Revue de patron : Cosmo Cardicool

Revue de patron : le cardicool cosmo

Je porte peu de pièces en mailles, c’est un type de tissu qui me semble toujours une montagne à coudre. D’ordinaire je préfère la couture de tissus en chaîne et trame, sans doute parce que je ne suis pas équipée d’une surjeteuse, c’est surement une question d’habitude. Cependant, en cherchant comment sortir de ma zone de confort « couturesque » pour me coudre des vestes, je suis tombée nez à nez avec le patron du Cardicool Cosmo de Super Bison.

Si tu ne connais pas Super Bison, ce sont des patrons de pièces en maille, mais aussi des tissus adaptés pour leurs patrons, des transferts textiles assez sympa (d’ailleurs si je continue de me chauffer pour coudre de la maille, j’en achèterai sans doute pour mes enfants) et tout un tas d’articles de mercerie. Tu peux donc trouver sur leur site tout ce qu’il te faut pour coudre ton projet de bout en bout.

machine à coudre, couture
Crédit photo : Pavel Danilyuk

Le patron

Revenons en à nos moutons, ou plutôt à notre Cardicool. Je cherchais donc un patron de veste assez facile à porter, pas trop sophistiqué mais avec une jolie ligne, rapide à coudre, et surtout, que je puisse coudre en plusieurs exemplaires sans avoir le sentiment d’avoir toujours la même veste sur le dos.

Après pas mal d’années de patrons PDF achetés un peu n’importe comment au gré des envies et peu rentabilisés, je me suis fixé comme impératif de n’acheter que des patrons pochette que je puisse coudre plusieurs fois. D’abord parce que ça m’évite d’acheter tous les patrons qui passent, et ensuite parce que je déteste la partie impression et scotchage du patron PDF.

Le Cardicool Cosmo répond à pas mal de mes critères donc : existe en patron pochette, plusieurs versions de poignets et de fermetures possibles pour varier les plaisirs (d’ailleurs les photos trouvées sur Instagram sur le #cosmocardicool promettent des versions très différentes en fonction des tissus choisis) et peu de pièces à décalquer et à couper, promesse d’une couture rapide.

Le tissu

Étant donné que le Cardicool n’est pas doublé, il me fallait un molleton un peu épais, et avec un joli envers (je n’aime pas trop les bouclettes apparentes sur l’envers de certaines pièces, surtout lorsqu’on parle d’un gilet qui peut laisser voir l’envers du tissu dès qu’il n’est pas fermé). Après des recherches assidues, j’ai jeté mon dévolu sur un jersey matelassé brique des Tissus du Chien Vert à motif torsades.

tissu, cardicool cosmo
Crédit photo : Photo personnelle
Détail du tissu, des poches et des poignets

A réception, la couleur était encore plus belle que sur le site, en revanche je m’attendais à quelque chose de plus épais et un peu moins souple. A voir avec le temps, mais j’ai peur que la longévité du vêtement, notamment en termes de tenue, en prenne un coup.

C’est parti !

Pour ce premier essai, j’ai choisi la version avec poignets pliés et fermeture en ruban.

Je l’ai taillé en 38 pour un 38 du commerce (et d’autres marques de patrons telles que Pauline Alice et PM Patterns notamment). Pour ce qui est du métrage, la pochette indique 1,70 mètres. Je pense que tout aurait pu tenir dans 1,50 mètres mais pas moins en raison de la taille des enformes devant et de la forme des pièces devant et dos. Au temps pour mon défi « Tetris en respectant le droit fil » à chaque coupon cousu.

Sur l’assemblage des pièces, je n’ai pas de difficultés particulières à remonter si ce n’est qu’il faut faire bien attention au montage des enformes : la pièce est très grande, et en voulant imaginer sa disposition dans l’espace, j’ai vrillé l’une des parties et ai du découdre puis recoudre avant de la fixer au gilet. Pour le reste, les explications et les schémas sont clairs.

Petit bémol simplement sur les finitions. Sur une pièce telle que le Cardicool Cosmo, à savoir une veste qui ne se ferme pas ou peu, je trouve ça dommage de proposer simplement de surjeter les pièces une par une avant de coudre. J’ai choisi de ganser au biais la couture enforme/gilet, mais avec une marge de couture de 1cm, il aurait fallu que je trouve un biais plus petit que celui que j’ai utilisé : entre l’épaisseur des marges de couture et la taille du biais, il y a des endroits dont je ne suis pas fière. Pour une prochaine version, je pense ajouter 0,5cm à mes marges de couture et ganser toutes les coutures au biais.

Bilan des courses

En fin de compte, cette première version du Cardicool répond globalement à mes attentes : j’ai un nouveau gilet, facile à porter et à assortir, avec une ligne qui me plaît, j’envisage déjà d’autres versions, y compris dans des tissus chaine et trame puisque l’aisance prévue le permet, la couture a été rapide (et aurait pu l’être beaucoup plus avec une surjeteuse) et je suis contente d’avoir découvert une nouvelle marque de patrons.

En revanche, pour une prochaine version, je pense retravailler les finitions, peut-être le tailler en 36 plutôt qu’en 38 pour une autre version en maille parce que je le trouve vraiment très loose et je ne l’avais pas anticipé en voyant les versions déjà cousues. Je pense aussi opter pour une maille avec un peu plus de tenue. Dernière amélioration à ajouter à mon sens, les rubans de fermeture sont 4-5 centimètres trop bas, je les remonterai donc pour ma prochaine version.

En résumé :

  • Les plus :
    • Versatilité du patron (poignets et fermetures différenciés, possibilité de le coudre en maille ou en chaine et trame)
    • Facile et rapide à coudre
    • Patron disponible en pochette et en PDF
  • Les moins :
    • Finitions perfectibles
    • Fit très loose que je n’avais pas anticipé
    • Hauteur des rubans de fermeture à revoir.

Si tu as déjà cousu ce patron ou d’autres de Super Bison, je serai contente d’avoir ton avis aussi !

Un commentaire sur “Revue de patron : Cosmo Cardicool

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s