La première fête

La première fête

J’ai toujours aimé organiser des fêtes, et j’ai toujours imaginé organiser les fêtes d’anniversaires de mes enfants, principalement ceux avec leurs copains. Idéalement, ces fêtes ressemblaient, dans ma tête, à un mélange des anniversaires de mon enfance et des anniversaires vus sur Instagram. Autrement dit, un parfait équilibre entre pleins de jeux/animations organisés type kermesse, et une décoration à couper le souffle, sans parler d’un gâteau tellement beau qu’on n’oserait même pas le couper.

anniversaire fête enfant
Credit photo (creative commons) : Flambard Eleonore de Pixabay

3 ans, première birthday party !

Je m’étais fixée l’âge de 3 ans pour organiser sa première petite fête d’anniversaire avec des copains. Etant de début d’année, pour ses 3 ans, il était donc encore à la crèche. Je me suis demandée si je faisais donc son anniversaire avec ses copains de crèche, et étant donné qu’ils sont un petit groupe de 4 (3 garçons, 1 fille) hyper soudé depuis presque 3 ans, je me suis dit que ça se tentait. Sauf que voilà, en janvier 2022, la situation sanitaire en France n’était pas très jolie avec une énième vague de ce fichu Coronavirus. J’ai donc décidé d’attendre le printemps pour organiser la fête. Etant enceinte (oups, spoiler, désolée), je ne voulais pas la faire trop tard, histoire de ne pas être encore en mode baleine échouée sur une plage au moment d’accueillir 3 autres enfants de 3 ans pétillants de vie. Dans l’idéal, j’avais prévu de faire cet anniversaire fin avril, juste après les vacances. Sauf qu’on sait tous qu’il y a la vie en théorie, et la vraie vie. Emportés par la routine du quotidien, des week-end bien remplis et une fatigue de plus en plus présente, le temps a filé et nous nous sommes retrouvés début mai sans avoir encore préparé la moindre invitation. Ne voulant pas prévenir les parents une semaine avant seulement, et devant jongler entre les week-end prolongés (même si peu nombreux cette année) de mai, nous avons fini par choisir une date, pas la meilleure car mon mari était d’astreinte (supposant donc qu’il pouvait être amené à partir en intervention à tout moment, me laissant seule avec plusieurs lutins à gérer) mais celle qui me semblait pouvoir convenir au plus de monde possible.

Organisation, c’est parti !

Et la première chose que je peux te dire, c’est que j’ai clairement revu mes rêves et mes ambitions à la baisse. Tout d’abord, j’ai fixé un créneau horaire relativement court de 16h à 18h alors que j’avais imaginé recevoir les enfants de 11h à 23h (oui, ok, j’exagère mais tu comprends l’idée). Ensuite, j’avais prévu des invitations de dingue, mais comme je le disais plus haut, pris par le temps, l’invitation s’est transformée en une simple feuille A4, avec un panda dessus, et cerise sur le gâteau, en noir et blanc car nous n’avions plus d’encre couleur dans l’imprimante. Premier lâcher prise. Et puis, il y a eu le stress. J’ai déposé les 3 invitations à la crèche, et l’attente a commencé. Je n’avais rien dit à mon fils pour qu’il n’y ait pas trop de déception au cas où aucun des enfants ne soit disponible ce jour là. J’ai sauté de joie quand j’ai reçu le premier SMS d’une des mamans, me confirmant la venue de sa fille et son enthousiasme ! Au final, deux invités sur trois seraient présents, j’étais ravie, et l’Elu aussi ! Soulagée de savoir que notre invitation n’avait pas fait un bide, ma motivation toutefois était un peu retombée. De plus en plus fatiguée par ma grossesse, je ne me voyais plus organiser une chasse au trésor ni préparer une décoration de folie. Et mine de rien, le fait que nous étions en mai et que mon fils était né en janvier, j’étais moins dans l’état d’esprit « anniversaire ». J’ai donc opté pour la simplicité. Après tout, je ne pense pas que mon fils m’aimera plus, ou moins, dans 15 ans, quand je lui montrerai les photos souvenirs de cette journée de « non-anniversaire » (spoiler : je n’ai même pas pensé à faire la moindre photo !).

