Après l’appel

Après l’appel

La dernière fois, je t’annonçais que nous avions reçu l’appel magique. Mais je ne suis pas rentrée dans les détails, et je ne t’ai pas raconté ce qui s’était passé dans les jours qui ont suivi. Viens, je t’embarque maintenant pour tout te dire !

Un coup de fil inattendu

Une dizaine de jours avant Noël, le téléphone sonne et je vois que c’est notre OAA (Organisme Agréé pour l’Adoption) qui tente de me joindre. Je décroche aussitôt, inquiète. Nous avons en effet envoyé des documents 15 jours auparavant, et j’imagine qu’il y a un souci avec eux.

Mais non. La personne que j’ai au bout du fil m’annonce qu’elle a un joli cadeau de Noël pour nous. Je ne m’y attends tellement pas que je perds complètement les pédales, je me mets à pleurer. Heureusement, elle a visiblement l’habitude car elle me dit gentiment qu’elle peut attendre que je me remette. Une fois que je retrouve un peu mes esprits, je fonce à l’étage retrouver M. Chéridamour pendant qu’elle me donne plus d’informations. Je déboule dans son bureau, complètement surexcitée et… il est en visioconférence et me fait les gros yeux ! Je lui fais donc de grands signes que j’essaie de rendre explicites avant de ressortir. En attendant qu’il finisse, je m’enferme dans la salle de bain. Je suis tellement chamboulée mais j’essaie de me concentrer sur ce que la personne me dit.

Crédits photo : Kabommpics.com

Je retiens l’essentiel : nous allons devenir les parents d’un petit garçon de 3 ans et demi. Il a été abandonné à la naissance. Nous avons quelques jours pour réfléchir et accepter ou pas cette proposition, à l’appui des éléments qu’on nous a donnés et de son dossier médical.

Ce coup de fil qui vient de changer notre vie a duré moins de 10 minutes. M. Chéridamour vient me rejoindre car il a fini de travailler. S’ensuit un moment d’hébétement où on se sent complètement perdus, où on s’enlace et on se serre très fort l’un contre l’autre. C’est assez incroyable de se dire que ça y est, on arrive peut-être au bout de ce parcours.

La décision

Dans la demi-heure qui suit, nous recevons par mail le dossier médical de notre enfant. Je le transfère aussitôt à un médecin de la COCA (Consultation d’Orientation et de Conseil en Adoption) habitué à décrypter les dossiers d’enfants proposés à l’adoption, afin de nous assurer qu’il n’y a pas un élément problématique. La réponse arrive le lendemain : tout est ok.

Quant à l’histoire de notre enfant, je ne t’en parlerai pas par souci de discrétion. Ce n’est pas banal et notre association n’a jamais eu à y faire face auparavant mais nous n’avons pas vraiment eu d’hésitation avec M. Chéridamour à ce sujet : autant nous sommes frileux concernant les pathologies, autant nous nous sentons depuis toujours capables de gérer une histoire de ce type.

Un ascenseur émotionnel

Nous rappelons quelques jours plus tard pour donner notre accord à l’adoption de ce petit bout. C’est un peu la douche froide : alors que nous pensions partir dans le mois qui suit (optimistes bonjour !!! ), nous apprenons qu’il faut d’abord attendre l’accord définitif du pays. Démarche qui peut être longue et qui rend cette période stressante pour les adoptants : en effet, il est déjà arrivé que l’enfant ne puisse finalement plus être adopté.

On ne peut avoir de délai précis concernant cette attente. Cela peut prendre 1 an, parfois moins, rarement plus. Je suis démoralisée au possible, et quand j’en parle à M. Chéridamour, il accuse le coup lui aussi. Nous finissons par nous faire une raison. Le plus dur est fait non ? Il nous reste à attendre patiemment.

De plus, je dois t’avouer qu’après l’euphorie de la nouvelle, j’ai eu vite, très vite (le soir même) une attaque de panique et de terreur à l’idée du grand saut. Il a fallu plusieurs jours pour qu’une sérénité et une certitude s’installent en moi. Et ressentir une impatience difficilement contrôlable à l’idée de tout ce qui nous attendait et une envie folle d’enfin serrer notre fils dans mes bras.

Le dire… mais avec précautions

Nous décidons d’annoncer la nouvelle avant d’avoir signé quoi que ce soit « d’officiel ». On a beaucoup dit que Noël cette année serait particulier, à part, différent vu le contexte sanitaire. Pour nous, ça a été un Noël inoubliable.

