Quand j’ai dit « halte à tout » : dans ma cuisine

Quand j’ai dit « halte à tout » : dans ma cuisine

Comme je te l’expliquais dans mon introduction, nous avons abordé chez nous un gros tournant dans notre mode de consommation. Aujourd’hui, je vais te parler du bazar que cette lourde décision a mis… dans ma cuisine !

Bye Bye l’huile de palme !

A l’époque existait une liste des marques qui utilisaient l’huile de palme de façon intensive. Je voulais te la mettre ici, mais impossible de remettre la main dessus, grrrr ! Alors bon ben voilà, en fait, on a fait simple : on a regardé les étiquettes et reposé ce qui n’était pas OK.

Aujourd’hui, je découvre que le boycotte de l’huile de palme est assez controversé (voici l’avis de Greenpeace à ce sujet). Je sais que de nombreuses culture l’ont toujours utilisée. Non, l’huile de palme n’est pas mauvaise pour la santé. Pas plus qu’une autre huile, quoi. Mais comme aucun industriel n’est capable de garantir une huile de palme Zéro Déforestation, ben désolée, je continuerai à lire les étiquettes et agacer mes ami.e.s et collègues.

Crédit photo : photo personnelle
Je m’aperçois en la postant qu’il y a un rouleau de Sopalin dessus… ça doit faire 2 ans qu’il est là !
  • Déjà, on a arrêté la pâte à tartiner (et nos balances ont dit merci ^^’)
  • Les M&M’s, aussi. (là, ça a été plus dur…)
  • Les pâtes feuilletées à petit prix (WHAT ?!)
  • etc…

Oui, ben OK, d’accord, mais alors « tu manges plus rien à ce rythme quoi » (blablabla). Bon alors rassure toi, on est loin du profil famélique. Franchement, ça vaaaa. Alors ben, on fait plus attention, on ruse, on trouve des recettes, on déniche la marque un peu plus clean que les autres etc…

Ah, et ce n’est pas parce que quelque chose est bio qu’il est sans huile de palme ! Cela me dépasse complètement, mais à priori, faire du bio ne veut pas dire faire tout son possible pour préserver la planète. Bon.

Adieu Monsanto !

Bon, alors là attention, on attaque un très, très, TRÈS gros poisson.

Voici un reportage d’Arte pour te faire comprendre un peu ce qui a décidé ma maman (en larmes) à suivre notre idée relou, deux ans après nous (accroche-toi à ton slip, ça déménage sacrément !). J’aurai voulu te le mettre depuis la chaine Youtube d’Arte, mais il semblerait que le reportage ait été censuré sur leur chaîne officielle :/

Pour te la faire courte, Monsanto c’est non seulement des OGM (mais aujourd’hui on peut décemment se dire que plus grand chose n’existe sans être passé par la main de l’homme dans nos assiettes), mais SURTOUT des tas de pesticides et produits hautement dangereux.

Voici la liste des marques utilisant Monsanto. Oui, ça fait peur, et oui, quand on est arrivé à ce stade de boycott, on s’est dit qu’on ne pourrait plus rien acheter.

Je veux dire, Monsieur Loup était accro au Coca Cola, moi au chocolat Côte d’Or, le Lindt faisait régulièrement son apparition au bureau, Carambar, Malabar, Kellog’s et Yoplait faisaient partie de mes madeleines de Proust, ne parlons pas de Lu et Liebig, bon bref, c’était la cata.

Ben tu sais quoi ? On s’en est remis. Et pourtant, on a ratissé large. On ne s’est pas contenté de boycotter le produit désigné par la liste, mais toute la marque qui allait avec. Nestlé ne passe plus les portes de chez moi.  Alors oui, c’est peut être un brin « faux-cul ». Oui, peut-être que l’autre marque que j’achète (Breizh Cola a remplacé Coca Cola pendant un moment par exemple) n’est peut-être pas plus propre. Mais, ils ne sont pas sur la liste, et faute de mention contraire, hein…

Adieu les emballages

Et finalement, on a arrêté de se poser des questions. Ou enfin, disons qu’on a arrêté de devoir sans cesse s’en poser. Les emballages étaient obscurs, aucune marque ne nous semblait digne de confiance, on a coupé tout. Nous sommes passé au Zéro Déchet. Le vrac. Et bon sang, quelle délivrance ! Fini le gâchis, fini les fonds de paquets de riz-qu’on-croyait-qu’il-en-restait-plein, tout est dans de jolis bocaux, ça décore les étagères, on voit de suite où on en est.

