Chapitre 6 : Axel tente de fuir

Chapitre 6 : Axel tente de fuir

Centimètre après centimètre, tout en retenant sa respiration, Axel recule, presque un orteil après l’autre, vers le fond de l’antre de l’hikikomori. L’odeur se fait de plus en plus âcre, avec des relents de pourritures et de sueur. L’odeur de la peur est encore présente, mais peut-être que l’adrénaline que cette rencontre a provoqué a renforcé cette puanteur. “Dire que je me plaignais des combles et de l’isolation qui me grattait la gorge” se dit Axel. Soudain, sous son pied, il sent un petit crissement. “Stop, pas plus loin ! On regarde lentement… Un emballage de barre chocolaté…. On remonte le talon en douceur, on regarde le sol… Chut, pas un bruit.”

La voix agitée de Nora, les gémissement d’Alain, les sanglots de Sahara… Tout s’estompe au fur et à mesure qu’Axel s’enfonce dans la chambre du disparu. Le couteau pend, inerte, comme le prolongement de sa main. Axel ne sait qu’en faire. Pourquoi l’a-t-il pris dans la cuisine ?! Il s’approche à pas feutrés de la fenêtre.

“Finalement, se dit-il, je n’avais pas vraiment prévu de devoir quitter de suite la maison, mais une petite planque dans le bois derrière me ferait le plus grand bien !”

Le voici hors de vue, mais pas hors d’ouïe de Sahara ou de toute autre personne qui gravirait l’escalier. “Espérons qu’ils ne cherchent pas de suite à fouiller la chambre, ou que la police ne soit pas trop rapide à venir…” En effet, la fenêtre donne sur la cour. Mais le mode de vie de reclus de Sélim le poussait à garder constamment les volets fermés. Une aubaine pour se cacher dans la pénombre et observer sans attirer l’attention l’extérieur tout comme les possibles allées et venues, mais un problème pour sortir : et s’ils grinçaient à force d’avoir été si longtemps maintenus fermés ?

Pas le temps de réfléchir plus longtemps, Axel entend déjà des pas se rapprocher. Au loin, il perçoit même le moteur d’une voiture. A tous les coups, ce sont les flics que Nora a appelés, sauf si, comme d’habitude, elle a prévenu toutes les personnes inutiles avant d’envisager une solution raisonnable : sa mère, sa sœur, le proviseur… 

Surtout, ne pas laisser son agacement et sa soif de vengeance le faire se précipiter. La vengeance est trop proche, il ne peut pas la laisser filer. Il sait tout : ses moindres défauts, ses habitudes, tout ce qu’elle cache si bien sous ses airs de mère parfaite. Tout est prêt. Sans cet accident, il serait déjà loin. Et tout le lycée saurait aussi ce que cette femme vaut vraiment : rien.

Crédits photo : Mikhail Nilov

Il met la main sur la poignée de la fenêtre, réprime son dégoût. Même la poignée est poisseuse, cette chambre est réellement un dépotoir. La poignée tourne avec difficulté mais sans bruit, Axel s’auto-convainc : tout va bien se passer. Il sort, il s’enfuit, et c’est bon. La fenêtre s’ouvre étonnamment silencieusement, au moment où Axel entend la poignée de la porte se baisser. 

« Hiiiiiiiiiiiii » le hurlement hystérique de Sahara se fait entendre à travers la maison. Axel ne sait pas pourquoi ni qui était en train d’ouvrir la porte mais grâce à ça, la porte reste suffisamment fermée pour cacher sa fuite. Plus le temps de faire dans la dentelle il se dépêche d’ouvrir le volet en profitant du brouhaha ambiant et saute dans le jardin. 

« Bonjour jeune homme, on peut savoir qui vous êtes? « 

Axel se retrouve face à face avec un homme qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Nora. Il réalise que dans la précipitation il a laissé le couteau sur le rebord de la fenêtre avant de sauter. Ne lui reste plus que de tenter de se mettre à courir pour échapper à « Monsieur Nora ». Malheureusement le manque de nourriture et l’engourdissement de ses muscles suite à la planque le font s’écrouler lamentablement au bout de quelques mètres n’obligeant même pas Hassan à commencer à courir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s