Nos annonces ressemblaient un peu à « on a une bonne nouvelle : nous allons avoir un garçon ! Mais c’est pas sûr, ça peut encore s’arrêter du jour au lendemain, et ça va prendre beauuuucoup de temps à cause du Covid ». Malgré ça, les réactions ont été unanimes et nous ont fait chaud au cœur : tout le monde est ravi !!! Nous avons eu des personnes délirantes de joie (et nos « c’est pas sûr » n’y ont rien changé ! ), des embrassades malgré le Covid. Nous avons même fait pleurer plusieurs personnes.

Je dois t’avouer que ce que je craignais le plus, c’était la réaction de mon papa. Notre désir d’adopter n’avait pas déclenché une joie énorme chez lui. Loin de là. Mais une fois le choc passé, il avait montré progressivement de l’intérêt pour notre projet. Alors quand j’ai dit que nous allions avoir un petit garçon, j’ai observé sa réaction. Et tu ne peux pas imaginer le bonheur que j’ai ressenti en le voyant s’illuminer de joie.

Nul doute que notre petit bout sera accueilli à bras ouverts.

20 commentaires sur “Après l’appel

  1. Très touchant, merci de nous faire partager cette si belle aventure !! Quel joli cadeau de Noël ! Ma maman qui était en parcours d’adoption, a su le jour de la fête des mères qu’elle serait maman^^ un coup de fil qu’elle n’oubliera jamais non plus ! Je vous souhaite de rencontrer au plus vite votre fils ❤

    J'aime

  2. Merci de continuer à partager cette jolie aventure avec nous ! Ton pseudo est pour le coup vraiment le bon: ton histoire est porteuse d’espoir pour beaucoup de monde, et ca fait du bien ! Plein de courage pour cette longue attente !

    J'aime

  3. Merci pour ton récit, qui m’émeut beaucoup !
    Je suis vraiment heureuse pour vous !
    Tu n’as pas encore évoqué Schtroumpfette, vas-tu nous parler de sa réaction dans un prochain article ??

    J'aime

    1. Non, je n’en parle pas plus après. Vu le timing, on n’a malheureusement pas pu lui annoncer de visu 😦 Son papa a pris une voix un peu monocorde et lugubre ce qui nous a rétrospectivement bien fait rire ! De ce fait, elle n’a pas compris l’enjeu, et ce n’est qu’une fois à la maison quand j’en ai reparlé avec elle qu’elle a compris : elle était ravie !!

      J'aime

  4. J’ai souvent quelques larmes quand je lis un récit d’accouchement, et ca m’a fait le meme effet pour cet article, comme quoi c’est « l’arrivée » d’un enfant qui doit me toucher. Merci d’avoir partagé cela avec nous.
    Je suis ravie pour vous et vous souhaite que tout se passe le mieux possible!

    J'aime

  5. Bah voilà je pleure!
    J ai hâte pour vous que vous puissiez rencontrer votre petit garçon le plus vite possible.
    Est ce que vous avez reçu des photos, un prénom pour vous permettre de le connaître un peu même à distance?

    J'aime

    1. Nous avons su son prénom dès l’appel magique. On croyait d’ailleurs que son nom de famille était son prénom (les 2 sont inversés dans son pays) ! Il a un très joli prénom !

      Quant aux photos, il faut attendre l’accord définitif du pays pour les avoir…

      J'aime

  6. Ohlala que d’émotions, quel grand moment pour vous ! Cette dure attente vous permet_elle de vous préparer plus concrètement ? Est ce que vous osez préparer sa chambre ou apprendre sa langue natale ?

    J'aime

    1. J’avais dans l’idée d’apprendre sa langue natale mais c’est trop compliqué de se dégager du temps pour ça. En effet, il faut qu’on s’active pour les travaux qu’il nous reste à faire dans la maison car on sait qu’une fois notre fils ici, nous n’aurons plus le temps !

      Quant à la chambre, elle était déjà prête à être meublée. Maintenant nous n’hésitons plus à acheter ce qu’il faut car nous voulons être prêts pour son arrivée.

      J'aime

  7. Bonjour, je vous lis depuis mademoiselle dentelle et lire cet article aujourd’hui m’a mis des frissons!!
    Je suis tellement heureuse pour vous après tous ce chemin parcouru! Vous voyez enfin le bout du tunnel! J’espère vite lire l’article ou vous le serrerez dans vos bras.
    Plein de bonheur à vous

    J'aime

  8. c’est très beau de partager ton parcours avec nous ! on y croit fort pour que ça aille au plus vite malgré la situation actuelle, et que bientôt vous accueillerez un petit boy dans votre nid douillet !

    J'aime

Répondre à Cricri2j Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s