Envisager un changement professionnel

envisager un changement professionnel

Le confinement m’aura fait réfléchir. Peut-être trop ; je ne sais pas. J’ai apprécié de pouvoir travailler de chez moi, chose qui m’était impensable il y a quelques mois. Alors, dans ma tête, les idées ont commencé à carburer à cent à l’heure. Et s’il était temps de changer de travail ?

J’aurais pu titrer cet article avec le terme « reconversion professionnelle » mais ce n’est pas précisément le cas.

J’aime le métier que je fais, malgré sa particularité. J’ai conscience que mes compétences sont recherchées, en témoignent les nombreuses offres d’emploi.

Alors pourquoi je désire ce changement ?

Même métier mais autre organisation

Dans un premier temps, j’ai pensé postuler dans d’autres structures pour le même métier. Peut-être était-ce cela dont j’avais besoin ? Un changement de têtes, d’organisation, de méthode de travail ?

Et puis, pourquoi quitter un poste dans lequel je me sens bien, à moins de dix minutes de mon domicile pour un salaire identique ? Aucun intérêt…

Même métier mais autre secteur

Je travaille dans la fonction publique. Je me suis donc sérieusement penchée sur mon métier, appliqué au secteur privé. Là aussi, les profils comme les miens sont plutôt recherchés.

Le point positif notable est bien entendu le salaire. Ce n’est pas un mythe, le secteur public paie assez mal. J’aurais pu me laisser charmer par le chant des sirènes avec des chiffres plutôt confortables en bas de la fiche de paie, mais j’ai la frousse.

Je n’ai jamais travaillé dans le secteur privé et entendre parler chiffre d’affaire, profits, vente, commerce me donne le tournis. J’ai l’impression d’être passée dans la quatrième dimension ! Je n’y comprends absolument rien.

Crédit photo : geralt

Même métier mais à mon compte

Alors la dernière solution qui s’offre à moi et dans laquelle Mari Barbu me pousse : créer ma propre entreprise et vendre mes prestations.

Mari Barbu est chef d’entreprise depuis sept ans. Il a débuté seul et possède maintenant quatre salariés et gère cinq équipes de sous-traitants. Moi, dans la création d’entreprise, je n’y connais absolument rien.

Lorsque j’ai commencé à me renseigner sur internet, je me suis rapidement retrouvée sous l’eau lorsqu’il a été question de « business plan », de prêts bancaires. Quand j’ai été assommée par les publicités d’entreprises spécialisées dans la création d’entreprise, j’ai fermé mon ordinateur avec un léger sentiment de panique.

La solution de créer ma propre entreprise serait la plus confortable pour moi : pouvoir travailler de chez moi, organiser mes journées comme je l’entends… La responsabilité ne me fait pas peur : je gère déjà mon propre service en autonomie.

Tu l’auras compris, je n’ai en aucun cas envie de changer de métier, ou de moins de registre. J’aime sincèrement ce que je fais.

Mais les incertitudes me font douter : et si cela ne fonctionne pas ? Si je n’ai pas clients ? Si je perds trop d’argent ? Si…

Finalement c’est bien là qu’est mon problème de faire le grand saut : le confort et la sécurité. Je sais que mon travail actuel va durer des années et des années encore. Je ne me fais aucun souci à la fin de chaque mois.

Est-ce que n’avoir jamais sauté le pas restera comme un regret pour moi ? Je ne sais pas. Je réfléchis encore aux solutions envisageables. Et qui sait ? Peut-être que d’ici quelques semaines ou mois, je te raconterai comment j’ai réussi à me mettre à mon compte !

19 commentaires sur “Envisager un changement professionnel

  1. Je te rejoins, je trouve qu’il faut un sacré courage pour se mettre à son compte (la période actuelle n’est pas forcément le bon moment, en plus) !