Crédit photo : photo personnelle
Notre étagère à épicerie sèche (et notre magnifique papier peint ^^’)

Fini les gouters bourrés de sucres, d’huiles et de chocolat de mauvaise qualité. Finie la tablette de 94 grammes vendue le même prix que quand elle en faisait 100. Fini, fini, fini. Et la corvée des poubelles ! Finie aussi ! C’est à peine si on sort une demie poubelle ménagère par mois ! (et on pourrait faire mieux, hein…)

Notre frigo n’a jamais semblé aussi vide. Ça fait flipper les invités. Mais on n’a jamais aussi bien mangé ! Je te parlerai dans mon prochain article de nos habitudes d’achat et des réflexes étranges que nous avons pris suite à notre entrée dans la voie « green » 🙂

Et toi? Tu boycottes dans ta cuisine? Tu trouves que j’en fais trop? Tu ne t’en sens pas capable ? Ou au contraire tu as dépassé ce stade depuis longtemps ? Raconte-moi ta cuisine et tes placards !

Pssst reviens ce soir à 17h on a une surprise pour toi !

35 commentaires sur “Quand j’ai dit « halte à tout » : dans ma cuisine

  1. Bonjour,
    Ce retour d’expérience est super. Je réfléchis de plus en plus à sauter Le Cap du vrac mais ma moitié n’est pas très « emballee » (#humourpourri). Je tente par petites touches de l’initier au Zero Dechet (carres lavables, tawashi, sacs en tissus…) mais le chemin est encore très long.

    J'aime

    1. Hahaha, j’adore ce trait d’humour !
      On le lit beaucoup mais je le vois confirmé autour de moi: la transition écologique et ce type de consommaCtion rajoute une couche à la charge mentale de madame.. puisque c’est généralement sur elle que repose la gestion du foyer ! Bref tout ça pour dire, si monsieur n a pas envie, ne tinflige pas ça seule… ça marche ici parce qu’on s’y est mis à 2 à bras le corps ! Si c’est juste pour qu’il te délégué encore plus de tâches parce que ça ne l’intéresse pas, ça ne vaut pas le coup…

      Par contre on s’est aperçu qu’on sensibilisait bcp mieux notre entourage avec les reportages sur le thème. Et en leur montrant qu’on vivait hyper bien (mieux même !) Sans tous ces paquets !

      J'aime

  2. Je ne suis pas à ton stade mais je m’en approche. C’est-à-dire plus facile depuis qu’un magasin bio et en vrac s’est installé dans le village. Il ne tiendrait qu’à moi ça serait fait depuis un moment mais tous mes efforts sont ruinés par mon mari qui considère que c’est pas à nous de faire des efforts mais aux entreprises… on n’a pas d’enfants donc c’est aussi plus simple on n’a pas à remplacer tous les goûters et cochonneries industrielles 🙂 en tout cas bravo !

    J'aime

    1. Merci ! Et oui, c’est AUSSI aux entreprises de faire des efforts. Mais je suis convaincue de l’effet colibri (voir premier article) et aussi des ronds dans l’eau qui s’agrandissent au fur et à mesure. Je pense qu’en étant nombreux à faire ce qu’on peut a notre petit niveau (SANS CULPABILISER), on peut réussir à faire pencher la balance industrielle : la preuve ! Saint Michel a arrêté les emballages plastiques et plein de marques stoppent l’huile de palme !

      Aimé par 1 personne

  3. J’aimerais bien arriver à ton niveau, au moins plus limiter les déchets (j’avance doucement mais sûrement) et boycotter Mosanto aussi… Vu la liste c’est difficile mais y penser permettra déjà de limiter. 🙂

    J'aime

    1. On ne peut pas mener tous les combats de front à la perfection 🙂 prend une chose à la fois, fait ce que tu peux comme tu peux, et tu verras que de petite habitude en petite habitude tu parviendra à plus loin que ce que tu aurai cru !

