Petites astuces pour couturières en or

Petites astuces pour couturières en or

Sur Bribes de Vies, il y a avant tout des chroniqueuses passionnées d’écriture, certes. Mais tu as dû remarquer au fil des articles que toutes ont aussi de multiples talents. Et voilà une passion que nous sommes nombreuses à partager : la couture.

Alors que tu sois couturière débutante ou confirmée, que tu te fasses plaisir à coudre des cotons lavables, des doudous pour bébés ou carrément ta propre garde robe, que tu sois plus à l’aise avec une aiguille à main, une machine à coudre ou carrément une surjeteuse, ou que tu veuilles tout simplement trouver un peu d’inspiration, de motivation et d’aide pour te lancer dans le fascinant monde de la couture : BIENVENUE !

C’est au cours d’une belle série d’articles que nous souhaitons te partager nos astuces, nos tissus fétiches, nos patrons préférés, nos plus belles créations. De quoi te donner envie de te lancer dans quelques projets. Ces articles, nous les écrirons en collaboration, de sorte à ce que tu puisses puiser ton inspiration comme bon te semble.

couture, astuce, bobines, ciseaux
Crédit photo : Gabriele Lässer

Alors aujourd’hui, nous commençons avec les astuces de nos couturières. Car oui, nous avons toutes de multiples petites astuces pour nous faciliter la vie, et surtout le travail.

L’astuce patronage d’Amélia Bluebelle

J’ai toujours trouvé le papier pour décalquer les patrons trop fragile et pas assez transparent. Depuis quelques temps déjà, j’utilise donc des rouleaux de couvre-livres en plastique. C’est totalement transparent et cela ne se déchire pas du tout malgré plusieurs utilisations.

L’astuce patronage de Chaperon Rouge

Je n’ai jamais le bon outil pour marquer mes tissus : les feutres sèchent à l’air trop vite, les crayons blancs ne marquent pas comme il faut, bref, ça ne va jamais. J’ai arrêté les outils spécialisés : je fais mon marquage à la craie blanche, la classique, celle à tableau ! ça s’efface sans problème et tiens comme il faut le temps de ma coupe / couture !

L’astuce découpe de Yume

J’ai personnellement toujours eu en horreur le moment de découper mon tissu après le transfert du patron. Pour peu que le tissu soit un peu fluide, ça bouge, ça se déforme au moment de couper, et les pièces qui devraient être symétriques au pli ne le sont plus du tout au final.
Pour éviter ce problème, je réalise la découpe de mes pièces de tissus sur une table à repasser, en épinglant ensemble dans l’ordre le patron, le tissu (plié en 2 s’il le faut) et la table à repasser. Mes épingles traversent alors verticalement ces 3 couches, et tiennent le tout ensemble pour que ça bouge moins. De plus, ça me permet de réaliser cette étape en hauteur, et de faire le tour de la table, et donc d’être plus à l’aise debout pour découper.
Seul problème : ça ne marche pas avec les grandes pièces à découper dont le patron est plus grand que ma table à repasser… Mais j’y travaille.

L’astuce couture d’Hermy

J’ai pris l’habitude avant de couper mon tissu, de faire une toile (version test du vêtement dans un tissu pas très cher) pour vérifier que la taille choisie est la bonne, en particulier si c’est une marque de patrons que je n’ai jamais essayée. Pour cela, tu peux prendre un coton uni blanc ou alors le faire avec des chutes de tissus ce qui donne un rendu patchwork magnifique. Comme je suis une grande étourdie, cela arrive très souvent que je monte une partie de mon vêtement test à l’envers ! La toile me permet de rectifier mes erreurs et de noter les points techniques sur lesquels, il faut que je fasse attention.

L’astuce couture d’Amélia Bluebelle

Je ne sais pas toi, mais moi j’ai toujours eu horreur de coudre des boutons. Si bien que cette étape prenait souvent autant de temps que la couture en elle-même. Cette année, j’ai donc investi dans un pied spécial pour les coudre. J’ai cousu les sept boutons de la blouse de ma fille en 15 minutes ! Un vrai régal ! En plus la couture est bien plus propre et solide.

coutures, boutons multicolores, astuces
Crédit photo : Alicja

L’astuce couture de Yume

L’apprentissage de certaines techniques en couture est parfois un peu fastidieux. Personnellement je suis une quiche quand il s’agit de coudre droit un biais ou un ourlet, ça finit toujours par faire des vagues. Mon astuce a été d’investir juste un peu dans quelques pieds presseurs adaptés. Tu trouveras facilement sur internet des pieds pour coudre du biais, pour former un ourlet ou d’autres petites choses qui te faciliteront la vie. Il te faudra apprendre à les manier, mais avec un peu de patience tes travaux de coutures auront de belles finitions.

