A nos actes manqués

à nos actes manqués

Les 5 premières années

On s’est connu avant ma rentrée en 2nde. Tu entrais en terminale.

On s’est tout de suite entendu, tout de suite plu. Il y avait ce petit quelque chose d’évidence entre nous. Les semaines ont passé et très (très) vite nous nous sommes rapprochés. Ont alors commencé 5 années … 5 années de je t’aime / moi non plus, 5 années houleuses, 5 années heureuses, 5 années dignes d’une romance ou – avec du recul – 5 années dignes d’une tragédie amoureuse.

On s’est connu, j’avais un copain, toi des amourettes. J’ai quitté mon copain puis quelques temps après, tu avais une copine. Tu l’as quittée mais j’ai eu un nouveau copain etc etc etc.

Lorsque nous étions enfin tous les deux libres (ou pas forcément …), on se retrouvait. On regardait nos films mythiques sur fond de bisous et papouilles.

Mais rien, il ne s’est jamais rien passé. On s’aimait, à notre façon mais il ne s’est jamais rien passé. Ça a failli une après-midi mais non, je ne me sentais pas assez bien dans mon corps, je n’étais pas prête, pas avec toi qui était trop parfait (foutue idée d’adolescente).

Il ne s’est rien passé quand un soir nous avons dormi ensemble. Nous étions plus âgés mais j’ai dormi dans ton lit et toi par terre. Pourquoi ? Pourquoi ce soir là où tout nous était permis, il ne s’est rien passé ? Je ne suis pas quelqu’un qui a des regrets car je pense que chaque chose négative en apporte une positive mais là j’avoue, que mon seul regret jusque là, c’est celui-ci. Si seulement, juste une fois, on avait concrétisé cet amour …

À la place, pendant ces 5 années, on s’évertuait à se rappeler une seule chose dont nous étions plus que persuadés : nous n’étions pas fait pour être ensemble. Et j’ai toujours cette même conviction. Oh ça non, nous ne sommes vraiment pas fait pour être ensemble ! Pas les mêmes envies, pas les mêmes ambitions, pas les mêmes rêves, pas le même mode de vie.

Nous plaisantions (était-ce vraiment de la plaisanterie ?) en disant qu’on se retrouverait quand nous serions divorcés et/ou veufs et qu’alors on se dirait que quand même, on aurait pu se mettre ensemble plus tôt.

Les 5 années suivantes

Un soir, notre histoire était terminée, sans larmes, sans douleur. Il y en avait pourtant beaucoup eu pendant 5 ans mais encore une fois, c’était une évidence, c’était terminé.

Quelques mois après, je me mettais en couple avec celui qui allait devenir mon mari. Une évidence aussi nous deux.

Tu continuais à m’envoyer des messages par ci par là et toujours un pour mon anniversaire. Je n’y répondais pas, mon mari n’aurait pas apprécié.

Environ 5 ans après notre fin, les choses se sont vraiment compliquées avec mon mari sur fond de violence. J’ai répondu à ton bon anniversaire qui était pourtant vieux de 6 mois. Nous deux ça n’a pas repris mais j’avais besoin de toi pour traverser cette épreuve. Je me raccrochais à ce que je connaissais d’avant et ce en quoi j’avais confiance.

Et c’était toi.

Je te connais, je connais tes failles et tes forces, je sais à quel point tu peux m’enrober de confiance et de bonheur.

Je savais aussi que nos discussions ne tourneraient pas qu’autour de mon divorce et que tu arriverais à me faire rire, à me faire penser à autre chose.

Tu m’as aidée. Il n’y avait plus d’amour amoureux entre nous mais toujours un amour qu’on ne comprendra probablement jamais.

Tu n’as pas changé, tu en es toujours au même point, toujours les mêmes animosités avec ton père, toujours la même bande de potes et les mêmes délires, toujours la même vision du travail, et ce, même si tu es passé de lycéen / étudiant à salarié. Toujours pas le permis, toujours tes jeux et même toujours les mêmes films. Toujours les mêmes galères de logement même si tu ne vis plus chez ta mère avec tes frères mais en colocation.