      J'aime

  4. OMG mais Mosanto est partouuuuut, c’est la cata ! comment tu fais pour les goûters ? on ne peut pas tout le temps cuisiner, et pourtant je n’achète quasi rien en transformé mais là !

    J'aime

    1. Eh ben… déjà j’ai des enfants qui ont une vonsommation de fruits phénoménale. Je pense que je suis celle qui consomme le plus de sucreries ici 😣. Ensuite, on a toujours du pain maison et de la confiture. LA base. Enfin, mes enfants sont en collectivité à l’heure du goûter donc je n’ai généralement que ceux du wend à gérer. On fait des cookies ensemble le matin?, ou des crêpes, mais ce qu’ils préfèrent c’est du fromage blanc avec une cuiller de miel, des morceaux de noisettes, et une figue ou un abricot sec à côté. Bref, on vit treeeees bien sans ! (Je t’ai dit que la balance ou disait merci !)

      J'aime

      1. Ah oui … chez nous on doit tout fournir à l’école… donc la fournée de gâteau le weekend ok mais la semaine …. la mienne aime bien les fruits aussi, en ce moment on est très fruits secs mais le petit gâteau au choco … c’est son p’tit plaisir aussi …. non mais Mosanto, vraiment j’hallucine comme ils sont partout. Je les avais dans le colimateur pour les produits phyto du jardin, je n’avais pas suivi qu’ils étaient aussi dans la nourriture … bouuuuuu je les déteste

        J'aime

  5. Ici j’achète pas mal en vrac (riz, pâtes, couscous, sucre, lentilles…) puis je mets en bocaux. MAIS on a souvent des mites alimentaires. Encore hier j’ai dû jeter la fin de mon bocal de lentilles. Comme je mets en bocaux dès mon retour de courses, je suppose que les mites sont présentes (sous forme d’oeufs) dès le vrac du magasin. Bon ce n’est pas toxique je sais (d’ailleurs on a probablement mangé un paquet d’oeufs de mites sans que je m’en rende compte ! et ça reste probablement moins toxique que du Monsanto en fait…) mais ça m’agace et c’est pour moins l’inconvénient du vrac bio.

    Sinon, pour les goûters des enfants, comme Virg c’est le gros point noir ici. Je ne peux pas préparer des goûters tous les jours, ça part beaucoup trop vite ! Et là il y a des tonnes d’emballages (et des tonnes de Monsanto aussi probablement 😦 ). J’aimerais réussir à progresser là-dessus. Certes il y a des gâteaux bio en vrac, mais ça coûte vraiment trop cher pour mon porte-feuilles.

    Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est sûr 🙂 Je pense qu’elles vont bouder mais il faudrait au moins que j’essaye, ça a le mérite d’être écolo et économique en tout cas, et ça rappellera mes goûters d’enfance…
        Merci ! 🙂

        J'aime

    1. Et je les trouve pas hyper bon en plus…
      Ici on a eu des mites dans un pot de riz y a une semaine. Première fois en 3 ans de ZD. Et on achète la farine par 25kgs donc ça aurait pu arriver plus tôt. .. on a noyé les mites, nettoyé le pot, et il restait un fond de riz qu’on a jeté. Réglé !
      Après je boycotte beaucoup de choses, mais après 1 an de bio, on a arrêté de se prendre la tête avec ça : bcp trop cher et faire venir des lentilles de Pologne alors qu’on en cultive en Bretagne, ça m’agace prodigieusement !

