Mon bébé cycliste

Mon bébé cycliste

La dernière fois, je vous racontais notre déménagement express, en cours d’année. Afin de ne pas trop perturber notre petit garçon âgé d’un peu plus d’un an au moment du déménagement, nous avons préféré conserver son mode de garde et qu’il finisse l’année chez sa super nounou.

Mais Super Nounou habite à côté de notre ancienne maison ! Il a donc fallu prévoir des trajets aller-retours avec PetitOurson chaque matin et chaque soir… à vélo !

Jusqu’à très (très très) récemment, nous n’avions pas de voiture – oui, oui, je t’assure qu’on peut vivre (et même voyager !) avec trois enfants en bas âge sans voiture (quand on habite en centre ville). 😉 Et dans tous les cas, nous ne voulions pas nous servir de la voiture au quotidien : nous voulions privilégier ce que l’on appelle, dans le jargon écolo, les modes de transports doux, principalement la marche à pieds et le vélo.

Le choix de notre nouvelle ville avait d’ailleurs été fait avec ce critère fort en tête, et donc c’est tout naturellement que nous nous sommes organisés pour parcourir les 8km qui séparent notre nouvelle maison de celle de Super Nounou à vélo, avec notre PetitOurson !

Cela va faire maintenant 6 mois que nous faisons plus de 15km par jour à vélo avec notre petit garçon, quelle que soit la météo. Donc si tu es tenté par ce genre de mode de déplacement avec ton ou tes enfant(s), je te propose quelques conseils pratiques qui sont apparus évidents avec le temps.

Le bon équipement

Alors oui, ça paraît évident, mais avant de pratiquer au quotidien, on n’a pas forcément exactement en tête nos besoins.

Typiquement, j’étais ravie de ressortir ma cape de pluie spéciale vélo, dont les manches peuvent s’attacher par un élastique aux poignées du guidon de vélo, et qui a le mérite de protéger de la tête aux cuisses. Mais en fait, avec un bébé derrière soi, c’est loin d’être idéal ! Le vent qui s’engouffrait dans ma cape ramenait toute la pluie sur la tête de mon pauvre PetitOurson, et il a fallu rapidement investir dans une veste imperméable plus près du corps, associée à un pantalon de pluie les jours de fortes averses.

Oh, et petits détails qui ont leur importance pendant la période froide : j’en ai profité pour m’équiper d’une paire de gants épais spéciale vélo, dont les poignets remontent jusque sous ma veste (ce qui est fort appréciable au moment des grands froids d’hiver) et d’un cache-cou en polaire, plus compact et mieux couvrant que mes longues et chaudes écharpes (et ça évite l’écharpe qui se dénoue et file se coincer dans les rayons du vélo aussi, accessoirement…).

tenue vélo pluie masque Covid
La super tenue de pluie de Colombe – photo personnelle

De la même manière, nous avions ressorti notre siège vélo bébé acheté pour faire quelques balades avec nos aînées. Il s’agissait du célèbre siège Hamax, qui s’accroche au vélo via deux tiges métalliques sur la tige de selle. Mais lorsque l’utilisation est quotidienne, et que ton enfant gigote derrière en apercevant, au choix, un camion poubelle ou une mésange, ça a vite fait de te déséquilibrer ! On a donc opté pour un siège qui se fixe directement sur le porte-bagage.

Comme nous voulions faire les trajets quelle que soit la météo, nous avons également dû investir dans une couverture adaptée pour PetitOurson. Les premières semaines, nous l’habillions avec sa combinaison de ski pour le protéger du froid et nous mettions par-dessus une cape de pluie adaptable sur le siège vélo. Mais outre que faire enfiler une combinaison deux fois par jour à un enfant récalcitrant peut être particulièrement pesant, ce n’était pas idéal pour lui en journée : même Super Nounou n’arrivait pas à le motiver à aller jouer dehors, habillé comme un bibendum. Nous avons donc opté pour une couverture spécialement adaptée aux sièges vélo, qui se fixe au siège, permet le passage des points de fixation pour le harnais de sécurité et qui est à la fois chaudement doublée et imperméable. On peut même la laisser en place lorsque le vélo est garé dehors, car on peut se servir de la capuche pour protéger des intempéries le siège enfant.

bébé vélo
Le PetitOurson cycliste de Colombe – photo personnelle

Enfin, nous avons également changé le casque de notre fils : nous avions récupéré celui premier prix de la marque Décathlon qui avait servi à ses sœurs, mais sa forme ne lui tenait pas assez bien le crâne et après une horrible frayeur où PetitOurson a perdu son casque en plein milieu d’un carrefour, nous avons décidé d’investir dans un casque bien plus couvrant qui lui descend jusque sur la nuque.