    Et si je peux donner mon expérience personnelle, pour travailler dans le privé, si ça a certains avantages comparé au public (alors nous on n’est pas plus payés, mais on fait bien moins de réunions inutiles à longueur de journée, et si on a besoin de créer un poste ou de changer quelque chose dans l’organisation, on le fait sans que ça prenne 10 ans comme dans le public), il y a aussi des inconvénients qui fatiguent un peu sur le long terme (comme on facture notre temps à des clients, il est archi compté et on n’a jamais le temps de rien faire un peu tranquillement, et la menace de faillite ou de licenciement économique n’est jamais totalement absente même si heureusement hypothétique, pour le moment du moins). Si mon mari ne travaillait pas dans le public, je pense que je serais un peu plus angoissée quand même.
    Donc c’est bien sûr à toi de faire ton choix, il y a vraiment des inconvénients et avantages dans les trois cas (à chacun de savoir ensuite ce qui du challenge ou de la sécurité lui parle le plus)…

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton partage d’expérience ! J’ai la chance de travailler dans une collectivité pas immense. Du coup les prises de décision ne sont pas si longues !
      Je n’ai pu mettre à jour mon article mais une promotion m’a été proposée la semaine dernière. Je ne sais toujours pas si je vais y répondre favorablement car cela me ferais quitter mes compétences actuelles

      Aimé par 1 personne

  2. Je te comprends un peu. J’ai adorée faire du télétravail car bien pratique pour certaines choses à la maison alors qu’en temps normal c’est plus compliqué. J’ai un métier qui ne me le permets pas vraiment malheureusement même si depuis le confinement il y a des avancés là-dessus, ça reste encore exceptionnel. Je sais que dans la fonction publique, le télétravail commence à se mettre en place (ma belle-mère où elle bosse ça commence à venir) mais bon ça dépend des métiers et du bon vouloir des directeurs je pense. Peut-être que ça peut se faire à ton boulot?. Après c’est certains qu’il faut être courageux pour se lancer dans l’entreprenariat actuellement, surtout avec la conjoncture actuelle.

    Aimé par 2 personnes

  3. J’aurais pu écrire cet article. Sauf que moi j’en ai marre de mon job et je cherche une reconversion totale.
    On réfléchit à créer notre entreprise à 2 avec le mari mais trouver un secteur qui corresponde à ce qu’on souhaite les 2 c’est pas facile… Il y en a bien un mais avec la crise on ne sait pas trop… Et comme toi on est complètement perdu avec les demarches. On ne sait pas du tout par quel bout commencer. Depuis l’ecriture de cet article tu en es où ?

    Aimé par 2 personnes

    1. Depuis l’écriture j’ai eu une proposition de changement de poste avec promotion.
      Je suis encore en attente de décision (de ma part)
      Je te souhaite sincèrement une pleine réussite dans ta reconversion !

      J'aime

  4. Je suis micro-entrepreuneuse, donc forcément ta réflexion me rappelle des souvenirs 🙂 Tu as l’avantage d’avoir vu ton mari créer son entreprise, (et donc aussi qu’il soit capable de te soutenir moralement si tu décides de te lancer !).

    De ce que je comprends, si tu lances ton entreprise mais que ça ne décolle pas, tes compétences resteront valorisables pour reprendre un poste salarié ?

    Peut-être aussi aurais-tu la possibilité de lancer ton activité freelance tout en restant salariée ? Histoire de tester le marché. (Après, dans certains métiers il y a une interdiction de cumuler activité salariée et activité en indépendant…)

    Et pour les calculs financiers, je pense qu’il faut regarder trois choses :
    _ si tu ne gagnes rien (voire si tu es en déficit, selon les investissements que tu aurais à faire), est-ce que ça met votre famille en difficulté ?
    _ Pendant combien de temps peux-tu ne rien/pas assez gagner avant que ça devienne grave ? Est-ce que cette durée te laisserait suffisamment de temps pour essayer ton activité puis re-trouver un poste salarié ?
    _ Quelle somme as-tu absolument besoin de gagner chaque mois (en tenant compte des cotisations que tu devras verser et des autres dépenses professionnelles) ? Cette somme, elle correspondrait à combien de clients ? Soit le nombre de clients te semble atteignable, et ça vaut la peine de te lancer (et tant mieux pour tout ce que tu gagneras en plus !), soit le nombre de clients te semble déjà dur à atteindre, dans ce cas il faut réfléchir à une autre solution (rester partiellement salariée le temps de constituer une clientèle, changer le type et le prix des services proposés, etc.)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour toutes tes précisions (que je n’avais honnêtement pas encore appréhendées !)
      J’ai effectivement une interdiction d’exercer mon métier dans le cadre de l’auto entreprenariat en même temps que mon poste

