Madame D / Elaura

Madame D / Elaura

Qui suis-je ? / Qui étais-je ? / De quoi je vais te parler ?

Salut à toi, moi c’est Elaura. Sur DMT et SNT j’étais Madame D. Mais nouveau blog, nouveau départ. Tu te souviens peut-être de moi (ou pas hein, ça fait un bail) ?

J’ai commencé à écrire en avril 2015 sur Dans Ma Tribu pour te raconter comment j’en étais arrivée au stade maman de Princesse. En 2016, je t’ai aussi raconté mon mariage en « mariage de lectrice » sur Mademoiselle Dentelle et j’ai aussi commencé à écrire mes déboires sur la construction de ma maison sur Sous Notre Toit. Puis j’ai déserté ces blogs, faute de temps et de motivation.

Crédit photo : Zoéli illustration
Notre famille illustrée par Zoéli

Je me suis arrêté à la grossesse du petit deuz (qui vient de fêter ses 3 ans).

Du coup, je m’y remets. Mon but ici est de te présenter ma petite famille et la façon dont un petit deuz se greffe à une famille. C’était une question qui me faisait peur lors de ma grossesse. Du coup j’ai très envie de t’en parler comme ça peut être que je répondrai aux questions que tu te poses.

Je vais aussi te raconter quel type de mère je suis. Loin (très loin) d’être parfaite, je suis plutôt égoïste. Je vais essayer de t’expliquer comment je gère ma vie (la mienne à moi) et comment j’essaie de concilier cette vie avec ma famille.

Dans le genre rien à voir, j’ai aussi envie de partager avec toi mes aventures de construction de maison. Pour ne rien te cacher, cela fait 4 ans que nous avons signé le compromis d’achat du terrain et tout n’est pas encore terminé…

Alors qui suis-je.

Je suis donc Elaura. Aujourd’hui j’ai 30 (plus ou moins un) ans. Je ne vais pas te mentir, je ne le vis pas hyper bien. Je ne me sens toujours pas adulte ni légitime.

Je suis donc mariée avec ses hauts et ses bas. Je pense que je viendrais t’en raconter un bout ici. J’en ai un peu marre de souvent lire la vie parfaite des gens. Nous, ce n’est pas parfait. Je suis passée pas loin du divorce l’an dernier. Et, encore aujourd’hui, tout n’est pas rose. Je te parlerai aussi charge mentale, et comment j’ai réussi à faire comprendre à mon mari tout ce qui n’allait pas de ce côté-là. Et ça pour le coup, je pense avoir gagné un combat (ou pas loin en tout cas).

J’ai donc deux enfants, Princesse, née en Décembre 2013, qui a aujourd’hui 6 ans et demi et qui est en CP, ainsi que Loulou, né en Mars 2017, qui fera sa rentrée en maternelle en septembre. Je te parlerais aussi de cette envie de troisième que j’ai un jour sur deux (l’autre jour, je rêve de ne pas avoir d’enfants du tout).

Crédit photo : photo personnelle
Loulou et Princesse

Je suis ingénieur de formation, j’ai travaillé dans l’astrophysique mais comme la recherche, ce n’est pas fait pour moi, j’ai migré dans l’industrie en travaillant pour des fournisseurs et constructeurs automobiles en tant qu’ingénieur qualité et logistique. Maintenant je fais plus gros : des tracteurs (franchement c’est super fun). Et cela colle bien avec ma nouvelle région puisque nous avons quitté l’Île de France, trop chère pour devenir propriétaire (enfin on pourrait, juste on voulait plus grand et un jardin), et nous sommes donc installés en Picardie. Là, nous avons fait construire notre maison et ça, je vais t’en parler.

Sinon à part cela, je fais un peu de crochet, un peu de course à pied, un peu de step, un peu de boxe française, un peu de lecture, beaucoup de télé, jamais de ménage, très peu à manger.

Je ne fais pas d’éducation bienveillante (sauf si on considère que ne pas frapper et ne pas insulter ses enfants, c’est de la bienveillance). Moi je gueule, je punis, je câline, je joue (un peu), je lis des histoires et chante des chansons, je mets mes enfants au centre de loisirs et à la cantine, je fais beaucoup de pâtes pour le diner et des conserves, et ils regardent la télévision.

Je ne suis pas écolo, mes enfants ont eu des couches jetables et des cotons non lavables, je ne fais pas bien le tri sélectif, et je ne fabrique pas ma lessive. Je suis même un pur produit de consommation. J’achète beaucoup et du neuf. Je ne revends même pas, je stocke. Et sinon je jette.

J’ai beaucoup de défauts et je ne m’en cache pas. Je ne suis pas donneuse de leçon. En me lisant, tu ne trouveras pas d’articles qui te donnent l’impression d’être une mauvaise mère ou d’avoir raté un truc. (Ce sera plutôt le contraire, souvent). Cependant mes enfants ont l’air heureux et c’est le principal pour moi.

