Débuter l’école en 2019/2020 : une année particulière

débuter l’école en 2019/2020 : une année particulière

L’année n’est pas terminée mais avec tout ce qui se passe, je préfère te faire un bilan de cette première année d’école pour mon Cookie. Elle aura été bien particulière cette année quand même …

Être prêt pour l’école

Cookie a, dès 2 ans et quelques, émis le souhait d’aller à l’école. Y’en a marre de la crèche, place aux maîtresses. Bon, dans les faits, ce n’était pas possible. Il n’était pas encore continent en journée et je ne l’avais pas inscrit en TPS. Pourtant, tous les matins, nous passions devant l’école (qui se situe à quelques mètres de la crèche, donc nous passions devant quotidiennement). Et tous les matins, j’entendais la même volonté. Cela a d’ailleurs été un élément déclencheur de la continence en journée (hors temps de repos).

Je passe brièvement sur les méandres administratifs et la carte scolaire obscure (qui ont fait que l’école à 150m de chez moi, qu’on voit de notre fenêtre, n’était pas l’école attribuée) et Cookie et son papa sont allés visiter l’école un lundi soir de juin l’année dernière. Il a été timide et enthousiaste à cette première prise de contact avec celle qui deviendrait sa maîtresse et les différents éléments de l’école (il y a un château de chevalier et même un toboggan dehors!).

A partir de cette soirée-là, le sujet de l’école est revenu dans les conversations encore plus longtemps et nous avons commencé la lecture de plusieurs livres sur le sujet de l’école, des maîtresses ou de la rentrée. J’ai acheté sur Vinted un joli sac d’école à 3 euros (Cookie m’a aidé à choisir le modèle qui l’intéressait) et quand il l’a reçu, il a commencé à le porter tous les jours (pour aller à la crèche ou transporter ses poupées). Nous étions alors fin juin et ça a duré tout l’été.

La semaine précédent la rentrée, nous avons chronométré les temps de préparations le matin, le trajet, etc. pour mesurer l’heure à laquelle réveiller le fauve. Le matin même, Cookie était excité et heureux comme tout de pouvoir ENFIN accéder à ce qui lui était interdit jusque là : l’école. Il a mangé ses œufs en pépiant comme un petit oisillon, a bu son « cachalot chaud » en deux minutes et s’est préparé en souriant tout du long. Nous avons pris quelques photos et hop, c’était parti.

Crédit photo : photo personnelle
Cookie, au matin de la rentrée. Il était heureux !

Nous avons préféré prendre un peu d’avance en arrivant vers 8h20-8h25 (alors que les grilles ouvrent à 8h35) pour pouvoir revoir quelques copains de crèche et juste attendre sereinement. La grille a ouvert et nous sommes entrés dans la salle. On lui a posé un autocollant avec son prénom et il a directement filé vers ses deux copains de crèche. Ils ont joué tranquillement avec le château tant attendu. Ils en avaient de la chance, ils se retrouvaient à trois se connaissant déjà !

Peu d’enfants pleuraient. C’était assez serein comme ambiance. Au bout d’un long moment, quand on a senti que Cookie était prêt à être laissé (non sans lui avoir expliqué le déroulé de la journée, ce qu’il allait faire, qu’il avait son Cookie (une peluche) avec lui si besoin, et que nous revenions le chercher au moment du goûter), nous sommes partis après de gros câlins.

Le soir, il était épuisé, heureux mais épuisé. J’ai remarqué que sa culotte avait été changée à la sieste et j’ai supposé qu’il avait été trop timide pour demander à se lever pendant le temps de repos. Cela a été la seule fois où le change a été utile (autre qu’une chute dans la boue en janvier ahah). Il s’est endormi très (trèèèèèèèès) tôt ce soir-là et les soirs suivants et n’a jamais rechigné à aller à l’école. J’ai peut-être eu de la chance mais je pense aussi que toute la préparation préalable autour de l’école a été bénéfique (sans compter le fait qu’il retrouve deux têtes connues !).