Je ne m’étends pas sur le choix du vélo à assistance électrique, car je pourrais en faire un article complet, mais si le sujet t’intéresse, n’hésite pas à me le dire en commentaire ! 🙂

vélo électrique VAE
Le beau vélo de Colombe – photo personnelle

Un trajet optimisé

Au bout de quelques semaines, nous avons réussi à trouver un trajet complètement sécurisé, avec un itinéraire 100% cyclable, entre le bois et une longue contre-allée cycliste (ce qui peut parfois être un exploit, quand on voit les délires d’urbanistes faire subitement disparaître une piste au détour d’un virage…).

Alors certes, nous avons un peu rallongé la distance totale, en préférant maximiser la durée de la portion à travers les bois, ce qui nous amène à une grande avenue avec une contre-allée dédiée aux cyclistes. Mais cela nous évite de slalomer entre les grues et les camions de travaux qui encombrent le trajet le plus rapide et le rende moins praticable.

Quelques améliorations

Après plusieurs mois de pratique quotidienne du vélo, je vois encore quelques améliorations qu’on pourrait envisager.

Déjà, et ça, c’est impératif, il faut qu’on se procure une bombe anti-crevaison, histoire de pouvoir finir notre trajet même en cas de malchance et de pneu à plat. La fois où j’ai crevé à mi-parcours, un jour de pluie, avec mon PetitOurson, j’ai bien senti passer les 4km qui me séparaient de chez Super Nounou… Donc j’ai filé acheter des pneus renforcés au kevlar (rien que ça !), mais j’ai oublié de m’équiper d’une bombe anti-crevaison – oubli à réparer rapidement, donc.

Une amie m’a également conseillé de passer à un siège qui se fixe sur l’avant du vélo. Mais j’aimerais pouvoir essayer si cela me convient, en termes d’équilibre du poids, et c’est malheureusement pas facile de trouver des magasins accessibles en vélo, qui ont ce genre d’équipement en stock pour un essai – piste à creuser, donc.

Et toi, tu fais souvent du vélo avec tes enfants ? Tu as opté pour un vélo cargo ou une carriole permettant de transporter tout le monde d’un coup ? Ou alors un vélo suiveur pour les plus grands ?

28 commentaires sur “Mon bébé cycliste

  1. On a un peu tout à la fois ! Le vélo cargo et le vélo suiveur ! Et cet été on part avec tout ça en vacances itinérantes…!
    Sinon on roule au quotidien à vélo, on a choisit notre maison en fonction de nos boulots respectifs pour pouvoir se passer de voiture au quotidien.
    Je roule avec un biporteur (trop pratique pour l’hiver tout le monde est à l’abri!) et mon mari avec un vélo « normal » avec siège arrière et mini selle à l’avant pour le grand qu’on dépose à 500m maxi de chez nous.
    On habite en région nantaise donc vent et pluie plusieurs mois de l’année 🥴
    Maintenant que ma petite a grandit, si c’était à refaire je prendrais un longtail car là je me traîne avec mon tank et la prise au vent est non négligeable donc je préférerais quelque chose de plus léger et maniable.
    En revanche, le biporteur m’a permis de rouler avec elle dès ses 3 mois, chose que je n’aurais pas pu faire sans ça!

    Le vélo c’est la vie !

    Aimé par 1 personne

    1. Contrairement à ce qu’on pense on peut bien porter un bébé sur certains longtail, grâce au « steco baby-mee », une invention hollandaise qui permet d’y fixer un siège auto en plus d’un siège enfant vélo classique !

