Bye bye été 2022

Bye bye été 2022

Chaque année, c’est la même chose. Début juillet, la durée des vacances paraît infinie. 

Le mois de juin a été une course de tous les instants. Il a fallu se réunir, vite, beaucoup, pour des soirées ensemble avant de partir chacun de notre côté durant les vacances. 

Fêter la fin d’année scolaire, dire merci et au revoir à ceux qui aident nos enfants à grandir. Finir les dossiers qui n’attendront pas deux mois, penser aux valises, à l’organisation des vacances. 

Et enfin, d’un coup, c’est le mini plongeon dans le vide. Tout s’arrête. L’ennui guette. On a le temps. On pense à tout ce qu’on va pouvoir faire pendant huit, neuf longues semaines. Plein de choses, c’est évident. On est début juillet, le temps va ralentir, s’étirer et on va enfin se reposer.

En un clin d’œil, on est déjà mi-août et la rentrée est presque là. Où est passé tout le temps qu’on pensait avoir ? L’été n’est pas fini, que je le regrette déjà. 

Cette année, je m’attendais à ressentir cette éclipse. 

Alors je ne me suis pas faite avoir. J’ai savouré, dégusté chaque instant de vacances. 

Crédits photo : seth0s (Pixabay)

La douceur de vivre, ressentie si fort

Chaque visite*, chaque nouvelle expérience. On a redécouvert les hommes préhistoriques et le Moyen-Age au détour de balades dans notre région. Et c’était chouette de se replonger dans mes vagues souvenirs de jeunesse en compagnie de mes enfants. 

Chaque baignade en piscine et surtout chaque bain de mer. C’est mon incontournable de l’été, la coche indispensable de ma check-list : il faut absolument que j’aille nager dans la mer au moins une fois. On a passé tellement de temps dans l’eau, la Loupinette apprivoisant la brasse, Bidou dans nos bras pour lui apprendre à nager. 

Chaque soirée passée un verre à la main, dans la douceur du soir bienvenue. Les discussions interminables en compagnie des amis. La complicité qui en sort renforcée. Les nouvelles rencontres. 

La lecture compulsive. Beaucoup de littérature de (très) bas étage**, mais qu’importe, quel plaisir de suivre les aventures de tous ces personnages !

Les plats d’été, ces salades de tomates cent fois répétées et dont on ne se lasse pas, melons, pastèque et pêches à tous les repas. 

Les quatre semaines de vacances avec les enfants, cette bulle en famille. Les voir profiter à fond loin de l’école et de son rythme contraignant. Ne pas faire attention à l’heure, manger tard le soir, regarder un feu d’artifice ensemble. Les voir grandir. 

La bien trop éphémère fraîcheur de l’aube. 

Je me suis dit cent fois que j’étais heureuse du moment présent et que je me sentais chanceuse. 

Les enfants sont partis chez mamie. Quelques jours à deux. Une nuit, loin de tout et surtout du réseau téléphonique, avec rien d’autre à faire que lire, dormir et discuter avec les woofers qui travaillaient là. 

J’ai repris le travail, regardé les photos envoyées tous les jours, et ils m’ont manqué si fort. J’écris ce billet alors que je suis dans le train pour les retrouver et je déborde de bonheur.

Que d’émotions. Beaucoup de joie et de douceur, mais aussi beaucoup de sentiments douloureux. 

Crédits photo : Ylvers (Pixabay)

Et l’angoisse

Quel drôle d’été. Si chaud, si sec. Annonciateur d’un avenir effrayant. Les flammes, tout près de chez ma maman. L’incertitude, l’inquiétude, la peur. L’anxiété pour l’avenir. La peine de voir disparaître des paysages tant aimés. 

Réaliser que oui, il peut faire de plus en plus chaud, des températures jamais imaginées jusque là, et qu’il va falloir s’adapter. Accepter, ou du moins essayer d’apprivoiser les angoisses.

Prendre quand même l’avion et se dire qu’on pourrait faire plus d’efforts. 

Le coup de tonnerre dans la torpeur de l’été. Injustice terrible d’une amie qui se découvre malade, au moment où elle n’aspirait qu’à la douceur. 

Déjà la fin

L’été se termine et avec son départ arrivent les promesses de l’année à venir. Une surprise au travail, la rencontre de la jeune fille au pair qui devrait faire partie de notre famille l’an prochain, les nouveaux projets qui s’enchaînent. Réfléchir aux activités des enfants. Espérer des mercredis jolis. Des vacances entre amis et en famille. Du temps pour soi, du sport, du temps à deux et entre amis. Tellement de promesses, et certainement de nombreuses qui vont se réaliser.

Bye bye été 2022. C’est reparti pour un tour.

* j’ai notamment découvert le musée de la grotte Cosquer à Marseille dont je ne t’ai pas parlé dans cet article puisqu’il n’était pas encore ouvert. Je te le recommande !

** mais pas que ! J’ai découvert Jojo Moyes, et sa trilogie Avant toi (Me before you), que je te recommande aussi !

5 commentaires sur “Bye bye été 2022

  1. Je suis d’accord que la période estivale paraît toujours très longue et qu’au final elle passe trooooop vite 😉 en revanche, tu sembles avoir bien anticipé cet aspect pour en profiter au max.

    Hors sujet mais, si à l’occasion tu as l’envie d’écrire un article sur les jeunes filles au pair, je serais intéressée de le lire 🙂

    J’aime

  2. Ce bel article me rend jalouse ^^.. Moi j’ai l’impression d’avoir passé un été à jongler entre le centre aéré, le covid (..), les aller-retours vers les grands parents « qui veulent bien garder les enfants si c’est vraiment nécessaire mais qui habitent loin », les jours à garder les enfants à la maison « en mode parent solo » en alternance pour réussir à grapiller des jours de congés… du coup quand on arrive enfin aux quelques semaines de voyage en famille qu’on a pu prendre, on se retrouve sur les genoux avant même d’être partis.! Je ne sais pas si c’est dû au fait d’avoir des enfants en bas âge ou si je suis vraiment mal organisée mais j’ai comme l’impression que je foire quelque chose ^^

    J’aime

    1. Arf, je suis désolée et je comprends ton sentiment ! Je n’écrirai certainement pas le même article tous les étés 😅 mais c’est vrai qu’on a beaucoup de chance d’être aidés par les grands-parents qui sont super contents de voir les enfants, sous réserve que ça s’accorde avec leur planning. Du coup, on en discute dès le printemps (je crois même que j’ai lancé le sujet en février 🫢) et en mai tout était calé.
      Du coup, est ce que tu vis bien la rentrée ? J’espère que oui 🤗

      J’aime

Répondre à Virg Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s