      J'aime

  6. Super ton retour d’expérience ! Et merci pour la liste des produits Monsanto, hyper instructif.
    Ici on achète tout en magasin bio. C’est sûr que c’est un énorme budget pour nos petits salaires mais ça nous fait revoir nos autres priorités aussi. La plupart des gens disent « on a pas les moyens d’acheter bio » ou « on a pas le temps de cuisiner » mais la part du budget alimentation ne fait que de baisser dans le budget total des ménages et les Français passent en moyenne plusieurs heures par jour devant la télé… Donc nous on cuisine beaucoup et on a un peu de moins de budget pour d’autres choses mais c’est un choix assumé ☺️ prochaine étape : les couches lavables pour notre premier bébé qui arrive dans 2 mois 🤗

    J'aime

    1. Bravo ! Moi je dois choisir entre cuisiner / dormir / bricoler, mais avec le batch cooking on commence à atteindre un bon équilibre ( en plus la Lueur participe et elle kiff) la télé est rarement allumée chez nous !

      J'aime

  7. « Notre frigo n’a jamais semblé aussi vide. Mais on n’a jamais aussi bien mangé ! »
    Je n’aurai pas dit mieux ! 🙂

    Nous avons encore des efforts à faire ici côté « poubelle jaune ». Mais la poubelle noire reste en place pendant de longues semaines (d’ailleurs va falloir qu’on trouve une solution pour éviter les moucherons en été :/ ) ! C’est presque plaisant en tout cas de « quantifier » nos efforts via une simple poubelle qui diminue !! 😉

    Merci pour ce retour d’expérience et ces suggestions à lire / visionner.

    J'aime

    1. Fut même un temps où on a hésité à éteindre le frigo. Mais non, quand même. Le fromage, la bière, le beurre sont meilleurs frais, et comme nous n’avons pas de cave…

      La poubelle jaune est plus compliquée aussi ici, moins maintenant que les 2 pioupious ont arrêté le lait et qu’on en descend pas 1,5 pack par semaine !

      Pour les mouches, on a réglé le probleme avec un compost dans le jardin dès notre arrivée, plus d’alimentaire en poubelle = plus de mouches !

      J'aime

  8. Je suis admirative parce que je n’arrive pas à me motiver pour m’y mettre, j’ai tellement l’impression que ça va me prendre trop de temps !! Je déteste faire les courses, et l’idée d’acheter tout en vrac et de devoir aller spécifiquement quelque part pour le faire, ça me fout de l’urticaire… si on me prépare mes courses saines et que j’ai plus qu’à aller les chercher, je signe !

    J'aime

    1. Il existe pas mal de sites qui proposent des courses saines en livraison ! Je pense à la ruche qui dit oui à la maison, à Aurore Market… Ça t’évitera la corvée ! Même si j’ai redecouvert le bonheur des courses depuis que je vais en magasin bio 😅

      J'aime

      1. Ici le marché est dans le même coin que notre vrac et biocoop, le samedi matin est une sortie plaisir ! On ne fait pas des courses : on va voir Pierre, Gwen, Marjo. .. tu les retrouvera dans mon prochain article sur le sujet ^^ la ruche qui dit oui est une bonne alternative aussi !

        J'aime

  9. Merci pour cet article très instructif, dès que je pourrais, j’irais mater cette vidéo :
    Pour les mites alimentaires,un petit séjour des produits achetés au congélateur limite l’apparition de ces bestioles (qui se logent jusque dans le carton d’emballage)… Et nettoyer régulièrement les placards peut éviter leur prolifération. Je suis une dingo de la chasse aux mites alimentaires en fait 🙂 alors bon courage parce que non ce n’est pas nocif mais c’est une galère pour s’en débarrasser !!!!

    J'aime

  10. BRAVO !!!
    Démarche réduction des déchets ici aussi. On tend nous aussi vers une consommation raisonnée, local et bio.
    Il y a toujours des choses pour lesquelles c’est difficile de passer le cap.
    Pour moi, le changement des habitudes est plus facile, pour démarrer, dans la salle de bain (fini les gels douche et shampoing des supermarchés, emballés dans du plastique et pleins de produits chimiques, finis les produits d’entretien nocifs, etc.
    Super ton étagère à bocaux ! Les miens ne sont pas sur une étagère visible mais dans un placard mais je kiffe. Je n’achète pas tout en vrac (coucou les mites chez moi aussi grrr). Vive les bocaux Le Parfait ^^