J’ai hâte d’écrire tout ça !

35 commentaires sur “Madame D / Elaura

  1. Je te ressemble sur pas mal de points.
    Plus de 30 ans, un enfant et je me sens toujours pas adulte. Au point que je me demande si ca viendra un jour.
    Un jour sur deux je voudrais en avoir un deuxième, un jour sur deux je voudrais revenir au temps sans enfant ! (En fait j’ai envie que mon bébé ait un frère ou une soeur mais pas vraiment d’un nouveau bébé.)
    Je ne fais de l’éducation bienveillante comme on la voit sur les blogs. J’essaie de ne pas crier et d’expliquer tout, je ne tape pas mais il y a des règles, un cadre strict à respecter (et dès qu’ils sont bébés).
    J’aimerai bien être écolo mais comme toi, je ne me donne pas trop de mal même si j’essaie de plus en plus (l’occasion, ça fait du bien au porte monnaie !).

    Je suis preneuse de tes conseils sur le couple (ou juste de ton témoignage). Pour le moment c’est au beau fixe mais j’aimerai bien pouvoir identifier les possibles problèmes (sérieux) avant qu’ils arrivent et savoir comment les résoudre.
    Pareil, j’aimerai bien avoir un chéri qui s’occupe plus de la charge mentale. Il s’occupe à égalité de la maison et des enfants (par rapport à de nombreuses amies je suis chanceuse) mais il n’est jamais capable de planifier un repas plus de 5 min à l’avance ou de penser aux rendez vous, aux annivs… Et ca m’énerve de plus en plus souvent. Donc je veux savoir comment tu as gagné le combat !

    J’attends tes articles avec impatience !

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire ! J’ai l’impression qu’on est nombreuse à être dans ce cas. Pour le couple je ferais des témoignages. Je n’ai pas malheureusement pas de conseils a donné sur ce sujet. pour la charge mentale, le comble c’est que au moment ou j’ai écrit cet article je croyais sincerement que c’etait gagné. Mais fail …. en fait il est a coté de la plaque … mais je ne m’avoue pas vaincu. J’ai gagné des batailles, je finirais pas gagner la guerre ! (Je reviens vite en parler ! )

      J'aime

  2. Je me marre pour le 3ème enfant. C’est exactement pareil ici ! J’ai envie, puis je veux me casser au bout du monde, mais quand même ils seraient bien à trois, pitié je veux retrouver ma liberté 😂
    Vivement la suite, ce que tu as à dire sur les hauts et les bas du couple m’intéressent beaucoup.

    J'aime

    1. Oh mon dieu, j’aurais pu écrire cet article ! Trentenaire qui a quitté la région parisienne pour la Picardie (et qui le vit plus ou moins bien … au choix !), mon enfant regarde la TV, mange des pâtes (et même des gâteaux industriels) je ne fais d’activités créatrices élaborées (j’ai une vie également et mes journées ne font que 24h), la lessive maison j’ai testé et je n’adhère pas du tout ! Je suis ravie de lire une maman « normale » ! Vivement le prochain article !!!

      J'aime

      1. Oh une copine Picarde ! Moi ça va je le vit bien. Mais je ne suis pas partie loin. le sud de la picardie c’est quasiment le val d’oise. En moins cher.
        Evidemment des gâteaux industriel !! Je fait des gâteaux quand c’est fête pas pour les goûter de tous les jours !

        J'aime

    2. J’ai des collègues qui vont avoir des bébés. Je suis jalousie. J’ai envie de pouponner. Et puis ils me posent des questions sur la gestion des bébés et plus j’en parle plus je me dit : mais quel horreur, pourquoi s’infliger ça ? Et puis la seconde d’après je me dit, parce que c’est trop mignon et que y’a pas de raison, un bébé c’est toujours parfait. Bref, je m’égare. Un troisième on a dit ? Non, non, non ….

      J'aime

    1. Merci c’est gentil. Je remarque au vu des commentaires qu’on est nombreuses à avoir envie de trouver des récits de la réalité ! Et si je peux aider ou rassurer ne serais-ce qu’une seule personne je serais ravie !

      J'aime

  3. Comme cet article me donne tellement hate de te re-lire ! Moi aussi parfois j’en ai marre de lire la vie parfaite des gens mais c’est souvent dur de lever le voile sur le reste malheureusement : les disputes de couple, les bonnes réslolutions « vertes » que je ne tiens jamais longtemps… Bref je me retrouve beaucoup dans ton texte, alors vivement la suite 🙂 .

