Souvenirs JO

La cérémonie d’ouverture des JO se déroulera demain. Ceux qui devaient se dérouler en 2020 et qu’un certain coronavirus a perturbés. Parmi les chroniqueuses, il y en a (au moins une) qui a hâte !

Les Jeux Olympiques et moi

Je suis une sportive du dimanche. J’aime nager, j’ai pratiqué le tir à l’arc… mais d’une manière générale je déteste le sport. Je déteste courir. J’étais la fille qui arrivait dernière au Cross du collège, celle qu’on ne voulait surtout pas avoir dans son équipe. Je n’aime pas vraiment regarder le sport à la télé et je ne le fais quasiment jamais (alors qu’au contraire assister à une compétition sportive « en vrai » ne me gêne pas). A une exception près : les Jeux Olympiques !! Je suis une grande fan et je ne rate jamais ce rendez-vous tous les 4 ans.

Pourquoi ?

Je me suis longtemps demandée pourquoi c’était la seule et unique compétition sportive à laquelle je m’intéressais à la télévision. Et je me suis rendue compte qu’il y avait plusieurs raisons, assez entremêlées.

Tout d’abord, cela tombe toujours au cours d’une période où je suis en vacances, où j’ai le temps et l’envie de buller devant la télé. D’ordinaire en été, les programmes sont assez pauvres. Mais l’année des Jeux Olympiques, je peux être sûre de trouver du neuf pendant 15 jours.

Crédits photo : diego_torres

Ensuite, si je ne suis pas très douée en sport je n’aime rien tant que voir les sportifs se dépasser, admirer leurs exploits… Tout en buvant une grenadine et en profitant du souffle d’air de mon ventilateur (j’assume ma fainéantise !)

J’apprécie également énormément le fait que pour une fois, d’autres sports que les sempiternels foot/rugby soient mis en avant. D’ailleurs, à cette occasion je me suis rendue compte que je m’intéressais surtout aux sports moins visibles le reste du temps (l’équitation, le volley, la gymnastique, le canoé, le water-polo, le plongeon ou l’escrime…) et que je zappais facilement dès qu’il y avait des matchs de foot par exemple.

Et enfin, je suis fan des « belles histoires », de l’esprit olympique et du fair-play qui ressort parfois, ou encore des anecdotes qui restent. C’est surtout ça que je recherche, souvent bien davantage que la simple performance.

Ces moments dont je me souviens

Les premiers jeux olympiques dont je me souviens réellement, ce sont ceux de Barcelone. J’avais 12 ans. Plus que la victoire de Marie-José Perec, j’ai été subjuguée par Sébastien Flûte en tir à l’arc : si certains trouvent que c’est ennuyeux à regarder, j’ai pour ma part été fascinée !

Puis, il y a eu Atlanta en 1996. Cette année-là, Jean Galfione s’était illustré en saut à la perche. Les perchistes devenaient soudain sexys et je pense que beaucoup de femmes (et d’hommes ?) sont tombés sous son charme !!

A Sydney en 2000, j’ai assisté comme beaucoup de monde à la nage de cet athlète venu de Guinée Equatoriale, qui a mis un temps infini pour faire sa course. Il n’avait jamais nagé dans un bassin olympique et venait d’apprendre à nager moins d’un an auparavant. Cette image m’a marquée, tout comme la foule qui l’a longuement applaudi. Mais je me rappelle surtout avoir mis le réveil pour pouvoir assister au milieu de la nuit à la finale de basket entre la France et les États-Unis, avec notamment des joueurs qui évoluaient dans le club de la ville où je faisais mes études (ah, Thierry Gadou !!)

Je n’ai aucun réel souvenir des Jeux d’Athènes 4 ans plus tard. Mais en 2008 à Pékin, je pense que nous sommes nombreux à avoir vibré lors de la finale du 100m qui a fait découvrir et consacrer Usain Bolt qui a tellement survolé l’épreuve que ça en était hallucinant.

Ce que j’ai retenu des jeux de Londres, c’est tout d’abord sa cérémonie d’ouverture. Soyons honnêtes, c’est souvent un peu (beaucoup ?) ennuyeux. Là clairement, c’était punchy, avec une bonne dose d’humour anglais. J’ai récemment montré à Schtroumpfette la prestation de Rowan Atkinson à cette occasion : ça marche toujours !! Côté sport, ça a été encore une fois, le basket ! Cette fois-ci avec l’équipe féminine qui nous a fait littéralement vibrer avec M. Chéridamour. C’était tellement fabuleux de voir ces joueuses évoluer, de sentir l’énergie et la bonne humeur de cette équipe, d’avoir des retournements de situation dans les dernières secondes grâce à des paniers à 3 points (par la fabuleuse Céline Dumerc !!)