      Aimé par 1 personne

    2. Oh ça me plait de lire ton témoignage enthousiaste (et de voir qu’on n’est pas les seuls parents assez fous pour faire du vélo au quotidien par tous les temps avec des tout-petits !) 😉
      Mon mari n’étant pas encore équipé (vive le télétravail qui nous a permis de passer une année entière en alternant nos trajets à vélo), mais je pense qu’un longtail serait une bonne option pour gérer le dépôt des grandes à l’école le matin. Et comme tu le dis, le problème du biporteur, c’est son manque de maniabilité : on a un trajet à travers un bois, sur des petits chemins parfois étroits, et je ne me voyais absolument pas avec un vélo trop encombrant (même si en vrai, c’est mon fantasme absolu de me transporter toute ma petite tribu à vélo !!).
      Quant aux vacances à vélo c’est trop trop chouette ! Vous restez par chez vous, le long de la Loire ?
      Et oui, vive le vélo !

      J'aime

      1. Oui c’est vrai que souvent les gens nous regardent un peu bizarre quand on part équipe de la tête aux pieds avec notre beau gilet jaune par dessus tout ça 😂
        L’équipement qui me parait indispensable au delà des gants et de la veste chaude pour l’hiver c’est un casque à visière! T’es bien protégée de la pluie et du froid 😊

        Pour notre petit voyage à vélo, on a débuté hier on part vers l’estuaire de la Loire pour remonter trouver le canal de Nantes à Brest et revenir à la maison ! Tout s’est bien passé pour la première journée et les enfants sont ravis de passer la journée dehors.

        J'aime

  2. De mon côté, je rêvais d’un long tail, mais je n’avais pas le budget pour. On a donc opté pour un siège bébé et une carriole pour pouvoir faire les trajets avec les 3 enfants derrière mon vélo. Maintenant que nous avons déménagé, on ne peut plus faire les trajets du quotidien à vélo, en revanche on l’utilise pour aller à la bibliothèque ou au parc le week-end.

    Aimé par 1 personne

          1. J’ai revérifié hier, nous avons la THULE Coaster XT. Elle est très maniable, mais pas très large (nous l’avions choisie pour cela, parce que nous n’avions pas d’accès sur rue depuis notre jardin, il fallait forcément passer par la porte d’entrée), donc pas très adaptée pour des enfants qui grandissent (à 5 et 6 ans, en hiver les filles sont serrées)

            Aimé par 1 personne

        1. Moi je me pose une question sur le longtail avec 3 enfants (en vrai, même pour les bi et tri-porteurs). Sont-ils homologué pour le transport d’enfant de moins de 5 ans, ou est-ce que si on tombe sur un gendarme intransigeant, on risque une amende ? J’ai une connaissance qui a eu le problème avec un siège de cadre et un enfant de 4 ans. Et en dehors de ça, à partir de quel âge c’est adapté ? Parce que c’est quand même moins cher qu’un bi-porteur, mais avec ma petite qui va juste sur ses 2 ans, ça me parait compliqué.

          J'aime

          1. Je te réponds pour le biporteur car je ne connais pas les règlementations pour le longtail : il existe des supports pour cosy puis de sièges adaptés aux enfants qui s’accrochent dans la cariole. Comme ça, à nous le vélo avec bébé ☺️☺️☺️

            J'aime

          2. Oui, il y a des siège adaptés, mais chez Babboe par exemple, si on met le siège bambin, on ne peut plus mettre 3 enfants (bon, il n’est recommandé que jusqu’à 18 mois, donc pour nous ça ne devrait pas être nécessaire si on part là dessus, mais les bancs avec harnais sont-ils acceptables par rapport à la législation française ?). Après, je ne sais pas si la réglementation sur les sièges vélos s’applique aux caisses des bi et tri-porteurs, mais pour les longtail, je ne vois pas comment ça pourrait ne pas être considéré comme un vélo. Or le code de la route dit que les enfants de moins de 22 kg transportés sur un vélo doivent être dans un siège répondant à la norme EN 14344, qui demande notamment un système de retenue (harnais) et de protection des pieds, choses que je n’ai jamais vu sur un longtail, à moins d’ajouter un siège bébé qui empêche de transporter 3 enfants (surtout que pour le moment, on n’en a qu’un qui ait dépassé les 22 kg).