La Petite Section

Cookie est un enfant curieux, sociable qui s’est vite intégré à la classe. Il a trèèèèès vite retenu tous les prénoms (en une semaine à l’oral, en un mois à l’écrit). Il n’est pas forcément intéressé par tout ce qui est graphisme donc j’ai été ravie de voir les premiers bonhommes se dessiner autour des vacances de la Toussaint. Rapidement, la maîtresse lui a proposé des activités liées aux lettres et aux mots (ce qu’il adore) et elle a remarqué qu’il adorait les temps de lecture (je plussoie, depuis sa naissance !). Concernant les chiffres, en décembre, il faisait des activités autour des chiffres 3 à 5. J’imagine que depuis, nous devrions avoir évolué (c’est aussi pourquoi je lui propose plusieurs activités de dénombrement jusqu’à 8, voire 10 ou 15 suivant l’activité). La comptine de l’alphabet et des nombres étant acquise depuis la crèche, c’était « plus facile » pour lui de travailler tout ça. Le point un peu moins élogieux concernait sa capacité à accepter de perdre parfois ou de laisser les autres jouer, jusqu’en décembre. Pas facile quand on est enfant unique, ni pour n’importe quel enfant de 3-4 ans, mais on progresse.

Il a deux maîtresses. L’une, la directrice, du lundi au jeudi et l’autre prend le vendredi (jour de décharge de la première). Elles ont toutes deux été extraordinaires et Cookie les adore toutes deux. Quand l’une devait être absente, elle était remplacée et Cookie n’avait aucun problème avec ces changements-ci. Leurs activités étaient différentes. Par exemple, maîtresse C. leur faisait étudier la Chine et ses animaux (nous lui avons d’ailleurs prêté le documentaire Disney Nature Nés en Chine : une pépite) pendant que maîtresse A. travaillait avec eux les animaux du froid. Leurs activités étaient complémentaires et on sentait qu’elles s’entendaient bien.

Crédit photo : photos personnelles

Le point « noir » (si tant est qu’on le voit comme ça) de l’année a été le centre de loisirs. Oui, je m’éloigne de l’école mais pour moi, c’est lié. Le mercredi, je ne travaillais que l’après-midi. Je déposais Cookie entre le temps du repas et la sieste. Il s’est vite adapté mais petit à petit il a boudé la sieste. Après avoir testé de l’y mettre dès le matin, il s’endormait très vite. Je pense que le fait d’arriver au milieu des copains du centre en plein temps calme ne l’enchantait pas. Il lui fallait son temps de jeu. Les quelques mercredis qui ont suivi se sont beaucoup mieux passés pour lui grâce à cela. (bon, ça n’a duré que deux semaines car le confinement a eu lieu entre temps).

En parlant du confinement, depuis la deuxième semaine de confinement, la maîtresse a mis en place un espace numérique d’activités à la classe. Les enfants peuvent faire les activités proposées par maîtresse, laisser des photos et mots dans le cahier de vie numérique et faire les défis (cuisiner, faire une tour, se déguiser, chercher tous les objets rouges de la maison, faire une chasse aux trésors…) de sa maîtresse du vendredi. Je t’avoue que j’ai essayé de lui faire faire le plus de choses possibles mais depuis un mois, il est complètement démotivé. Il ne comprends pas le but, le lien avec l’école. Depuis le 20 février, il n’a mis les pieds à l’école que 3 jours et ça devient compliqué.

Les copains d’école manquent beaucoup à Cookie qui se sentait délaissé. Il nous a avoué en pleurant un soir, paniqué, qu’il avait peur que ses copains l’oublient. Vite vite, le lendemain, j’ai envoyé des messages aux parents des copains et ils lui ont tous fait des petites vidéos, des bisous, des câlins virtuels, des visios par WhatsApp… Ça lui fait beaucoup de bien et lui permet de garder ce lien précieux ! D’ailleurs, pour son anniversaire, fin avril, il a reçu plein de petites photos et vidéos de ses camarades.

Cette année aura été particulière. Pas de photo de classe (à moins que Maîtresse A. ne réussisse à faire venir tous les enfants un jour de juin pour qu’un photographe les prennent en photo), pas de spectacle, pas de kermesse… Mais on a un petit garçon heureux d’aller à l’école, qui a très hâte de recommencer tout ça. (parce que maîtresse maman, ça va un moment quoi). Il est super fier, heureux de nous dire qu’il va chez les Moyens maintenant, et même qu’il va avoir le droit d’aller dans le toboggan des grands !

Et les parents ?