A contrario, j’ai tellement changé. J’ai concrétisé mon plus grand rêve, être Maman. J’ai des ambitions de carrière, j’ai mon appartement, j’ai le permis et même une voiture. Je suis devenue « une grande » alors que tu es toujours le même jeune homme insouciant. Tu n’as pas changé, toujours les mêmes envies, les mêmes priorités alors que les miennes sont diamétralement opposées à celles que j’avais à 16/18/20 ans.

Notre fossé pour dire que nous ne sommes pas faits pour être ensemble me semble désormais abyssal alors qu’avant ce n’était qu’une falaise …

Quelques temps après que j’ai quitté le domicile, tu as proposé qu’on se voit. Je savais ce qu’il se passerait et je ne voulais pas. Je n’étais pas prête, trop tôt par rapport à mon divorce, encore trop amoureuse de mon mari et puis non, ce qui faisait le beau dans notre histoire pour moi, c’était aussi qu’il n’y avait pas eu de concrétisation charnelle. C’était que « faire l’amour » ensemble restait du domaine d’un doux rêve et je n’avais pas envie de briser cette pensée.

Et si finalement, faire l’amour ensemble était nul et/ou venait nous gâcher ?

Quelques mois après, j’ai proposé qu’on se voit. Tu as refusé. Une longue discussion s’en est suivie avec beaucoup d’honnêteté, avec beaucoup plus de maturité que les premières années … Finalement tu as quand même un peu changé …

On sait, on sait ce qu’il se passerait si on se voyait mais on sait aussi qu’on n’est pas fait pour être ensemble, on sait qu’on risque de se faire du mal.

On sait qu’on ferait l’amour parce que ça fait 10 ans qu’on attend mais est ce qu’on en aurait, en vrai, toujours autant envie ?

Alors comme pendant les 5 premières années quand une situation était trop douloureuse, on a à nouveau arrêté de se parler … pour combien de temps cette fois ? J’ai envie de t’envoyer un message, j’ai envie de te dire que j’ai écrit cette chronique, j’ai envie que tu la lises comme un message d’amour, un message d’amour de notre amour pas comme les autres. J’ai envie que tu vois à quel point j’ai conscience de notre lien, même s’il n’a pas la couleur dont on rêve tous les deux. 

Tu as toujours lu en moi et je sais que tu lirais en moi dans cette chronique, que tu saurais tout ce qui est entre les lignes, même les plus petits caractères.

Que pourrons nous écrire dans 5 ans sur les années qui se seront écoulées ? Où en serons-nous dans 5 ans ? Ça y est j’ai « fait ma vie » et je divorce. Il ne reste plus que toi pour concrétiser cette promesse déguisée par la plaisanterie « on se retrouvera quand on aura fait notre vie et qu’on sera tous les 2 divorcés et/ou veufs » mais non pas tout de suite, c’est encore trop tôt, on n’est vraiment pas fait pour être ensemble là tout de suite.

12 commentaires sur “A nos actes manqués

  1. Bonjour,
    C’est une très jolie déclaration qui m’a tellement émue car moi aussi je connais cette situation. Je me retrouve tellement dans vos mots.
    Être amoureuse depuis plus de 25 ans d’un garçon, d’un homme maintenant, d’un amour pas comme les autres que nous seul pouvons connaître la substance. Tellement beau, tellement fort, tellement douloureux aussi.
    On se cherche, on se trouve, on se loupe, on ne passe à à l’acte par peur de gâcher tout, d’être déçu, de souffrir…
    Un jour peut être, tel sera notre destin !
    Bonne journée
    La Méli-Mélo