            J'aime

  3. Super intéressant cet article, merci ☺️
    De mon côté, je faisais tous mes trajets à vélo avant ma grossesse.. Je reprends le boulot en septembre et il était inenvisageable que je ne reprenne pas le vélo en même temps ! Sauf qu’avant d’aller au travail, je dois déposer ma fille chez la nounou.. Donc on a emprunté des sous pour s’acheter un magnifique vélo cargo + la cape de pluie + le siège auto intégré (ma fille n’aura que 9 mois en septembre) + le casque bébé. Je note ton choix de la couverture plutôt que la combi, je n’y avais pas pensé ! Et vive le vélo ☺️☺️☺️

    Aimé par 1 personne

    1. Oh mais oui, quel bonheur de pouvoir reprendre le vélo après les grossesses ! Et c’est trop bien pour transporter les tout-petits : tu verras, ta fille sera ravie de ses petites sorties à vélo avec Maman (surtout qu’elle devrait être drôlement bien installée, vu ce que tu nous décris ! 😉 )
      Et oui, la couverture, on ne regrette absolument pas : hyper pratique !

      J'aime

  4. Ici aussi team vélo avec bébé. Bon on fait quand même moins de trajet que toi (et on n’a pas de vélo électrique) mais notre bébé adore ça ! D’ailleurs ils nous amène régulièrement son casque pour nous signifier son envie d’aller se balader.
    Je confirme l’importance de tout l’équipement A celui que tu as déjà cité, je rajouterai pour nous, le bandes réfléchissantes sur le siège bébé et sur le vélo/sur notre veste et pantalon. Même si on est sur une piste cyclable, je veux être visible des autres vélos et surtout de ces foutues trottinettes électriques bien trop rapide sur les pistes cyclables.

    Pour ce qui est du siège enfant fixé au cadre devant le cycliste, perso je le déconseille. On a testé et on n’a pas aimé. C’est assez désagréable de pédaler avec le siège devant nous (genoux plus écarté que la normale, moins aisé de mettre le pied à terre) et notre bébé n’a pas aimé se prendre le vent en pleine tête (je sais que certains ajoutent un « pare-brise » devant le guidon). Bref, ca ne convient pas à toutes les familles ni à tous les vélos.
    Ce qui me fait plus rêver c’est le cargo bike, pratique même à 2 enfants et avec des sacs mais question budget c’est quelque chose !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est vrai que tu as raison, je n’ai pas mentionné les équipements de sécurité (hormis le casque) : en fait, ma veste de pluie, mon protège-casque, mes gants et la couverture pour le siège bébé comportent tous des bandes réfléchissantes, qui permettent effectivement d’augmenter notre visibilité. Et de toutes façons, je ne me déplace jamais sans mon gilet jaune fluo…. (pour le look, on repassera 😉 )
      Et oui, le vélo cargo, c’est aussi mon rêve, mais ce n’est pas franchement adapté à notre trajet donc ça restera un fantasme inassouvi 😀

      J'aime

  5. Alors LE truc qui me gênait et me faisait peur quand ma fille était petite et donc inaccessible au « ne bouge pas », c’est simplement le moment où tu ne tiens plus ton vélo que par les jambes et où tu dois te pencher pour attraper bébé et le porter jusqu’à son siège. Le vélo a pivoté une fois et est tombé… j’ai rattrapé comme je le pouvais avec mes jambes (elles s’en souviennent encore….) pour que ma fille, heureusement installée et accroché ne tombe pas trop durement sur le sol. Du coup, si ça devenait plus fréquent, je pense que j’investirai dans une béquille centrale, apparemment plus sécure

    Aimé par 1 personne

    1. Alors c’était également un point qui m’angoissait beaucoup initialement, et qui a complètement disparu à l’usage (bon, je n’ai pas eu la malchance d’avoir une aussi désagréable expérience que celle que tu décris). J’ai hésité à faire installer une béquille centrale, mais au final, la béquille latérale excentrée (au niveau de la roue arrière et non pas du pédalier) qui était vendue avec le vélo est extrêmement stable, ce qui me permet d’accrocher mon fils (quand même un beau gigot de 12kg qui gigote comme il peut au moment où je l’attache) sans que le vélo ne soit déséquilibré.