L’amoureux avait pris une semaine de congés la semaine de rentrée, ce qui a permis une rentrée en douceur. Entre nos travails respectifs, Cookie n’allait à la garderie que deux soirs par semaine, ce qui est une chance. Cela lui permettait de garder des journées plus « courtes ». Nous avons remarqué une nette évolution sur sa curiosité mais aussi et surtout sur sa patience. Il refuse la sieste depuis décembre et on a dû trouver une nouvelle organisation familiale mais on adore voir notre garçon aller à l’école.

De mon côté, je fais partie de l’APE, l’association des parents d’élèves. D’abord, par curiosité, pour comprendre comment fonctionnait l’école, puis parce que j’aime m’impliquer. Je me suis retrouvée à organiser une vente de 910 biscuits, tous faits maison par moi et une copine, un weekend de décembre. Je me suis impliquée dans chaque tâche, de l’organisation des spectacles pour les enfants aux ventes de chocolats ou de gâteaux. J’ai trouvé ça super intéressant.

J’ai aussi accompagné les enfants à la bibliothèque, l’amoureux a aidé à organiser le goûter de Noël avec la maîtresse, j’ai fait faire des devis pour des ventes diverses, j’ai essayé de venir lire des histoires en anglais certains matins dans les classes … Je suppose donc que nous faisons désormais partie intégrante de l’association et de l’école.

Crédit photo : photos personnelles

Cookie a repris, après trois mois sans école, à mi-temps (le jeudi et vendredi, à des horaires légèrement modifié (30 minutes de moins que d’ordinaire) le 4 juin. Cela lui a fait beaucoup de bien, il a adoré retrouver certains amis, jouer au garage à voiture qu’il a pour lui tout seul. Il nous explique qu’il ne faut pas se toucher et que N****, il a pas le droit de l’attraper à chat, que ça l’arrange parce que de toute façon, N**** il est trop rapide et gagne tout le temps. Les maîtresses sont ravies, elles trouvent Cookie grandi et bien plus en avance que les autres sur les activités prévues. De mon côté, il s’est apaisé après un mois de mai compliqué et va toujours à l’école avec le sourire et en courant ! Cela lui fait beaucoup de bien de ne plus rester dans nos murs.

Depuis le 22 juin, comme tous les enfants scolarisés en France, il a donc repris le chemin de l’école de façon quotidienne, et nous sommes tous, enfant, parents et enseignantes, ravis ! Ce n’est que deux semaines, mais cela fera énormément de bien. Et puis, c’est bientôt les vacances maintenant !

Dans tous les cas, j’espère que l’année prochaine sera plus… réglementaire.

16 commentaires sur “Débuter l’école en 2019/2020 : une année particulière

  1. Je suis bien contente que la première rentrée ce soit bien passée. Je pense que c’est en effet dû à Cookie, à votre préparation et aussi à votre sérénité. Une partie des enfants ont peur/pleure à cause du stress ressenti chez leurs parents.
    Par contre je suis assez surprise que les enfants aient fait une journée complète dès le premier jour. La plupart de ceux que je connais commencait par une demie journée dont 2h de présence avec les parents avant de faire leur journée complète.

    Je croise les doigts pour que l’année prochaine se passe encore mieux !

    J'aime

    1. Hello Cacy ! Merci de ton commentaire déjà 🙂 Oui, je pense qu’il y a une grosse part de préparation mais aussi de nos tempéraments respectifs. L’école n’a jamais été un lieu craint, qu’on appréhende mais plutôt vu comme un lieu super où on a plein de copains et copines et où on fait plein d’activités. Les maîtresses ont été tops aussi, ça aurait pu être différent sans elle 🙂

      Et oui, j’ai, moi, été étonnée de voir que dans pas mal d’autres écoles, on ne prenait les petites sections qu’en demie-journée automatiquement (mais comment font les parents dans ce cas ? Je me suis posée la question). Ici, ça n’a jamais été abordé, la question n’a jamais été soulevée…. Mais ils l’ont bien vecu je pense ! (d’ailleurs, il n’y a qu’à l’école où Cookie fait la sieste, à la maison, ça fait 6 mois que ce n’est plus le cas!)