      J'aime

  5. Tu as un gros avantage pour te lancer dans l’entreprenariat : c’est qu’étant dans la fonction publique tu peux prendre une disponibilité ! Et comme ça si ça fonctionne tant mieux, si ça ne fonctionne pas tu n’es pas à la rue et tu peux retourner à ton poste initial ! Tu nous racontera ce que tu décides de faire !

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est ce que j’allais proposer: prendre une année sabbatique pour se lancer. Mais peut être y’a t’il une clause qui indique qu’elle ne peut pas exercer la même fonction pendant ce type d’absence ?

      Aimé par 1 personne

  6. Je te comprends tout à fait car moi aussi j’aime mon métier mais je veux quitter ma boîte pour pas mal de raisons…
    Moi je suis dans le privé et je bosse dans une branche où il est malheureusement très compliqué de trouver du boulot, surtout dans ma région…
    Par ailleurs, je trouve moi aussi le télétravail assez génial et pratique, nos patrons nous ont mis à ce « régime » pendant le confinement car leur appât du gain s’est montré plus fort que leur aversion pour le télétravail (faut le faire !), et ça me convenait tout à fait, d’autant que mon travail s’y prête totalement !
    Malheureusement ils sont anti-télétravail (bande d’arriérés !) et dans le privé, il n’y a pas vraiment de réglementation là-dessus, donc les patrons font ce qu’ils veulent, à mon grand dam…
    Me mettre en freelance serait un rêve pour moi mais bon, du rêve à la réalité il y a un fossé, que dis-je, une faille infranchissable : beaucoup de concurrence, peu de demandes, et puis quitter un CDI temps plein pour prendre autant de risques, ça me fait trop peur…
    Donc je postule en candidatures spontanées dans les rares boîtes de mon secteur situées dans mon département, au moins ça m’occupe… :-/

    Du coup, tu as réussi à prendre une décision ?

    Aimé par 1 personne

    1. Je te souhaite de trouver un travail dans ta branche et que tu puisse quitter ton entreprise !
      Comme dis plus haut je n’ai pas encore pris de décision car j’ai eu une nouvelle opportunité dans mon travail !

      Aimé par 1 personne

  7. Avec mon mari, on a tout fait collectivité, privé dur, entreprises « semi-publiques » et libéral.
    La seule question à laquelle tu te dois de te répondre est la suivante : suis-je prête à me planter ?
    Le reste suivra, c’est comme tout, on apprend, on fait des erreurs (tkt pas, les organismes de prélèvements sociaux ne te rateront pas :)) puis on apprend et ainsi de suite.
    Je dirai que, si tu veux te lancer, l’élément le plus important est d’être bien entouré (conseils pro, comment se faire connaître, réseauter, suivi compta). Pour le reste, il n’y a pas de secret : s’il y a de la demande et si tu bosses bien, ça roule, les clients te trouvent (réseau, les gens se parlent).
    Bon courage dans ce tournant dans ta vie. Je mets juste un bémol : si c’est seulement pour travailler chez toi que tu veux te lancer alors que ton taf est à 10km, ça n’a tout simplement pas de sens.

    Aimé par 1 personne

  8. Ce n’est pas vraiment une reconversion professionnelle que j’ai entamée il y a 5 ans mais plutôt une reprise d’étude à 28 ans. Je comprends la difficulté de trouver la bonne voie, la bonne formule, et d’oser se lancer.
    Aujourd’hui, je ne le regrette pas, même si cela demande des sacrifices. J’ai hâte que tu nous dises ce que tu as décidé !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s