Revue de patron : Sybil de Maison Fauve

Revue de patron : Sybil de Maison Fauve

J’ai commencé la couture en 2015 et il m’a fallu un certain temps pour m’intéresser aux patrons de couture. Je cousais plutôt des accessoires ou des vêtements simples comme des jupes élastiquées. Je pensais à tort que les patrons ne permettaient de coudre que des habits démodés voire vieillots.

Ma soeurette a eu la bonne idée de m’emmener au salon CSF (le salon Créations et Savoir-Faire pour les non-initiés) en 2018 et là j’ai découvert toute l’étendue des possibilités qui existent avec un patron et qu’en plus, il y a en a pour tous les goûts.

Le patron

Je suis une grande adepte des robes, en hiver comme en été. Par contre, j’ai horreur des encolures trop emboitantes (oui oui, même en hiver). Comme en plus je fais partie de la team petite poitrine (voir inexistante), je préfère les encolures dégagées qui me mettent plus en valeur.

Quand Maison Fauve a sorti le patron Sybil, j’ai vraiment eu un coup de cœur. Une encolure carré, une taille empire et un plastron boutonné, il serait parfait pour une robe d’automne-hiver (avec un petit gilet quand même ;)).

Le patron propose deux versions, une version simplifiée (à la base pour faire la toile destinées à déterminer si la taille est correcte) et une version avec empiècements.

couture, toile, reporter le patron
Crédit photo : Cottonbro

Le tissu

Pour matcher avec ce patron, j’ai choisi une viscose vert sapin ainsi que les boutons assortis de la marque Atelier Brunette. Les tissus sont juste sublimes et d’une qualité exceptionnelle. C’est un vrai plaisir de les coudre. Gros avantage, cette marque propose avec leurs tissus, toute la mercerie assortie (biais, passepoil, boutons, fils…). Pour ce patron, j’ai d’ailleurs pris un biais assorti au tissu, je t’expliquerai par la suite pourquoi.

Seul inconvénient, mes stylos frictions ne marquent pas bien sur le vert foncé et la craie n’était pas très efficace non plus.

C’est parti !

J’ai commencé par faire une toile en taille 38 dans un reste de coton de mon stock et je recommande vraiment de ne pas zapper cette étape pour ce patron (surtout pour le haut).

J’ai dû remonter la ligne d’épaule de 3 cm et décaler vers le haut la ligne de décolleté d’1 cm pour que cela tombe bien.

J’ai décidé pour ma première version de faire la version simplifiée (sans les empiècements donc), il y a moins de pièces à décalquer/découper mais attention à bien décalquer les bonnes pièces (aka la doublure). Je n’ai pas mis les poches et j’ai fait des manches trois quarts au lieu des manches longues. A la base, j’avais acheté le tissu pour faire la version blouse, j’ai donc réduit en largeur de quelques centimètres les pans de la jupe pour pouvoir faire rentrer la robe dans mon coupon. 

Au niveau points techniques pour cette version, tu auras des pinces poitrines, de la couture en arrondi et angle, des fronces et des boutonnières. Tu peux trouver sur le site de Maison Fauve, un pas à pas illustré pour un certain nombre de points techniques.

Pas de réelles difficultés de mon côté à part les boutonnières, mais avec le pied spécial de la machine, cela se fait tout seul. Ne pas oublier de bien se mettre sur le point spécial boutonnière avant de coudre sinon cela ne marche pas très bien (oui oui, c’est du vécu).

J’ai eu du mal à répartir mes fronces sur les deux pans de la jupe déjà cousue. Pour une prochaine version, je ferai plutôt des fronces sur chaque pan avant de les coudre ensemble. 

Au lieu de surjeter ma couture d’attache entre le buste et la jupe, j’ai préféré ganser la couture avec mon biais assorti. Je trouve que la finition est plus jolie et c’est bien plus agréable au porté.

robe Sybil portée
Crédit photo : Photo personnelle

Bilan des courses

Je suis conquise par cette première version et je trouve que c’est un patron qui correspond parfaitement à ma morphologie et à mon style. La version simplifiée m’a fait prendre confiance en moi et j’ai très envie de le refaire avec les empiècements et du passepoil pour souligner les coutures. 

Même si la viscose est très agréable à porter, ce n’est pas très épais pour une tenue d’hiver. Pour une prochaine version je prendrais un tissu un peu plus épais pour en faire une robe d’hiver et la porter sans gilet.

Avantage non négligeable des patrons de robe, c’est qu’ils peuvent très souvent être déclinés en blouse ce qui laisse encore plus de possibilités.

En résumé :

  • Les plus :
    • Deux versions du patron : une pour un niveau débutant et une pour un niveau intermédiaire.
    • La possibilité de faire une blouse en plus de la robe.
    • Le pas à pas détaillé disponible sur le site de la marque pour les points techniques.
    • Le patron est disponible en pochette et en PDF.
  • Les moins :
    • Il est nécessaire de faire une toile pour vérifier et/ou adapter le décolleté.
    • La répartition des fronces sur les pans de la jupe (mais c’est peut être juste que je m’y suis mal prise).

J’espère que cet article t’aura donné envie de coudre ce patron. Si tu as des questions ou si tu as déjà cousu ce patron, n’hésites pas à venir en discuter en commentaire.

6 commentaires sur “Revue de patron : Sybil de Maison Fauve

    1. Merci beaucoup !
      Si tu veux te lancer avec un patron, tu peux déjà t’entraîner à faire une toile avec du coton.
      Et après pour se lancer avec d’autres tissus, je te conseille de prendre du tissu de bonne qualité. Cela se fait bcp plus facilement dans ce cas ! 😉

      J'aime

    2. Je rajouterais que tu peux aussi trouver des cotons de très bonne qualité aussi fluide qu’une viscose donc il ne faut pas que cela te freine ! Et puis il y a plein de patrons totalement adaptés à la couture du coton 👍🏻

      J'aime

  1. J’adore le rendu de ta robe ! Le patron a l’air très sympa, malheureusement ce genre de robe/tunique ne me va pas vraiment 😦

    Mon chéri avait la même image que toi des patrons. Quand j’ai commencé à en coudre il a été très surpris et se rend compte qu’en fait c’est très moderne et actuel !

    Aimé par 2 personnes

  2. Argh mais elle est trop canon cette robe ! Encore un projet qui se rajoute sur ma liste d’envies !

    Pour ma part, je ne couds quasiment que du coton car je n’aime pas tellement porter des matières synthétiques, mais pour autant je ne me sens pas limitée dans les projets avec patrons. Par contre, je ne fais JAMAIS de toile !
    Dans mes coups de cœur du moment : Les patrons IvanneS que je trouve super bien faits et bien modulables.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup !

      Au contraire de toi, je fais pratiquement toujours une toile mais plus quand je ne connais pas la marque.
      Je connais les patrons IvanneS et en effet ils sont super : j’ai le saiki à tester prochainement ! 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s