      J'aime

  6. Tout cela me fait rêver !
    Je travaille à 15 km de mon domicile, en campagne normande, et dépose nos enfants avant de partir au travail (une en maternelle et l’autre chez la nounou).Je le fais donc en voiture car sinon il faudrait qu’on se lève tous au moins une heure et demie plus tot !
    Mon mari récupère les enfants le soir – il est en télétravail le plus souvent – et il y va parfois en vélo. Néanmoins c’est un peu compliqué avec une enfant de 4 ans qui ne va plus dans un siège vélo et qui est bien fatiguée de ses journées pour pédaler jusqu’à la maison…

    Aimé par 1 personne

    1. Vous pourriez peut-être envisager une cariole pour transporter les deux enfants plus facilement ? Parce qu’en effet, c’est rude à 4 ans, après une journée d’école dans les pattes, de prendre le vélo jusqu’à la maison.

      J'aime

    1. Alors pour la pente, moi j’ai opté pour l’électrique : pas question d’être épuisée ou trempée de sueur chaque matin en arrivant au boulot ! Quant à la circulation, il y a maintenant pas mal d’applis pour trouver un trajet plus sécurisé, loin des voitures, etc…
      Alors j’espère que ça te motivera pour t’y remettre ! 😉

      J'aime

  7. Merci pour cet article! Nous habitons depuis presque un an dans une ville où le déplacement à vélo est très courant. Je m’y suis mise il y a peu, et c’est vrai que c’est un mode de déplacement ultra agréable et pratique (surtout pour votre serviteuse, qui n’a toujours pas passé le permis de conduire…) En revanche, je n’ai pas encore passé le cap d’installer un siège bébé derrière… Notamment parce que je n’ai pas suffisamment confiance dans ma conduite, j’aurais très peur d’avoir un accident avec mon enfant. Alors, petite question pratique, le bébé ne déséquilibre-t-il pas le cycliste en gigotant?
    En tout cas je note l’excellente idée de la couverture, je ne savais même pas que ce type d’équipement existait!
    Et autre question, quels seraient les avantages d’un siège bébé fixé à l’avant du vélo?

    Aimé par 1 personne

    1. Alors justement, en ce qui concerne le déséquilibrage, j’ai trouvé que j’étais bien plus stable avec PetitOurson en passant à un siège fixé sur le porte-bagage et non pas via des tiges à la tige de selle. Certes, parfois il peut y avoir des moments où je sens son poids, quand il gigote, se tourne brusquement ou se penche en avant, mais si je serre suffisamment ses fixations d’attache à son siège, je ne sens vraiment rien.
      Et sinon, l’avantage d’une fixation à l’avant, surtout si ce mode de déplacement t’angoisse avec un petit, c’est que tu as ton enfant sous les yeux, que tu gères mieux / peux anticiper l’impact de ses mouvements par rapport à ton équilibre à vélo, et que le vélo est mieux équilibré. Mais comme le dit Marina, ça peut ne pas te convenir, te gêner pour pédaler, donc c’est mieux de tenter en amont, pour voir si tu es plus rassurée avec un siège avant ou si au contraire, ça t’handicape plus qu’autre chose.

      J'aime

  8. Ici aussi, trajets maison/crèche au quotidien en vélo. Mais pour le confort de bébé, nous avons opté pour une chariotte Thule, 2 places avec un coffre et même des suspensions pour le confort des enfants. Elle n’est pas donnée, mais les sièges inclinables, la maniabilité (on se faufile partout en ville) et le fait de pouvoir la transformer hyper facilement en poussette (bon très encombrante, hein !) si besoin de faire une course sur le trajet, font que le prix est justifié (et ça s’adapte en un tour de main sur n’importe quel vélo). Ah et quand elles étaient tous petits bébés on avait même un réducteur /hamac pour qu’elle soit bien à l’aise et maintenue.
    Bref on est conquis et nos petites adorent.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s