Revue de patron : Cannelle

Revue de patron : Cannelle

Dans la vraie vie, je ne porte jamais aucun pull ! Cela ne me va pas et je ne suis pas à l’aise quand j’en porte un. Cette pièce est donc totalement exclue de mon dressing. Je reste quand même une grande frileuse aussi, je me rabats sur les gilets. J’adorerai savoir tricoter correctement, mais je manque de temps et de pratique. Par chance, il existe tout de même de très jolis tissus maille qui me permettent avec le patron adéquat de compléter ma collection et surtout de passer les différentes saisons sans finir congelée.

Fils aiguilles bobines couture
Crédit photo : Monicore

Le patron

Il y a un patron qui m’a fait de l’œil très longtemps avant que je ne me décide à l’acheter, il y a seulement quelques mois. Il s’agit du gilet Cannelle de Christelle Beneytout, un modèle très simple et rapide à coudre. Le patron existe au format PDF, mais peut être acheté déjà imprimé avec le livret en format numérique. Il s’agit de l’option que j’ai choisie, mais j’avoue avoir été un peu déçue.

Je n’avais pas compris que je ne recevrais pas une jolie pochette comme pour d’autres patrons de différentes marques, mais seulement une version imprimée de la planche au format A0. Si j’avais mieux lu, j’aurais choisi l’option tout PDF et j’aurais fait imprimer la planche A0 sur des sites spécialisés comme Pattern for you ou Go impression.

A l’achat du patron, j’ai reçu en plus du livret, un guide pour adapter le patron à ma morphologie (modifier la largeur ou la longueur des manches, adapter à la stature…) ainsi qu’un guide pour personnaliser le modèle (rajouter des poches ou des liens pour nouer le gilet, cintrer le dos, supprimer les manches…). Les différents livrets sont très bien conçus et permettent de coudre le gilet à la machine à coudre ou avec une surjeteuse. Les explications sont détaillées et limpides. Cela rend ce gilet facilement accessible aux débutant.e.s. Il te permettra d’avoir une première expérience simple et qualitative dans la couture de tissus mailles.

Il y a deux versions du patron (A et B), qui diffèrent essentiellement par les finitions puisque sur la version B, les finitions sont toutes réalisées à la surjeteuse via un ourlet roulotté.

Le tissu

Comme toujours lorsque je couds, le choix du tissu n’a pas été une mince affaire. Pour la version que j’ai choisie, il est recommandé d’avoir un tissu maille avec de la tenue. Je suis tombée amoureuse de ce jersey jacquard en coton rose de chez Cousette. Alors que je venais de le recevoir et de le laver, j’ai reçu un mail du site m’indiquant qu’on leur avait fait remonter un problème de déformation du tissu après lavage et qu’il ferait le nécessaire si du tissu venait à me manquer. Quand j’ai voulu placer mes pièces pour les couper, j’ai effectivement constaté que le problème de déformation ne me permettait pas de couper le col de mon gilet. Heureusement, le SAV a été parfait (comme toujours !) et ils m’ont renvoyé le coupon manquant. 

Comme le tissu est en coton, je pensais que le gilet serait assez léger. Il fait 25 degrés chez moi actuellement et à l’essayage, ce n’est clairement pas un gilet pour se protéger d’une petite brise d’été, mais plutôt un gilet pour les premiers froids du printemps ou de l’automne.

Je trouve également qu’il manque un peu d’élasticité (5% contre 30% recommandé par la créatrice du patron) ce qui me vaut quelques questions dont je te fais part ensuite.

C’est parti !

En me référant au tableau des mesures, j’ai choisi de réaliser la taille 40. Je me suis basée sur mon tour de poitrine puisque ce gilet n’a pas vocation à être fermé. Pour cette première version, je suis partie sur la version A du patron, sans aucune modification.

J’ai mal démarré puisque je me suis rendue compte en coupant mon tissu que je n’avais pas bien décalquée la version A au niveau des bas du gilet. Il a donc fallu que je corrige le tir au moment de la couture de l’ourlet final. Mon gilet est donc plus court que ce qu’il devrait, mais comme je suis plus petite que la stature prévue, il est bien assez long pour moi.

Je l’ai entièrement réalisé à la surjeteuse (exception faite des ourlets) en deux heures de temps. J’ai hésité à ganser la couture du col (seule couture qui peut être visible), mais je trouve les finitions suffisantes à la surjeteuse.

Gilet cannelle couture
Crédit photo : photos personnelles

Le modèle taille parfaitement et je trouve que la forme est très flatteuse à ma morphologie post-grossesse (soyons honnête, je trouve qu’il me rend plus mince que je ne le suis, un bon point donc !).

Mon seul bémol est au niveau de la largeur des manches que je trouve un peu trop serrées si l’on souhaite porter le gilet par-dessus une blouse ou une robe manches longues. Je n’arrive pas à déterminer si ce problème est dû au manque d’élasticité de mon tissu ou à ma morphologie. Un petit ajustement sera peut être nécessaire sur ma prochaine version.

En résumé :

  • Les plus :
    • Le modèle est facilement accessible aux débutant.e.s
    • Les explications sont claires et faciles à mettre en œuvre
    • Si tu disposes d’une surjeteuse, il te faudra sans doute plus de temps pour décalquer le patron et découper ton tissu que pour coudre ce modèle.
    • Un modèle que l’on peut facilement décliner en fonction des tissus et des explications de la créatrice.
  • Les moins :
    • Les manches un peu trop fit si le gilet ne vient pas seulement en complément d’un tee-shirt (mais il y a une explication très claire sur le blog de la créatrice pour résoudre ce problème).
    • Le patron existe à partir de la taille 8 ans mais pas en dessous. Dommage il aurait été parfait pour ma fille !

Tu l’auras compris, ce patron va devenir un basique essentiel de ma garde robe. J’ai déjà plein de jolies versions en tête, il n’y a plus qu’à trouver les bons tissus et à se lancer !

2 commentaires sur “Revue de patron : Cannelle

  1. Merci pour cette revue de patron !
    J’ai cousu à la fin de l’hiver le gilet gratuit Harper (Sinclair patterns, en anglais), mais il ne m’a pas satisfaite (en partie pour le choix du tissu, trop lourd et pas assez extensible, en partie pour l’allure globale). Les modifications que je souhaite apporter ressemblant beaucoup à Cannelle, j’ai acheté le patron, mais pas encore cousu le gilet. Je garde ton conseil pour l’aisance des manches dans un coin de la tête, il faudra que je vérifie aussi le taux d’élasticité de mon tissu.
    J’ai par contre réalisé plusieurs fois sont t-shirt gratuit Badiane, que je recommande !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s