Portrait de femme 2 : Cécile de « La bonne planque »

Portrait de femme : Cécile de « La bonne planque »

Je ne sais pas si tu es comme moi, mais je suis la reine du « ah si seulement je pouvais vivre de… » et là, tu mets ce que tu veux. Une mercerie solidaire, une recyclerie, tricoter sur commande, bref, j’ai des tas d’envies de professionnaliser une passion, que je ne réalise pas parce que je n’en ai pas les c******s. Je voudrais te présenter des femmes de mon entourage qui en ont. Tu as déjà rencontré Tiphaine, voici maintenant…

Cécile, la super sociable

J’ai rencontré Cécile au lycée. Elle avait son groupe de copines, j’avais le mien, elle était à la fois discrète et lumineuse, sociable et effacée. Bref, elle était intrigante, sympa, je l’aimais bien. Cécile a aujourd’hui 33 ans, (comme moi à quelques mois près quoi ^^’), elle est en couple avec Layth depuis 6 ans, avec qui elle a eu 2 filles de 4,5 ans et 10 mois. Avant, Cécile alternait le travail à Versailles et à Poissy (où elle est installée), et son compagnon travaillait à Paris, dans son restaurant mexicain. Et, last but not least, un week-end sur 2, le fils de Layth, âgé de 7 ans, rejoignait la petite famille pour un marathon à 5, vivant et un poil folklorique ! Dans sa vie officielle, elle est chargée de mission à l’Assurance Maladie (si toi aussi tu te demande c’que ça veut dire tape dans tes mains) (clapclap) mais ce qui nous intéresse ici c’est que ce joli couple vient d’ouvrir un concept store familial : « La Bonne Planque« .

Portrait de femme, Cécile; à la une
Layth et Cécile, La Bonne Planque

La Bonne Planque, le bon plan !

La Bonne Planque, c’est un café-restaurant-boutique-atelier-espace de coworking. Mais surtout, c’est un lieu d’accueil kids friendly, convivial, familial, et créateur de liens sociaux qui accueille tout le monde mais en prêtant une attention toute particulière aux familles et à leurs besoins ! Tous les espaces ont étés pensés avec leurs yeux de parents : un espace jeux pour les enfants, une table à langer, des petits WC, un petit lavabo, des chaises hautes, des transats, un fauteuil pour allaiter, de la place pour les poussettes, … (est-ce que toi aussi tu as envie d’aller y vivre ?) Eh oui car, comme pas mal de gens, Cécile et Layth sont jeunes ET parents. Et ils ne voulaient pas tirer un trait sur leurs sorties au prétexte que le bar du coin n’est pas un endroit adapté pour les enfants. Et, je suis sûre que tu as déjà vécu cette galère : trouver un lieu capable d’accueillir un groupe d’adultes conséquent ET les poussettes, garnies, qui l’accompagnent, le tout sans que cela ne gêne le reste de la clientèle, bon, c’est plutôt une tannée. Ajoute à cela qu’il te faudra la plupart du temps penser au rehausseur/la chaise haute/le tapis de change/s’assurer qu’il y ait un endroit adapté pour changer bébé etc, je pense que tu vois bien le tableau : il y a de quoi démotiver pas mal de monde ! Donc nos amoureux se sont lancés à la recherche du lieu idéal, ne l’ont pas trouvé dans les Yvelines. .. et l’ont créé ! !

photos du lieu, La Bonne Planque
Le lieu, La Bonne Planque

Cela faisait des années que le couple parlait de ce projet. Puis, quand ils se sont décidés, cela a pris un an. Le temps qui s’est écoulé entre la visite du local et l’ouverture. Un an pour : finaliser le concept, obtenir l’accord de la mairie et du bailleur pour le local, concevoir des plans avec un architecte, rechercher des financements, défendre le projet auprès de différents financeurs, passer devant des jury, obtenir des fonds, débuter des travaux, recruter, aménager le local, communiquer, et enfin ouvrir !
C’est long mais, de l’avis de Cécile :

 » Je pense que ce temps-là est nécessaire pour bien vivre toutes les étapes, pour se remettre en question, améliorer le projet, prendre en compte les conseils de tous nos différents interlocuteurs. Surtout que pour ce genre de projet il faut rencontrer beaucoup beaucoup de monde car nous souhaitions vraiment nous intégrer dans le tissu local et pour cela il faut convaincre du bien fondé d’un lieu atypique comme celui-là pour qu’ensuite ils nous soutiennent et deviennent des potentiels partenaires pour la partie restaurant notamment. « 

Ils considèrent avoir eu de la chance dans leur parcours car le projet plaisait, et leurs profils plaisaient aussi car ils avaient travaillé sur le montage de projet pour la ville de Paris durant 6 ans. Layth ayant son propre restaurant à Paris, cela a rassuré de nombreux interlocuteurs et les portes se sont ouvertes assez facilement.
Ça aurait pu ouvrir un peu plus tôt, mais comme toujours les travaux ont donné lieu à quelques mauvaises surprises. Et puis, en 2019 il y a eu les grèves, qui ont ralenti l’arrivée de certains matériaux et retardé quelques corps de métiers, mais ce fût le cas de n’importe quel chantier à ce moment-là… Et comme ce n »était pas assez compliqué, Cécile était enceinte durant tout ça !