      Oui, « les moyens c’est trop super (parce qu’ils ont le droit d’aller sur le grand toboggan ! » comme dirait Cookie 🙂

      J'aime

  2. Bonjour !
    Ici aussi on en est au bilan de cette première année scolaire pour notre grand ! Vraiment une année pas comme on l’avait imaginé entre les multiples maladies de la 1ère année en collectivité (je ne crois pas qu’il ait fait 3 semaines d’affilée sans être malade …) et le confinement. Il est de retour aussi à l’école pour les dernières semaines , il est ravi et nous aussi, de le voir retrouver une vie presque normale d’enfant de 4 ans. On a de la chance en plus : une maman de la classe est photographe et s’est proposée pour gérer la photo donc on aura un souvenir de cette 1ère annee scolaire ! Et Maintenant on se projette vers la prochaine rentrée avec un déménagement à prévoir et une nouvelle école…

    J'aime

    1. Tiens, tu vois, moi, je ne crois pas qu’il ait été plus malade cette année qu’une autre (mais il fréquente des collectivités depuis qu’il a 5 mois).

      Par contre, super génial le coup de la maman photographe !! ❤ Et, oh, beaucoup de changements. Vous avez visité la nouvelle école ?

      J'aime

      1. Jusqu’à l’entrée à l’école il a été gardé par une assistante maternelle donc au contact avec d’autres enfants mais sûrement pas assez pour les virus … donc on a passé les 1ers mois d’école à faire des aller-retour chez le médecin (d’autant plus qu’avec son petit frère ils aimaient bien se passer les petites maladies). Ça a été le point positif du confinement : plus de rhume, gastro et autres joyeusetés !

        Changement d’école pour lui à la rentrée car nous déménageons dans une commune voisine à l’automne donc on a préféré le changer d’école dès la rentrée, quitte à faire des détours tous les matins et tous les soirs pendant quelques semaines. Malheureusement il était prévu qu’il visite l’école et y fasse 1/2 journée en Juin mais le covid a perturbé les plans… il y a un temps d’accueil le vendredi après-midi avant la rentrée de septembre, on espère que ça suffira! Et d’ici là on passe devant la nouvelle école dès qu’on en a l’occasion. Mais j’avoue que ça me fend un peu le cœur de lui imposer ça

        J'aime

  3. Ici aussi première année d’école en PS pour mon petit bonhomme ^^ Première journée nickel sans pleurs, directement en journée complète. Chez nous pas de cantine ni de garderie mais une nounou en périscolaire chez qui il mange le midi (une coupure vraiment appréciable) et qui le récupère le soir. Les horaires de garderie n’étaient pas compatibles avec nos horaires de boulot. On a eu de la chance, on a trouvé une nounou au top (il était à la crèche familiale de l’hôpital avant) chez qui il passe de super moment. Comme Cookie, Arthur adore la lecture, il a aussi très vite appris le nom de ses petits camarades et a progressé en graphisme (c’était pas son truc à lui aussi). Son point fort souligné par la maîtresse lors de notre premier entretien de suivi était son vocabulaire, qu’elle a qualifié d’adulte avec une pointe de reproche sur le fait qu’il était enfant unique et qu’il devait faire des activités de son âge, elle a sous-entendu que nous poussions notre fils alors qu’on le suit plutôt dans ses explorations et sa grande curiosité et qu’on a mis un point d’honneur avec son papa de ne jamais lui dire qu’il était trop petit pour comprendre mais plutôt de tenter des explications simples et abordables. Son point faible c’est la motricité, il a suivi des cours d’éveil sportif qu’ils l’ont bien dégourdi mais stoppé en mars à cause du confinement… nous n’avons pas été confiné mais réquisitionné avec mon mari car nous travaillons tous les 2 à l’hôpital. Les horaires d’accueil de l’école pour les enfants de soignants étaient trop light pour couvrir nos horaires, sa nounou en périscolaire et ses grands parents rentraient dans la catégorie des personnes à risque, notre fils est finalement retourné chez son ancienne nounou de la crèche familiale de l’hôpital avec joie ce qui nous a permis de traverser nos longues journées sereinement. C’est elle qui s’est occupée de la continuité pédagogique, la maîtresse envoyait le travail et les activités de la semaine le dimanche soir. Elle a également créé un groupe messenger avec les parents ou l’on s’envoyait des vidéos des photos pour les petits copains gardent le contact. Avec le dé-confinement qui approchait, la situation dans le service de mon mari stabilisée et l’augmentation des horaires d’accueil de l’école, il a repris le chemin de l’école le 02 mai et il a retrouvé sa nounou de périscolaire. Il était le seul enfant de maternelle sur 5 accueillis et il avait une maîtresse différente matin et après-midi. Malgré ça il était heureux tous les jours d’aller à l’école! Le 18/05, il a retrouvé sa maîtresse avec quelques copains dans une « classe » mixée PS/MS. Le 02/06, retour à un niveau unique PS avec plus de copain mais qui faisaient 2j/semaine (en tant qu’enfant de soignant, il était accueilli les 4 jours) et depuis le 22 c’est la fête tous les copains sont là et les tables rondes et les jeux sont de sortie. Nous avons été impressionné par ses facultés d’adaptation à 3 ans et demi et sa capacité à comprendre la situation. Il a respecté tous les gestes barrières et les nouvelles consignes à l’école sans rechigner, même lorsqu’il était le seul petit. L’année prochaine, il rentre en MS dans une classe double niveau MS/GS. Les 2 classes MS et GS ont été fusionnées en 2 classes double niveau je suppose pour mixer un peu les élèves, c’est une petite école avec 1 classe par niveau. Il aura la maîtresse de GS avec qui il a bien accroché pendant le confinement. Désolé pour le commentaire fleuve presque aussi long que l’article mais l’année a été riche ^^ Bonnes vacances à Cookie et une belle rentrée en MS!

