est-elle vraiment sortie si longtemps ? Et pourtant les traces de farine dans les cheveux de son mari et son air penaud ne trompent pas : il a vraiment dû mettre la main à la pâte. 

— Et même que Papa a préparé un dessert de fou !

— Oui enfin, Nicole nous a apporté presque tout le reste tempère Joshua. Mais les enfants m’ont aidé pour la bûche de ce soir.

Ce soir ? Anna réalise qu’aujourd’hui c’est le réveillon de Noël. Ils ne sont arrivés que la veille. Et pourtant c’est comme si plusieurs jours s’étaient écoulés. Les vacances viennent juste de commencer et Anna refuse de les subir en étant assaillie par le doute et les questions. Cependant, à peine 24h se sont écoulées depuis leur arrivée et elle ne peut pas fermer les yeux sur toutes les choses étranges dont elle a été témoin. Mais comment faire si elle est dans l’impossibilité d’en parler avec son mari ?

Après le repas du midi, les enfants partent à la sieste et Joshua aussi. Anna s’installe près du feu avec un petit calepin. Elle avait prévu des livres mais ils attendront demain. Il faut qu’elle comprenne.

Elle note en vrac : 

« Quel est cette ombre derrière Nicole ? Comment cuisinent-ils aussi vite et aussi bon sans rien salir ? Idem pour mettre la table et la débarrasser. Et comment font-ils pour disparaître et apparaître comme par magie. Et les enfants. Bon qu’ils disparaissent ce n’est pas spécialement étrange. Mais par contre que Chloé assure voir son frère, ou que Victor assure nous parler et qu’on ne l’entende pas c’est … vraiment bizarre. Et ce puits ? Et le magnolia ? Et les photos ? »

Une fois tous ces points sortis de sa tête, Anna commence par réfléchir aux explications les plus rationnelles. Elle rêverait que la magie existe mais elle est trop terre à terre pour y croire vraiment. Il doit y avoir une explication à tous ces points. Même si l’explication est qu’elle devient folle, ça reste une explication plausible.

L’ombre, cela peut s’agir du soleil, pour la cuisine ils font peut être appel à un traiteur ou les plats étaient prêts depuis avant leur arrivé. Et puis ils ont une maison d’hôtes ils doivent connaître leur maison par cœur et savoir être particulièrement discrets. Peut-être même qu’il y a des passages secrets ! Quant aux enfants, même si cela embête Anna de l’admettre, ils peuvent très bien mentir ou être dans un de leurs jeux. En ce qui concerne le magnolia et le puits, cette chaleur qui faisait onduler l’air. Cela a peut-être produit un mirage comme dans le désert et lui a fait voir une plante se situant beaucoup plus loin. Et les photos et bien peut être que leurs parents leur ressemblaient beaucoup.

Malgré cela, Anna n’est pas convaincue. Est-ce parce que malgré ces « explications », c’est toujours un peu bancal ? Ou parce que comme dit Joshua, elle a envie de croire en la magie de Noël et de ce chalet ? Elle décide de partir à la recherche de Nicole pour lui parler et comprendre. Anna sort du plaid, se lève et tombe nez à nez avec Nicole à côté de la cheminée, semblant l’attendre.

Mais cette fois, Anna n’a pas peur, elle veut juste comprendre.

— Je vois bien qu’il y a des choses… merveilleuses qui se passent ici. Je veux comprendre.

— Tu n’as jamais été une petite fille comme les autres Anna, il était évident que tu n’allais pas devenir une adulte comme les autres

— Pardon, mais nous nous connaissons? Je ne…

Nicole l’interrompt d’une voix à la fois ferme et douce.

— Laisse-moi t’expliquer, je vois bien que ton âme d’enfant rentre brutalement en conflit avec ton pragmatisme d’adulte. Je vais tout éclaircir. Habituellement en grandissant on perd notre capacité à croire à la magie et j’aurais dû me douter qu’avec toi ce ne serait pas si simple. Le monde est beaucoup plus fourni que ce que tu vois. Les jeunes âmes ont la possibilité d’entrevoir le merveilleux qui nous entoure mais perdent au fil des années cette ouverture sur l’incroyable. Plus jeune, on croit, et c’est ce qui permet à la magie de survivre. Ce dont tu as été témoin c’est parce que tout au fond de toi, tu n’as jamais réellement cessé de croire. Normalement ça ne se passe pas comme ça… Ici tu es dans le chalet des familles en souffrance, avec Jean nous aidons depuis des siècles à réunir des familles grignotées par le quotidien. A chaque Noël on remet la famille au centre pour retrouver les vraies valeurs de cette fête familiale. Pour réaliser ça, on utilise la possibilité des enfants de naviguer entre les deux mondes c’est pour ça que tu les as vu « disparaître ». On leur fait vivre de magnifiques moments dans une réalité que les adultes ne voient pas. Cela permet souvent de les remettre sur pieds là où pour les parents il suffit la plupart du temps de vous laisser du temps, ensemble, sans les préoccupations du quotidien… Alors qu’est ce que tu en dis? Tu acceptes de te laisser porter et de finir la semaine ici ?

Anna sourit et prend Nicole dans ses bras. 

3 commentaires sur “Chapitre 6 : Les valeurs de Noël

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s