 » La veille de l’accouchement nous passions en commission devant le jury d’Initiative Seine Yvelines pour obtenir un prêt d’honneur. Ils ont eu peur que je perde les eaux pendant notre passage ! C’est des souvenirs de fou ! « 

Mais ce genre d’aventure n’est pas toujours simple : ils travaillent comme des fous y compris le week-end, jonglent avec leurs filles, souhaitent être 100% avec elles mais ont toujours l’esprit occupé par le projet.
Le couple a déjà eu un service, avec la plus petite dans sa poussette et la grande mangeant gentiment son goûter dans un coin, toutes les chaises occupées par les clients. De quoi pas mal culpabiliser … Mais on peut aussi voir ce que cela apporte de positif : les valeurs du travail, de l’effort, que rien n’arrive sans travail. Leur aînée leur dit qu’elle veut ouvrir son restaurant quand elle sera plus grande, elle ne semble donc pas (encore) traumatisée 😉
La conciliation vie pro/vie perso quand tu es entrepreneuse est un vrai sujet. La charge mentale, la culpabilité tout ça tout ça prend une dimension assez énorme dans ce genre d’aventure.

Dans La Bonne Planque, tu trouveras donc :

  • un café restaurant avec une carte saine. Des produits frais, de saison, locaux, bio à 85%, et cuisinés avec amour ! bowls, quiches, salades, soupes, pâtisseries… de quoi émoustiller gaiement tes papilles !
  • un espace boutique avec des articles de puériculture. Mais pas les trucs au pif que tu trouves chez Bébé9, non… des marques choisies pour leur engagement dans une politique Éco-responsable ! Propre, quoi !
  • un espace de coworking avec plusieurs zones dédiées et des formules tournées vers l’entrepreneuriat des parents. Coaching, conférences, ateliers avec des experts etc. Ils préparent également une offre spéciale pour les femmes enceintes : bilan de compétences, reconversion, retour à l’emploi, droits etc
  • des ateliers autour de la parentalité : massage bébé, discipline positive, langue des signes avec bébé etc.

La bonne planque a ouvert le 3 mars 2020. Oui, très bon sens du timing… ça a fermé 10 jours après, épisode sanitaire exige… oups !

La carte, La Bonne Planque

Cet épisode a clairement été difficile. Le moral des troupes s’en est ressenti… mais il a fallu rebondir. Sans aide de l’Etat vu « l’ancienneté », mais avec des partenaires au taquet pour que les charges diverses prennent le moins de poids possible. Heureusement, Cécile avait bien choisi sa banque, son assureur, son bailleur. Ça peut tout changer dans ce genre de situation ! Et puis il a fallu se réinventer, réfléchir à une nouvelle offre, continuer à communiquer pour ne pas perdre en visibilité et même d’ailleurs en gagner, comme n’importe quelle marque ou enseigne au tout début de son existence ! La ville de Poissy, où est installée La Bonne Planque les soutient beaucoup et est très dynamique, ce qui aide à se sentir moins seuls… Globalement, le COVID a révélé une belle solidarité entre les commerçants Pisciacais. L’équipe n’a qu’une hâte : rouvrir tous ses espaces et relancer ses activités !

Si tu veux te lancer…

…Dors bien avant 😉 Entoure-toi de gens positifs, bienveillants qui sauront te tirer vers le haut. Prend le temps de préparation avant de te lancer. Réfléchis et rédige ton business plan, cherche tes partenaires, financements, fais un point juridique sérieux… Bref, ne néglige rien. Ce sont les fondements d’une future réussite. Pour résumer tout ça, Cécile me donne quelques mots clés :  aventure, folie, amour, famille, soutien, solidarité, investissement continu, 24h/24, fatigue !

Tu l’as compris, le champs lexical de la famille est très présent dans l’aventure de La Bonne Planque. D’abord parce qu’ils s’y sont engagés en temps que couple, mais aussi parce que leurs filles, les familles et les amis se sont trouvés embarqués sur ce navire ! Et plus encore dans la situation actuelle où tous les soutiens ont leur importance. Ce projet est au quotidien de la cellule familiale de Cécile. C’est dans les conversations à la maison, Cécile fait la compta et la com’ lors de sa 3ème journée (tu sais, celle après ta journée de travail puis le tunnel où tu gères tes minots et ENFIN, tu peux grappiller quelques minutes / heures pour toi ?), Layth fait les plannings, ils gèrent la paperasse et les menus, bref, c’est H24 ! Les filles, bien sûr, subissent la fatigue des parents. Leurs angoisses. La quantité de travail et les longues journées à La Bonne Planque. Oui, elles doivent s’occuper quand les parents travaillent, elles doivent s’adapter à toutes les situations ou circonstances. Mais en même temps, elles sont fières ! Elles sont avec eux, elles rencontrent du monde, elles sont les 4 pieds (suis un peu !) dans l’aventure, et elles sont merveilleuses !