    J'aime

    1. Oh, je suis vachement étonnée de la remarque de la maitresse… La nôtre (je cite) le trouve « performant en lecture » et qu’il emploie un vocabulaire très riche et adéquat mais ce n’est en aucun cas une critique… manquerait plus que ça, c’est fou !!
      Oui, ça devait être encore plus perturbant pour Arthur, tous ces chagements pendant le confinement, mis il s’en sort comme un chef ! Cest super qu’il ait une maîtresse qu’il connait déjà. Dans l’école de Cookie, il n’y a que des classes à doubles niveau et il y a donc 3 classes de MS. Je ne sais pas encore dans laquelle il sera mais j’espère que ce sera une des deux MS/GS ! Il pourra imiter les copains plus grands (et moins s’ennuyer, toujours dixit la maitresse depuis le retour du confinement LOL).

      PS : J’adore les commentaires fleuve donc let’s go !

      J'aime

  4. Trop mignon cette photo! ça a eu l’air de très bien se passer cette année!Quelle chance qu’il connaisse déjà d’autres enfants! Ici je me pose beaucoup de questions sur le passage à l’école, étant donné que je trouve ça assez difficile de comparer ce qui « change » vraiment par rapport à la crèche. A priori un enfant en crèche a déjà l’habitude de la collectivité, du rush du matin, des longues journées, des autres enfants, des règles à suivre, de la séparation.. Pourtant je sens bien qu’il y a un « cap » avec l’école mais je n’arrive pas encore très bien à mettre le doigt dessus.

    J'aime

    1. Je me permets de commenter pour vous donner une piste car j’avais la même interrogation entre école et crèche. C’est sa maîtresse qui a mis le doigt dessus quand on a visité l’école la semaine dernière : la maîtresse n’est là que pour la pédagogie, l’apprentissage. En crèche, ils ont le droit aux câlins et compagnie, le rapport à l’adulte est donc complètement différent.

      J'aime

    2. Oh merci Raphaelle ! Oui, ça a vraiment été une belle année, bien que particulière ! Le peu de questionnements qu’on avait a été balayé en quelques jours 🙂

      Par contre, je rejoins un peu le point de Virg (même si les maitresses et ATSEM lui font des calins et cie, ce n’est pas le rôle premier). Mais je pense que LE POINT qui diffère le plus c’est l’organisation; à l’école, on doit écouter, respecter les consignes, faire les temps d’exercices, de lecture … Rester assis… Alors qu’à la crèche, c’est beaucoup plus libre, les enfant décident e ce qu’ils veulent faire. Là non. Il y a des enfants pour qui c’est acquis très vite, pour d’autres, il faudra attendre 1 an … 🙂

      J'aime

  5. Quelle belle année ! La rentrée en PS est un sacré cap je trouve, même si les enfants sont habitués à la collectivité.
    La rentrée en PS n’a pas été aussi sereine pour ma grande malgré toute l’attention de la maîtresse. Cela dépend du caractère de chacun. Je crois que ton Cookie était plus que près 😊
    Cette année c’était la MS et le confinement a été un peu difficile pour ma fille. Elle aime l’école, elle aime ses maîtresses et ses copines et 3 mois d’absence c’est long. Elle est très heureuse de cette reprise, même si ce n’était que pour 2 semaines.

