Tourte aux poireaux, poulet et comté

Tourte aux poireaux, poulet et comté

Je ne sais pas toi mais moi, je n’ai jamais sauté de joie en voyant le mot « tourte » ou « poireau ». Ça doit être l’enfant difficile qui se cache en moi ! Pourtant, je suis un jour tombée sur une recette de tourte qui nous a mis l’eau à la bouche, à mon mari et moi : poulet, champignons et comté. Cette tourte a dès lors fait partie de nos repas fétiches pendant des années. Une bonne salade verte pour rafraîchir le plat et hmm…! Un délice !

Drame de notre vie pour nous qui adorons les champignons, notre fille Puce déteste ça. Depuis toujours, c’est la seule vraie constante de son alimentation : les champis ne passeront pas ! Récemment, nous avons voulu refaire cette tourte, cette fois avec nos enfants, et on a cherché par quoi les remplacer (les champignons, pas les enfants) (quoique…)

Crédit photo : mali maeder

Le poireau a été suggéré par une des chroniqueuses. Idée aussitôt mise en pratique… et totalement adoptée ! C’est même bien meilleur qu’avec des champignons, plus léger et ça ne nécessite plus forcément d’y adjoindre une salade. Je te montre ça !

Ingrédients

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 600 gr de blancs de poulet
  • 2 cuillères à soupe de moutarde
  • 150 gr de comté
  • 2 poireaux
  • 1 cube de bouillon de volaille dilué dans 500 ml d’eau
  • 100 ml de vin blanc sec
  • 50 gr de beurre
  • 250 ml de crème fleurette
  • Sel et poivre
  • Un peu de lait (facultatif, juste pour la dorure finale)

Préparation (1 heure)

  1. Préchauffe le four à 210°.
  2. Découpe le poulet en petit morceaux, dés, cubes, … comme tu préfères ! Fais-les ensuite pocher dans le bouillon de volaille pendant 15 minutes.
  3. Découpe également les poireaux en fines tranches et le comté en dés.
  4. Fais revenir les poireaux dans du beurre, sans oublier de saler et poivrer. Ajoute le vin blanc (ou alternativement de l’eau) et la crème fleurette. Fais ensuite réduire pendant quelques minutes à feu vif.
  5. Retire la préparation de poireaux du feu. Ajoute la moutarde, le comté et le poulet et mélange le tout.
  6. C’est le moment de dresser la tourte ! La recette d’origine recommandait une tourtière mais j’utilise un moule à manqué à fond amovible comme celui de la photo. Il a en effet des bords hauts (ça évite les débordements en cours de cuisson) et son fond amovible rend le démoulage presque facile (mot-clé : presque !) Attention, j’insiste sur la hauteur des bords car cette préparation est assez conséquente ; ma tourte finale fait un bon 5-6 cm de haut. N’oublie pas de bien beurrer ton moule, peu importe sa forme, dépose une pâte feuilletée dans le fond, verse la préparation dedans et dépose la deuxième pâte feuilletée par-dessus. Creuse une cheminée dans la pâte du haut, de l’ordre de 5 cm de diamètre, et place un rouleau ou autre ustensile pour la maintenir ouverte. Elle servira à laisser échapper la vapeur et donc à « assécher » la tourte. Scelle bien les bords des deux pâtes. Si tu veux la faire dorer légèrement, badigeonne-la au pinceau avec un peu de lait.
  7. Enfourne la tourte pendant 40 minutes.
  8. Lorsqu’elle te semble cuite, retire-la du four et démoule-la délicatement. Elle est prête à être servie !

Comme je disais, on faisait souvent cette tourte avec une salade verte et une vinaigrette. Je trouve que le poireau apporte suffisamment de « fraîcheur » à ce plat pour s’en passer mais c’est toujours un ajout qui fait plaisir si tu le souhaites.

Et évidemment, un bon vin blanc sec pour l’accompagner 😉

Bonne dégustation !

10 commentaires sur “Tourte aux poireaux, poulet et comté

  1. Merci pour cette recette, ça a l’air bien bon ! Je fais très souvent des quiches mais jamais de tourte, il faudrait que j’essaie pour changer !

    J'aime

    1. C’est l’occasion d’essayer alors 😉 Je t’avoue qu’on n’a jamais essayé que ça en tourte, tellement c’est bon et qu’on n’a pas envie de chercher plus loin (mais on devrait).

      J'aime

    1. Hahaha j’avoue que j’aurais dû ajouter la variante avec champis. Alors tu remplaces les poireaux par 100gr de champignons de Paris ou de pleurotes (nous, on utilisait des pleurotes). Il faut les émincer et c’est la même préparation que les poireaux sinon dans la recette (faire revenir dans beurre sel poivre puis ajout du vin, etc.)
      Attention que c’est une tourte un peu plus liquide vu que les champignons rendent énormément d’eau.

      Aimé par 1 personne

      1. Ca aurait pu mais je crois que ça ne sera pas assez large pour bien laisser passer l’humidité/vapeur. C’est vraiment important pour ne pas que cette tourte se liquéfie !

        J'aime

    1. J’ai déjà vu passer des sortes de tubes passant au four qui permettent de maintenir la cheminée ouverte. Sinon des emportes-pièces font aussi bien l’affaire ou … du papier sulfurisé roulé :p C’est ce qu’on fait nous (bonjour la solution alternative).

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s