    J'aime

    1. Merciiii ! Moi aussi j’ai hâte de te relire ! Il y a des anciens articles à toi qui m’ont vraiment marqué !
      Et oui la vie parfaite est un mythe. Dans les comédies romantique ce qui m’énerve c’est qu’après le happy end il n’y a pas de suite. Elles sont ou les disputes sur la vaisselle ? Sur qui a changé la couche la dernière fois ? Sur les « mon boulot est plus important », sur l’argent ? …. Bref, le mariage et les bébés ne sont pas les happy end de nos vies. C’est encore long après !

      Aimé par 1 personne

  4. Merci beaucoup pour cette présentation très sincère, ça fait du bien de lire qu’on n’est pas seule à ne pas toujours trouver tout rose ! Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis (la trentaine :'(, le pas écolo, l’égoïsme et accessoirement le crochet :D). Hâte de lire tes articles (je vais d’ailleurs faire une révision des articles SNT d’abord)

    J'aime

    1. Et moi je suis ravi de trouver des gens comme moi ! Sur SNT il n’y a pas grand chose. Mais j’ai des articles sous le coude. Ma vision de l’ecologie, la construction de ma maison …

      J'aime

  5. J’adore ta présentation, je me retrouve dans beaucoup de points. Hâte de lire la suite, ça fait du bien d’avoir ce genre de témoignages déculpabilisants.

    J'aime

  6. Moi je vais peut-être trancher un peu… je n’ai vraiment aucun problème avec la parentalité décomplexée et je trouve ça chouette un peu de franchise, mais le « pas écolo » revendiqué me fait toujours un peu bizarre. Après j’ai peut-être mal compris, qu’on dise qu’on essaie mais qu’on n’arrive pas à faire parfaitement ou pas aussi bien qu’on le voudrait je le comprends tout à fait quel que soit le domaine !!! Mais qu’on revendique de ne pas faire attention du tout à sa consommation ou à l’impact environnemental de ses actions, là oui ça me choque… mais peut-être n’était-ce pas le message ?

    J'aime

    1. Je te rassure, mon message n’est pas de dire « je suis polluante et je l’assume », c’est plutôt de dire que je n’ai pas l’envie, le temps, la patience de faire plus que la base. Je pourrais faire de la lessive ou du déo moi même. Mais je ne le fait pas. Je pourrais acheter ma nourriture locale, mais je vais au supermarché. J’aurais pu utiliser des couches lavables, des lingettes en coton et du liniment fait maison, mais non. Après j’y pense à tout ça. Je me suis mise a faire des yaourts maison mais c’est plus parce que ça m’amuse que parce que c’est écolo. J’ai une maison super isolé et très peu consommatrice en énergie, mais je chauffe à 21°C toute l’année et la raison est plus économique que écologique. Je pourrais acheter d’occasion, mais j’ai pas envie je préfère le neuf. Et j’ai conscience que les enseignes ou j’achète ne sont pas du « made in France ». Je ne me considère pas comme écologiste parce que je ne fait pas des efforts pour changer radicalement ma façon de vivre. C’est pas pour autant que je ne fait pas attention, ou que je suis polluante (on l’est tous mais je ne fait pas pire).

      J'aime

  7. Je me retrouve aussi dans une partie de ton témoignage : ce côté j’aime très fort mes enfants mais j’ai un gros besoin de liberté et de vivre pour moi.
    C’est un sentiment assez ambivalent chez moi puisque quand je suis loin de mes enfants, ils me manquent et quand je les ai dans les pattes, j’ai envie de partir à l’autre bout du monde !
    J’essaie d’être écolo mais surtout parce que certains actes me font économiser des sous (coucou la pingre !) : j’adore faire ma lessive, je porte une cup, je consomme local… (pas non plus de couches lavables..!)
    J’ai sincèrement hâte de te re-lire aussi !

    J'aime

  8. Oh la la merci j en peux plus des photos parfaites sur Instagram pendant ce confinement!
    Hâte de lire la vraie vie comme tu la décris si bien

    J'aime

    1. Instagram c’est le mal pour ça ! Pourtant j’adore cet outil ! Mais c’est toujours les photos parfaite. Les enfants bien habillé, les couples ultra heureux, de belles grossesses !! Ils sont ou les enfants qui se hurlent dessus avec de la purée orange sur la jolie robe ? Les couples qui s’engueulent avec des yeux rougies ? Les grossesses pourries avec un corps qui nous lâche (en vrai j’exagère, je trouve que pour les grossesses il y a de moins en moins de tabou ! ).
      Le plus dur a trouver c’est les témoignages couple. J’avoue que je veux en faire mais ça me stress pas mal d’en parler. Avouer que tout n’est pas rose. Qu’un jour sur deux je rêve de célibat. Faut que je me motive à les écrire ceux la !