L’astuce en or de Madame Espoir

En couture, les envies me viennent par vagues. J’ai toujours 36 projets en cours. Afin de gagner du temps, je regroupe maintenant les étapes. Je vais par exemple passer une après-midi à patronner plusieurs projets, puis tout découper le lendemain. Et ensuite au niveau de la couture je gagne du temps : je vais surjeter tout ce qui doit l’être à la suite, puis je passe à l’étape couture. L’avantage, c’est que j’ai le choix entre les projets, simples ou plus compliqués selon l’envie. Et si j’ai envie de coudre un truc rapide le soir, je n’ai qu’à piocher dans les tissus découpés.

Et toi, c’est quoi tes astuces en couture ? N’hésite pas nous partager tes trouvailles !

10 commentaires sur “Petites astuces pour couturières en or

  1. Chouette article !! Je vais piquer l’idée de la table à repasser, je cherchais désespérément une solution pour couper mes patrons sans me faire mal au dos.
    Je couds beaucoup de sac/pochette, si les patrons tiennent sur une feuille A4, je les plastifie et comme je les utilise régulièrement ils ne s’abîment pas.
    Merci beaucoup pour ces astuces. Hâte de voir la suite des articles 😊

    Aimé par 2 personnes

  2. Pour l’idée de la table à repasser trop petite, je me suis fabriqué une grande planche pour épingler de la même façon mes tissus à découper. J’ai pris une grande planche de medium (j’ai plus les dimensions, j’ai fait selon l’espace dans ma pièce couture, c’est plus grand que ma table à manger mais plus petit qu’un lit double !), J’ai mis une bonne épaisseur de molleton et j’ai recouvert de tissu, tenu à la planche par des agrafes (pas celles de bureau hein). Je ne pique pas mes aiguilles droites, mais je ne pouvais pas le faire non plus sur ma table à repasser, et tout tiens très bien, ça m’a changé la vie !
    Elle me sert aussi de l’autre côté (côté bois) pour décalquer mes patrons

    Le plus cher a été le molleton, mais je pense qu’on peut le faire avec des oreillers pas chers d’Ikea ou Alinea, le tout c’est de rembourrer

    Aimé par 2 personnes

  3. Les deux astuces qui m’ont changé la vie :
    – celle que m’a donnée une vendeuse dans un magasin d’habits : faufiler l’ouverture des poches avant de coudre le tissu de l’intérieur évite qu’elles baillent (c’est pour ça que les poches des vêtements en magasin sont souvent cousues) !
    – faire attention au sens du tissu quand on coupe le patron : quand on coud deux pièces ensemble, il faut éviter que les deux côtés qui se rejoignent soient coupés dans le biais (en travers du tissu et non en suivant les fils), parce que ça rend la couture élastique et elle se déforme (ça rend les bas de jupes pas droits notamment). Du coup il faut placer ses pièces de patron en tenant compte de ça, ça prend un peu de temps mais ça vaut le coup.
    Sinon, je suis toujours embêtée avec le papier pour patrons, j’avais trouvé un papier plus épais en non tissé style lingette pour bébé, avec des carreaux d’1 cm, c’était génial, mais je n’en ai jamais retrouvé par la suite ! En plus je couds souvent sur la base de très grands patrons, donc ça en use, de la toile, j’ai pas encore de solution qui me satisfasse totalement…

    Par contre j’avais pas pensé à la question des biais, c’est vrai que le galère toujours à faire les miend droits, comme les ourlets (je déteste ça du coup), je vais regarder ça !

    J'aime

    1. Bonjour, oui il faut couper les pièces des vêtements dans le droit fil qui est parallèle à la lisière, mais on coupe des jupes soleil – ce sont des jupes larges qui « tournent » – dans le biais pour avoir de la fluidité.
      C’est bien spécifié dans les patrons qu’il faut couper dans le droit fil, il y a toujours une flèche dans les pièces des patrons qui indiquent comment les poser, bonne couture

      J'aime

  4. Bonjour, le dernier conseil est bien parce que si on fait tout le même jour cela demande beaucoup de concentration, la couture c’est avant tout de l’organisation et de la concentration.

    Pour certaines pièces des vêtements ont peut faire une couture bord à bord, cela évite de marquer les lignes de couture ou on va piquer au crayon, ce qui prend encore du temps,

    c’est le même procédé dans les usines de fabrication textile il pose le tissu et le coud directement sans épingles ni faufilure. Mais pour les débutantes vaut mieux commencer par épingler les vêtements.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s