Mes beaux-parents

Mes beaux-parents

Ahhh, les beaux-parents ! On les aime ou on les déteste. Le cinéma regorge de comédies basées sur ce principe : le gendre qui tombe amoureux de la belle-maman, ou qui est terrorisé par son beau-père…

Je ne suis jamais restée suffisamment longtemps en couple pour rencontrer des beaux-parents, avant ceux qui sont les miens aujourd’hui. L’image que j’avais de la belle-famille n’a jamais été mauvaise (mon papa et ma maman s’entendent bien avec leurs belles-familles respectives).

La présentation

J’ai rencontré mes beaux-parents trois mois après avoir commencé ma relation avec M. Chéridamour. Si la rencontre en elle-même est désormais floue, les impressions, elles, sont restées. J’étais nerveuse (n’oublions pas que c’était ma première présentation « officielle » avec des beaux-parents) et ils étaient réservés. C’est bien normal car la séparation de leur fils avec son ancienne compagne n’était pas si ancienne et avait été douloureuse.

Ils ont néanmoins été accueillants et gentils. Après deux jours en leur compagnie, nous récupérions Schtroumpfette pour une semaine. Elle était toute heureuse, souriante, prête à profiter de ses grands-parents, de son papa et de moi. Et là, j’ai senti que quelque chose se dénouait chez mes beaux-parents. Voir leur petite-fille me faire des câlins, jouer avec moi et voir la manière dont j’agissais avec elle, les a rassuré. De ce jour, ils sont devenus très chaleureux et je n’ai plus jamais senti de réticence de leur part.

Des beaux-parents en or

J’ai la chance extraordinaire d’avoir des beaux-parents avec qui je m’entends extrêmement bien. Il est compliqué à mon avis de ne pas les apprécier. Ils sont d’une gentillesse rare, acceptent les gens comme ils sont et font toujours preuve d’un grand calme (ce qui est l’exact opposé de ce que j’ai toujours connu chez moi). Un séjour chez eux est toujours apaisant.

Mon beau-père est plutôt quelqu’un de silencieux. D’une force colossale et très bricoleur, il était maçon. Mais il ne faut pas le sous-estimer : il est très surprenant, drôle et plus cultivé qu’il n’en donne l’impression. Ses fils l’adorent et lui demandent souvent conseil. Je ne compte plus le nombre de fois où durant les travaux de notre maison, M. Chéridamour a préféré lui passer un coup de fil avant de se lancer.

Ma belle-mère est plutôt maternelle, toujours à se préoccuper du bien-être des autres. Elle aime cuisiner et tricoter : c’est une as en la matière ! Je lui montre une photo et elle est capable de reproduire le modèle : mon boléro de mariage « d’une pièce » a été réalisé par elle. Et elle adore par dessus tout s’occuper de ses petits-enfants : une vraie mamie gâteau !

Je suis très proche d’elle. Il arrive régulièrement que M. Chéridamour et son papa aillent au cinéma (une passion commune), nous laissant passer la soirée « entre femmes ». J’adore ces moments où nous sommes toutes les deux. Nous discutons énormément et c’est la personne à qui je me suis le plus confiée. Elle m’a permis de m’interroger sur moi, sur la maternité et de modifier certains de mes comportements.

Crédit photo : photo personnelle

Notre petit rituel à chacune de nos rencontres est de faire une partie de Scrabble. C’est l’un de ses jeux favoris, mais elle n’a personne avec qui y jouer. Une sorte de compétition amicale s’est instaurée entre nous et elle est très tenace pour essayer de me battre !

Un modèle pour moi

Mes beaux-parents ont plus de 40 ans de mariage et quatre enfants rapprochés. Malgré les années et les tempêtes, ils sont toujours proches et tendres l’un avec l’autre. Ils s’embrassent le soir avant d’aller dormir, s’ils ne se couchent pas à la même heure. Mon beau-père aide ma belle-mère au quotidien pour les tâches ménagères (ce n’est pas forcément la génération où c’est une évidence) et lui offre des fleurs sans véritable raison. Et quand ils marchent dans la rue, ils se tiennent toujours par la main. Ils aiment se promener ensemble et il n’est pas rare qu’ils passent un après-midi à se balader dans la campagne autour de chez eux. Ils n’ont pas énormément d’amis sans pour autant que cela leur manque, leur présence mutuelle et leur famille leur suffit (bon, d’accord ils ont chacun plus de six ou huit frères et sœurs avec un nombre appréciable de neveux et nièces !)

Crédit photo : PICNIC-Foto-Soest

Alors oui, je rêve d’un mariage comme le leur. Je veux dans quelques décennies vivre ce qu’ils vivent, avoir toujours autant de tendresse pour M. Chéridamour, profiter chaque jour de la présence de l’autre sans conflit. Je veux une famille unie comme celle qu’ils ont réussi à construire.

Le jour où nous leur avons annoncé notre mariage avec M. Chéridamour, ils n’ont pas été extrêmement démonstratifs car ce n’est pas leur genre. Néanmoins, ils rayonnaient et ma belle-mère m’a serré la main en me disant qu’elle était très heureuse et me considérait comme sa fille. Cela m’a énormément touchée et je peux dire que je la considère comme une seconde maman. Mon plus grand regret est que mes beaux-parents habitent à 2h30 de route. Cela rend cependant toutes nos retrouvailles précieuses et nous profitons tous infiniment des moments que nous passons ensemble.