Et comme ses filles, ce projet a de l’avenir ! Cécile prévoit bien sûr de bosser à temps plein à La Bonne Planque, mais surtout elle travaille déjà activement avec une amie pour monter un réseau de mamans entrepreneuses ! À terme, elle aimerait ouvrir d’autres Bonnes Planques en France, dans le Sud entre autres. En accompagnant des entrepreneurs sur ce type de projet, leur donnant des clés pour qu’ils leur poussent des ailes !

J’ai écrit cet article en phase 1 de dé-confinement, et je t’avoue que je n’ai qu’une hâte : que les portes de La Bonne Planque ouvrent à nouveau, pour embarquer ma petite famille déguster un brunch tout confort ! J’ai salivé durant tout le confinement sur les plats de Layth, les photos du lieu envoient du rêve et les espaces enfant sont hyper bien pensés. Ajoute à ça ce coté « bien dans ta parentalité = bien dans ton job », les possibilité de co-working, les ateliers partagés et les projets qui me parlent carrément, bref, si j’habitais Poissy, tu sais où tu me trouverais à 18h tous les soirs avec mes marmots ! (et je dis pas ça parce que les pâtisseries présentées en story insta sont à croquer !)

Brunch, La Bonne Planque

J’espère que ce portrait t’a plu. Je caresse l’espoir que cet article aura su t’inspirer, voir t’aider à te lancer ! (Faut-il le préciser ? Cet article n’est évidemment pas sponsorisé)

10 commentaires sur “Portrait de femme 2 : Cécile de « La bonne planque »

  1. Hum ça m’intéresse tout ça; pour l’espace coworking si tu télétravailles avec enfant (bye bye le marmot collé devant la télé !) Et l’aspect sortie entre amies qui n’ont pas réussi à refiler toute la marmaille à cette occasion.
    Bon du coup, j’ai une question : le lieu peut-il être privatisé pour un anniv ? Ont-ils un site Internet ? Quelle capacité resto assis ? (Humm en fait plusieurs questions pardon 😉 ).

    Quant au côté entreprenariat, j’ajoute l’humilité : oui, tu es au taquet sur ton projet mais, non, tu ne connais pas tout, accepte les bons conseils 😉 (pas les « y’a qu’à faut qu’on » mais les « il m’est arrivé ça, méfie toi de ça »).

    J'aime

    1. Eh bien c’est une très bonne question ! Je vais proposer à Cécile de venir y répondre ^^ tu peux aussi les retrouver sur instagram, ils sont adorables ^^
      Leur site est encore en construction, et je serai incapable de te donner la capacité du restaurant car il y a une terrasse et des salles cachées… J’espère que Cécile va pouvoir répondre à tout cela 😉

      J'aime

    2. Bonsoir 🙂
      Merci pour votre commentaire !
      Oui nous pouvons privatiser une salle pour un anniversaire. Nous avons une formule pour les enfants avec gâteau, bonbons, animateur, décoration,… (en temps normal capacité de 10 enfants). Nous avons environ 45 places assises à la bonne planque.
      Le site internet est en cours de construction mais vous pouvez suivre toutes nos actualités sur nos pages instagram et FB : labonneplanque78
      N’hésitez pas à nous poser vos questions ! 😄
      Belle soirée à vous

      J'aime

  2. Je viens compléter mon article pour confirmer mon avis ! Nous sommes allés en juillet savourer un brunch du dimanche, en famille. Les enfants se sont régalés et surtout éclatés, le coin jeu fourni et varié leur a beaucoup plu et les plats préparés avec amour étaient aussi beau que bon ! Depuis il y a eu une deuxième fermeture des restaurants, Cécile et son mari continuent la vente à emporter. La formule brunch a changé avec la nouvelle année et le coin jeu s’est vu garnir d’une énorme cuisinière faite maison qui permet aux petits et aux grands de… jouer au restaurant !

    J'aime

  3. Très sympa ce concept. Ca me rappelle un peu celui d’un café Kids Friendly qui était sur Lyon et qui était très cool mais qui a fermé ses portes en 2019 car les patronnes du café voulaient faire autre chose. Ca manque beaucoup ce genre de concept à Lyon car ceux qui existaient ont tous fermés malheureusement. J’espère que ce genre de concept comme celui de la bonne planque pourra faire des petits dans d’autres régions de France. Quoi qu’il en soit excellente initiative et bon courage à Cécile et son mari notamment en ces temps difficiles.

    J'aime

  4. Oh mais c’est super ça ! On habite juste à côté de Poissy en plus ! Obligé : quand ils rouvrent, on va y faire un tour 🙂 Et en attendant, je vais regarder si on ne peut pas les soutenir tout en se faisant plaisir en prenant un repas à emporter 😉 Merci beaucoup pour l’article qui m’a permis cette jolie découverte !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s