    J'aime

    1. On est très fiers de nos étagères oui ! Lol. J’ai mis une photo de mon « frigo vide » en story insta aujourd’hui, quand j’aurai fini de vous parler du chamboulement en cuisine je vous parlerai de celui de ma salle de bain ! Mais j’ai commencé par la bouffe moi ^^

      J'aime

  11. Ici aussi on essaie le zéro déchet mais c’est parfois difficile. Alors on ne se prend pas la tête, et s’il y a des écarts tant pis. Par contre en regardant la liste Monsanto je me rends compte qu’on n’utilise aucun de leurs produits, sauf le Coca (qu’on achète rarement) et le chocolat Côté d’Or (Idem). Faire nos courses en magasin bio aide pas mal même s’il faut continuer à regarder les étiquettes. Quant au vrac on n’y est pas encore : on n’a pas encore assez de place pour ranger nos bocaux.

    J'aime

    1. Je crois que l’espace de rangement reste un gros point noir pour le vrac… Bravo pour le Monsanto boycotté sans faire gaffe ^^ Nous ca a vraiment été compliqué les 1ers mois… On retrouvait régulièrement dans le caddie des trucs qu’une fois à la maison on percutait « ah meeeeeeerde » !

      J'aime

  12. Chouettes initiatives, je suis très admirative! Je dois dire que de notre côté c’est surtout le temps qui manque.. on s’approvisionne en vrac et en local/bio pour les basiques (lentilles,riz, pates, sarrasin, musli, noix, fruits, certains légumes). Mais pour autant renoncer à la salade pré-lavée (la honte) ou aux poêlees de légumes surgelees toutes prêtes on n’arrive pas.. je sais que « ca peut etre fait en 2mn » mais quand tu es dans ton rush du soir en rentrant du boulot et de la crèche, je ne les trouve pas ces 2mn :-/.. (et le weekend on prefere sortir les enfant au parc et au bois ou lire un peu pendant les siestes, ce petit temps de qualité a son importance pour nous) Pour moi c’était bien plus simple de diminuer ma consommation générale de « choses » ou drastiquement passer aux cosmétiques minimalistes, justement parce que « faire moins » ne prend pas de temps..

    J'aime

    1. oui je me retrouve dans votre commentaire, avec deux enfants en bas âge, les 5 min pour éplucher des légumes le soir, je les ai pas toujours car pleurs de mes enfants et demande d’attention ++ qui fait que les carottes bio toute prête à faire chauffer de chez picard sont souvent très pratique ! et effectivement les quelques instants que l’on a pour nous, je ne suis pas prête à les passer au fourneau pour préparer une compote fait maison après chacun aussi ses besoins..
      Après on achète très peu de produit transformé et aucun produit de la liste monsanto car on achète beaucoup de bio ..

      J'aime

  13. Merci pour cette liste je ne connaissais pas ! et je suis soulagée de voir qu’il y a peu de produits que je consomme. On est entré dans la démarche ZD à la suite des travaux de la maison et on a énormément réduit ! le nutella a été banni de la maison et on cuisine beaucoup beaucoup plus de choses par nous mêmes (bocaux, pizzas maison, repas maison tous les soirs et midi…on achète en vrac aussi le plus possible) le seul point noir c’est les couches je n’ai pas le courage de me lancer dans les couches lavables et les gouters du grand qui ne mange pas grand chose, on a trouvé un type de gâteau (chez lu…) mais ça l’air de s’améliorer bientôt on pourra varier avec des gâteaux maisons j’espère !
    En tout cas grâce à ta liste je vois qu’il y a encore quelques axes de progrès à la maison et ça s’est super !

    J'aime

  14. Chouettes tes étagères ! Chez nous aussi, on tend vers le zéro déchet et pardessus tout, on fait la chasse au plastique ! Prochaine étape : faire du pain de mie et des tortillas maison, je vais prochainement faire des tests culinaires à ce sujet. C’est que mine de rien, on en consomme régulièrement !

    J'aime

  15. Oh la la cette liste vue écrite est encore plus impressionnante que ce que j’imaginais. Ils sont vraiment partout!
    Encore le chocolat qui nous fait craquer parfois… le reste on s’en sort pas trop mal. Mais c’est une démarche encore en cours chez nous le zéro déchet!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s