    J'aime

    1. Hello Charlène ! Oui, Cookie était plus que près mais ça dépend surtout du caractère aussi je pense … Une petite fille a eu du mal toute l’année à être laissée, les maîtresses et atsem la gardait dans les bras au moins une heure chaque matin. Ca faisait partie des apprentissages liés à l’école 🙂

      AH je suis d’accord, 3 mois d’absence, c’est long, très long. Ca leur manquait à fond ! D’ailleurs, j’ai reservé une semaine de centre de loisirs cet été à un moment où je suis en vacances pour couper un peu l’été « seul avec mes parents pour seule compagnie » LOL

      J'aime

  6. merci beaucoup pour ce retour, mon ptit bébé de bientôt 3 ans, va rentrer à l’école en septembre,du coup je suis très intéressée par les livres sur l’école que tu as utilisé pour préparer Cookie, car il y en a pas mal et c’est difficile de faire un choix…! Merci

    J'aime

    1. Je suis en train de fignoler cet article ! Il me reste quelques photos à prendre et ce sera bon 🙂 Donc j’espère qu’il sortira courant juillet, au maximum début août si beaucoup d’autres chroniqueuses ont des choses à dire 😛
      Déjà, part de ce que ton enfant aime. Le miem aimait beaucoup Pop par exemple. Je lui avais donc acheté Pop à l’école. Sinon, Cookie adore aussi tous les livres à tirettes : idem, je lui en ai trouvé de ce genre. Mais promis, ça arrive (et si besoin avant que mon article ne paraisse, n’hésite pas à m’envoyer un email :D)

      J'aime

      1. ok super ! oui on a Pop et les couleurs donc pourquoi pas celui de l’école bonne idée, puis j’attendrais ton article alors pour la suite !! Merci

        J'aime

  7. Merci pour cet article très intéressant. Comme Cookie, mon petit Poupou a fait sa première année de maternelle en 2019-2020 et pour ma part je dirai que ça été un peu mitigé. Les premiers jours ont été plus ou moins faciles (il a pleuré le premier jour dû à un effet de groupe lier à un autre petit qui pleurait mais ensuite ça été).Après il y eu la valse des microbes (bon on remercie l’école où il a pu enfin avoir la varicelle!), son Atsem qui part après les vacances de la Toussaint en congés maternité, mes problèmes médicaux qui n’ont pas arrangés les choses et mon mari qui était en déplacement professionnel une bonne partie de la semaine jusqu’en décembre. Bref il a eu un premier trimestre un peu chahuté. Par contre dès janvier, il a commencé à bien apprécié l’école, la garderie et a plus parlé de ses camarades de classe et au moment où ça commençait à bien rouler, paf le confinement et plus d’école du jour au lendemain avec un suivi pédagogique assez moyen par son institutrice et nous avons eu du mal à lui faire faire certaines activités. Le retour à l’école le 22 juin a été assez salutaire même si il n’a pu faire que trois demi journées à cause de la configuration de l’école (école qui va de la maternelle au lycée), il a été content de revoir sa maîtresse et certains de ses petits camarades de classe. Ce qui m’attriste un peu pour lui avec cette année hachée, c’est qu’il n’a pas pu mieux se sociabilisé avec ses camarades de classe (un coup il dit qu’il n’a pas de copains, un coup il en parle de certains), avec les règles sanitaires il n’a pu fêter son anniversaire avec ses camarades de classe et fêter la fin de l’année scolaire avec la traditionnelle fête de l’école / Kermesse. Le côté positif de l’histoire c’est qu’il est impatient d’aller en Moyenne Section à la rentrée et qui je l’espère sera plus sereine que cette année scolaire qui vient de s’écouler.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s