En toute simplicité

J’ai donc opté pour un moment en toute simplicité. J’ai récupéré les quelques éléments de décoration « Panda » que j’avais acheté en janvier et qui avaient servi pour l’anniversaire qu’on avait organisé avec nos familles. Je ne me suis pas lancée dans la confection de gâteau oufissime, j’ai fait du basique total mais dans un moule « panda » et avec des Smarties dessus, s’il vous plait ! Il n’y aura donc pas de montagne de cupcakes, de farandole de cookies, de Candy Bar. Mais le petit ramequin rempli de Smarties a fait son effet ! Côté animations, le beau temps étant de la partie, on a sorti tous les jeux d’extérieur, les draisiennes, les tracteurs et surtout, on a rempli la table d’activités et la petite piscine d’eau qui a eu le temps de bien chauffer avec les 34° à l’ombre ! J’avais également installé un petit parcours de motricité à l’ombre et mis à disposition de quoi faire pleins de bulles (des petites, des grosses, des nombreuses…). Ce jour là, les garçons ont été top, ils se sont endormis rapidement pour la sieste, me permettant de tout mettre en place tranquillement. J’ai même eu le luxe de pouvoir me reposer presque 2 heures avant l’arrivée des petits invités !

Que la fête commence !

Dans l’invitation, j’avais précisé que les parents et frères et sœurs pouvaient rester. En effet, je me suis dis qu’à 3 ans, ça pouvait aussi rassurer les enfants (et les parents !) et égoïstement, ça me permettait de ne pas être seule à gérer tout ce petit monde si jamais mon mari était appelé dans le cadre de son astreinte. Et puis, je trouvais aussi que c’était l’occasion de connaître un peu plus les parents que l’on croise tous les jours à la crèche mais avec qui, finalement, à part quelques banalités échangées quand on vient récupérer nos enfants, on parle peu. Les parents sont donc restés, une petite sœur – également à la crèche – s’est rajoutée, et les festivités ont commencé. Et au final, je les ai laissés s’occuper seuls, ils n’avaient absolument pas besoin de nous. Ils ont joué dans l’eau, avec le parcours motricité, ils ont fait des bulles, mangé du gâteau, beaucoup de gâteau, des Smarties, ils ont bu du jus de pomme bio et tout le monde était content. Nous, parents, avons passé un moment sympa à parler de nos enfants, à constater qu’on vivait les mêmes galères que ce soit pour les coucher le soir ou leur faire manger des légumes. L’Elu était aux anges. Il a été gâté, il était fier de recevoir ses copains chez lui et aurait vraiment aimé qu’ils restent longtemps et dorment à la maison. Une fête donc, en toute simplicité, sans chichi mais parfaitement réussie.

Une chose est désormais certaine : je ne me mettrai plus la pression pour les prochains anniversaires. Je suis sûre que la magie opérera tant que les choses sont faites avec plaisir et dans le but de faire plaisir. Le sourire et le bonheur de mon fils ce jour là ont suffit à me faire oublier que je n’ai fait aucune photo et que ma déco de table n’était pas Instagramable ni issue de Pinterest.

[Et une des mamans a eu la gentillesse de me faire passer la seule photo prise ce jour là. L’Elu aura donc un mini souvenir de sa première fête !]

2 commentaires sur “La première fête

  1. Je crois que c est ça la clé du bonheur: on revoit ses exigences, on fait juste ce qu il faut pour créer un moment de qualité et tout le monde savoure!!!
    J imagine trop les loulous pataugeant et jouant dans le jardin!!

    J’aime

  2. Cette année j ai aussi décidé de ne rien faire comme activités alors que je me lance d habitude dans tout un tas d ateliers. Mais avec un nourrisson dans les bras, pas le courage.
    J ai sorti un tas de jeux dans le jardin, invité les grands frères pour mon aîné et ils se sont tous bien amusés.

    J’aime

Répondre à Cricri2j Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s