      J'aime

  9. Je ne me souviens plus de t’avoir lue sur DMT. En tout cas, ma 1e et ton 2e n’ont qu’un mois d’écart ! Ça m’a fait du bien de te lire, ça change de ces textes où les vies semblent tellement parfaites… si parfaites que bien souvent on se demande si on a commis un crime parce qu’on a laissé les pioupious un peu longtemps devant la télé au lieu de faire des supers bricolages avec eux…dans cette période pourtant bien difficile, seul le parfait semble être accepté. Alors on préfère se taire, se cacher plutôt que d’oser avouer qu’on ne fait pas toujours comme il faudrait (ou plutôt comme la société voudrait)

    Biensur qu’on essaie de faire de notre mieux mais mon Dieu ! d’ailleurs on est des supers parents avec une grande qualité : l’honnêteté ! …mais on est humains …. et un peu de relâchement ça fait du bien ! Et oui ça fait teeeellement du bien de prendre les enfants en voiture juste pour se manger un mc do ! ^^ Hate de te lire !

    J'aime

    1. Je crois que mes derniers articles datent de mars 2017 … j’en avais écrit un avec Camomille sur la rentrée en CP il y a quelques mois mais mes contributions étaient devenu rare.
      Mais sinon c’est tout pareil. Surtout avec le confinement et le télétravail. C’était déjà assez dure de gérer les devoirs alors la télé était sauveuse le reste du temps ! Mais c’est sur que la plupart des gens vont plus « montrer » les enfants en pleine activité que devant la télé.

      J'aime

  10. Bonjour, merci pour cette présentation sincère qui donne envie. Parisienne ayant très envie de quitter la grande ville, je serai ravie de lire ton retour d’expérience. Je me demande si le déracinement a un impact sur la vie de couple. Peut être aurai je un début de réponse en te lisant? Bonne semaine

    J'aime

    1. Je pense que l’impact sur la vie de couple dépendra des raisons de votre départ. Ou si vous êtes tout les 2 d’accord pour partir. Ou si vos amis sont loin. Je vais en parler dans le premier article sur la construction de notre maison la raison de notre départ en Picardie. Mais nous avions la chance de connaitre déjà du monde dans le coin. Et franchement, la terrasse de ma maison (les maçon sont en train de la faire aujourd’hui même) est tellement (sera) grande que pour rien au monde (ou alors être très riche) ne me fera retourner en région parisienne.

      J'aime

  11. J’ai l’impression de me voir dans ta description sauf que je n’ai qu’un fille pour l’instant et la question du 2eme se pose exactement comme toi pour le 3eme et que je n’ai pas du quitter la région parisienne pour vivre en campagne parce que j’y vis depuis toujours. j’ai hâte de lire tes chroniques et de pouvoir échanger avec toi.

    J'aime

    1. Quel age a ta fille ? C’est marrant cette sensation de vouloir un jour sur deux ! Mon mari m’a parlé du troisième encore hier soir. Ça me perturbe encore plus ! mais le deuxième pour le coup je n’ai pas douté ni hésité c’était une évidence. Je te souhaite de trouver une réponse a tes envies/pas envies ! (La campagne c’est génial on est d’accord ? Perso après 2 ans ici je préfère mille fois faire 40 min de route pour une zone commerciale et avoir un grand jardin et un voisin avec des biquettes ! ).
      Je serais heureuse d’échanger avec toi aussi !

      J'aime

  12. Ma fille à 4 ans, l’hésitation est due à notre « passif » (nous avons failli divorcer nous aussi et j’ai fait 2 grossesses extra utérines avec opération en urgence à chaque fois). je viens de remarquer que nous sommes presque voisines (hauts de France toutes les 2). j’ai la chance d’habiter la campagne et d’avoir un terrain qui donne sur des champs occupés par un cheval et des vaches.

    J'aime

    1. Ah oui on est pas loin. Je suis dans le sud de l’Oise.
      Je comprend ta réticence. Je n’ai pas de passifs de grossesses difficiles mais je compatis. Je n’ose pas imaginer la difficulté à gérer et la peur que ça recommence. Et pour les peurs avec ton mari ça je comprend bien. Et je ne peux malheureusement pas t’aider sur ce point. Chaque couple est différent. Chez nous l’arrivé du deuz a été compliqué. J’ai eu l’impression de vivre cette grossesse et la première année de mon fils entièrement seule. Je sais qu’il a compris ces erreurs aujourd’hui. Mais ça n’empêche que ça n’a pas été la meilleure partie de ma vie. A contrario j’ai des amis pour qui au contraire la seconde grossesse a été salvateur pour le couple. Un père beaucoup plus impliqué. Moins stressé et donc un couple plus serein. N’hésite pas si tu veux en parler à envoyer un mail sur l’adresse du blog. Je te répondrais avec plaisir !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s