23 commentaires sur “Mes beaux-parents

  1. C’est génial d’avoir une telle relation avec tes beaux-parents !

    Je sais que je me plains souvent de petites choses avec mes beaux-parents. Mais en général, ils sont tops aussi, très accueillants, sympathiques, pas trop intrusifs… Ils se sont bien impliqués dans la préparation de notre mariage et l’arrivée de notre bébé, nous aidant sans nous prendre notre place d’acteurs principaux. J’ai d’ailleurs emmené ma belle mère à mon essayage de robe de mariée (elle n’a que des fils) et c’était un moment émouvant.

    Par contre, quand je regarde les couples/les parents qui me servent de modèle, je tends plus vers mes parents que vers mes beaux-parents.

    J'aime

    1. Je suis loin de considérer mes parents comme une couple idéal, contrairement à mes beaux-parents : ils sont sans arrêt en train de se disputer.

      Ma belle-mère est trop loin malheureusement pour avoir pu assister à mes essayages de robe de mariée. Mais comme toi j’aurais bien aimé qu’elle soit là avec ma maman (elles s’entendent d’ailleurs très bien !)

      J'aime

  2. Ton article est très émouvant ! C’est vraiment précieux d’avoir une relation comme celle-là et j’envie le côté « apaisant » que tu décris car chez nous les relations sont toujours assez agitées que ce soient avec mes parents ou mes ex-beaux-parents !

    J'aime

  3. Je trouve ta relation avec tes beaux-parents formidable ! C’est une vraie chance de ne pas avoir une relation empreinte de conflits ou de rivalité.

    De mon côté la relation est compliquée. Je m’entends bien avec ma belle-mère mais j’ai beaucoup de mal avec mon beau-père. J’essaie d’en prendre mon parti et de passer outre mais ce n’est pas toujours si simple que ça.

    J'aime

  4. Tu as de la chance (ou moi de la malchance). Autant j’ai une très bonne relation avec mes parents et mon mari aussi, autant avec mes beaux-parents ça a toujours été très compliqué. Un peu typé passionnel. Un coup je t’adore un coup je te déteste …

    J'aime

  5. C’est tellement doux et joli comme description! ça donne envie.. Je me dis que ton attitude à toi doit probablement y être aussi pour beaucoup. J’ai malheureusement loin d’avoir une si bonne relation avec ma belle famille… Sans doute parce que je ne m’y investis pas assez mais ils m’ont toujours donné l’impression d’être jugée et ils ont tellement d’attentes envers nous… parfois c’est décourageant..

    J'aime

    1. Mes beaux-parents n’ont aucune attente envers nous, et sont très indulgents. Ils sont très reconnaissants qu’on essaie de passer le plus de temps possible avec eux, considèrent que c’est déjà très bien pour nous de prendre du temps pour ça surtout que Schtroumpfette est en garde alternée. Je leur dis que c’est parce qu’ils sont comme ils sont qu’on a envie d’être avec eux ! C’est plus compliqué dans ton cas et c’est sûr que ça ne donne pas forcément envie de s’investir.

      J'aime

  6. C’est une vraie chance d’avoir une belle relation avec des beaux parents. Et tu en parles merveilleusement bien !! J’ai aussi une très bonne relation avec les beaux parents et je trouve ça très apaisant.

    J'aime

  7. J’ai aussi la chance d’avoir une relation extra avec mes beaux-parents. J’ai un peu honte de le dire mais c’est parfois mieux qu’avec mes propres parents. Ils me disent régulièrement que je suis leur fille et ma belle-mère m’a dit un jour que si mon mari et moi nous séparions, elle me prendrait moi mais pas son propre fils !
    Avec eux il n’y a aucun tabou et même si nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d’onde, je sais que je pourrais compter sur eux à n’importe quel moment et réciproquement

    J'aime

  8. C’est une belle relation, c’est beau et émouvant.
    Mon mari n’étant pas très proche de sa famille, j’ai des relations cordiales avec mes beaux-parents. Ils sont sympathiques toujours prêts à nous aider, mais cela ne va pas plus loin. Ils sont heureux de pouvoir garder et s’occuper de leurs petits enfants et je chéris cette relation grands-parents/petits-enfants que je n’ai jamais connu.

    J'aime

  9. Quel beau témoignage d’amour 💖
    Mon mari s’entend bien avec mes parents mais il n’a pas cette relation de complicité et de confiance.
    Pour ma part, mon beau-père m’ouvre à une autre vision de la vie moins corsetée que celle transmise par mes parents, plus apaisée.

    J'aime

    1. M. Chéridamour s’entend très bien avec mes parents. Mais effectivement il n’a pas de relation vraiment complice, même si ces dernières années ils se sont encore rapprochés. Mais d’un autre côté on ne peut pas dire que je sois complice avec mes parents (dans ma famille parler de sentiments ou de choses personnelles et intimes ne se fait pas) donc il est aussi proche de mes parents qu’il est possible de l’être. D’ailleurs mon papa s’est mis à l’appeler dans passer par mon intermédiaire, preuve que tout va bien entre eux !

      J'aime

  10. Cette une belle relation que tu décris ! Je pense moi aussi avoir de la chance avec mes beaux-parents, ils sont très gentils et attentionnés mais je ne pourrais jamais développer le même style de relation que tu as avec les tiens, notamment de par nos personnalité et nos centres d’intérêt radicalement opposés. Mais déjà avoir des relations appaisées c’est agréable pour tout le monde et je m’en contente.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s