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire. Mon regard est déjà apaisé sur cette histoire. Je me suis vraiment posé la question il y a quelques mois de l’avenir de cette relation pour moi : pourquoi j’avais eu tant besoin de lui pour traverser les débuts du divorce, pourquoi ne pas aller plus loin avec lui, de quoi avais-je envie vis à vis de lui et même moi en général, etc.
      Et vraiment « je ne le sens pas » et voir même à quel point en 5 ans nous nous sommes éloignés par les évènements qu’il y a eu dans nos vies (et surtout la mienne comme par exemple devenir Maman), ça me donne pas du tout envie qu’il y ait quelque chose de plus qu’une jolie complicité, de jolis souvenirs, etc. Lui n’a pas changé, ça me perturbe beaucoup alors que pour ma part, je suis toujours dans le mouvement, à vouloir améliorer ce qui ne va pas, etc.
      Il y aura toujours un lien entre nous mais un lien de vie, non j’en doute mais c’est très bien aussi. Pour la grande romantique et grande lectrice que je suis, ça me donne l’impression d’avoir vécu une sorte de roman ahah

      Aimé par 1 personne

  2. Vous vous retrouverez un jour.
    Pas là tout de suite. C’est sûrement trop tôt.
    Vous avez encore des choses à découvrir l’un sans l’autre.
    Mais je suis sûre que vous vous retrouverez et cette fois là sera la bonne.
    En attendant il faut continuer de faire sa vie.

    J'aime

    1. J’en doute fortement ou sinon quand nous aurons 70 ans ahah Nous ne sommes pas faits pour être ensemble, c’est ainsi et c’est très bien aussi. Je lui souhaite de trouver le grand amour, de trouver la femme qui lui conviendra, avec laquelle il sera parfaitement heureux et surtout, qu’ils restent ensemble pour toujours, sans douleur, juste avec douceur.

      J'aime

    1. Hihi Franchement j’ai hésité à lui envoyer, je sais qu’il y serait sensible mais je n’ai pas envie de la discussion qui suivrait. Et puis, nous ne sommes pas faits pour être ensemble, c’est comme ça et c’est très bien. Comme je l’ai écrit un peu plus haut en commentaire, je lui souhaite de trouver la femme de sa vie et surtout de rester avec elle pour toujours. Notre histoire nous appartient, personne ne pourra nous l’enlever, elle est ce qu’elle mais vraiment nous deux …. on n’est pas fait pour être ensemble. Trop opposé sur tout, pas mal de points communs mais qui n’en sont pas non plus. Il y a eu quelque chose de fort, il y aura toujours quelque chose de tendre, de réconfortant mais pour une vie à deux, non, je ne le sens pas, vraiment pas.
      La promesse de se retrouver quand nous serons veufs et/ou divorcés, c’est quand nous serons vieux et qu’on passera nos journées avec une vie tranquille, sans plus d’actions que de recevoir la marmaille le dimanche midi à déjeuner. Mais au fond, je ne le souhaite, ni pour lui, ni pour moi. Je nous souhaite surtout à chacun de trouver la bonne personne et de faire toute notre vie avec elle.
      Dans tous les cas, merci pour ton commentaire qui m’a fait sourire 🙂

      J'aime

  3. Que ce récit fait écho à ma vie actuelle…
    Je pense qu’on ne sait jamais ce que la vie nous réserve… Récemment divorcée, j’ai vécue une magnifique histoire d’amour avec un homme merveilleux… Elle se termine en douceur, en écoute, en résilience que nos chemins de vie ne sont pas les mêmes à cet instant ( paternité/ maternité) … Mais je sais que cette rencontre vient de me façonner à tout jamais et que nous devons encore apprendre de la vie et peut être qu’à 50/60 ans nous nous retrouvons plus libres encore pour continuer….. la vie nous surprend souvent…

    J'aime

    1. Oh que ça peut être compliqué ces premiers temps où il faut se résigner alors qu’il y a de forts sentiments. Courage .. Ca finit par passer. J’ai rencontré mon époux après cette résignation, bon ça n’a pas fonctionné mais ça a toujours mieux fonctionné que ce qui aurait pu se passer entre « lui » et moi. Bon courage, je te souhaite de trouver le bonheur avec une personne qui te corresponde et que tu aimeras au moins autant que cet « homme merveilleux ».

      J'aime

Répondre à Lumi Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s