Il y a les blessures, parfois spectaculaires. Il y a le suspense (Christophe Lemaître a-t-il franchi la ligne d’arrivée en 3ème ou 4ème ?) Il y a les larmes des perdants, ceux qui investissent des années de leur vie pour repartir les mains vides, mais n’en sont pas moins méritants. Il y a les gestes que l’on garde en mémoire tant ils sont beaux : ces deux adversaires qui s’entraident, ce sportif qui décide d’arrêter sa course pour venir en aide à un autre…

Et pour la suite ?

J’avais tellement hâte d’assister aux jeux de Tokyo. Des Jeux Olympiques se déroulant dans le pays qui reste mon pays de cœur, celui que M. Chéridamour et moi avons visité lors de notre voyage de noces ! Le Covid les a reportés à cette année.

Je suis curieuse de voir ce qu’ils nous réservent, même si je me doute qu’ils seront particuliers à cause de la pandémie, avec très peu de spectateurs. Est-ce que l’esprit olympique sera au rendez-vous ou bien seront-ils gâchés ? Dans tous les cas, il y aura certainement beaucoup de reportages sur le Japon, et ça c’est toujours bon à prendre.

Je ne pense pas les suivre aussi attentivement que les années précédentes car ils vont se dérouler pile au moment où nous partons en vacances pour la première fois depuis 3 ans.

Et dans 3 ans, il y aura les jeux en France. M. Chéridamour et moi sommes plutôt enthousiastes. On envisage d’assister à certaines compétitions. Car oui, ce sera un événement assez unique parce que les JO d’été n’ont plus eu lieu en France depuis 100 ans !

—–

Allez, dis-moi que je ne suis pas la seule aficionado des Jeux !! Et, raconte-moi quelles images, victoires ou faits t’ont marquée !

11 commentaires sur “Souvenirs JO

  1. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris. Moi aussi je suis celle qui arrivait dernière au cross, qui était nulle dans tous les sports sauf la gym mais parce que je la pratiquais au collège.
    Moi aussi j’aime beaucoup les JO alors que je ne regarde jamais de sport ou très rarement à la télé.
    Ce que je préfère c’est la gymnastique rythmique et notamment les ensembles qui ne sont quasi jamais diffusés mais depuis l’avènement d’internet, j’ai pu suivre toute la compétition il y a 5 ans à Rio.
    Ce que j’aime dans les JO c’est un peu l’esprit chauvin et je suis assidument nos chances de médailles et je vibre avec les athlètes en découvrant de nouveaux sports 🙂
    Bref j’ai hâte d’être à demain pour voir la cérémonie d’ouverture (ce n’est pas toujours bien mais souvent grandiose).

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne suis pas trop les JO d’hiver non plus. D’une part parce que c’est à un moment où je n’ai pas de vacances, d’autre part car je n’aime pas trop le ski à la base.

      Et moi aussi je fais la sieste devant ceux d’été !! 😜

      J'aime

  2. Tu m’as donné envie de regarder les JO ! Incroyable mais je m’y intéresse toujours de très très loin, mais c’est vrai que j’aime bien l’état d’esprit. J’aimerai voir des équipes de sports collectifs mixtes, des équipes avec des membres de plusieurs pays genre le pays de Bisounours où tout le monde se rappelle qu’on est tous sur la même planète ! 😀

    J'aime

  3. J’avais trouvé les résultats d’une étude (ou de sondages ? ça fait un moment, je ne me souviens pas bien) dont le résultat était que les femmes consomment peu de sport à la télé, mais beaucoup sur les grandes compétitions (JO, coupe du monde de foot, rugby, Rolland Garos, etc.).

    Je n’ai pas trop de souvenirs de JO. Il y a 5 ans, Rio, Renaud Lavillenie qui perd la médaille d’or alors qu’il est littéralement en forme olympique parce que le public brésilien siffle et qu’il n’a pas le mental pour tenir.
    Comme toi, j’aime les jolies histoires, les adversaires qui sont amis et qui se ramassent quand Untel se tort la cheville.

    Pour Paris 24, j’adorerais être journaliste là-bas je pense.
    Je voudrais bien voir en vrai le volley, le BMX, et la perche !

    J'aime

    1. Oui, je me souviens de Renaud Lavillenie, ça m’avait marquée (et pas dans le bon sens). Apparemment cette année son frère est également en compétition !

      Le sondage est intéressant, je me demande d’où cette tendance peut venir…

      J'aime

      1. Je pense que c’est parce que le sport a longtemps été un truc « de mecs » et du coup les femmes sont pas forcément incluses dedans. Mais dans les grandes compétitions on ne suit pas « Montpellier » ou « Paris » mais « les Français » et du coup ça recrée de l’intérêt.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s