Pas de stress : c’est la deuxième !

Pas de stress : c’est la deuxième !

Hirondelle est née il y a quatre mois et je me rends compte depuis sa naissance que je ne suis pas du tout stressée et angoissée comme j’ai pu l’être pour sa sœur cinq ans plus tôt.

Hirondelle est un bébé assez facile, avec ses spécificités propres, elle est très différente de sa sœur au même âge. Je dois m’adapter à sa personnalité et je ne peux pas faire exactement comme pour Jolie Fleur. Et pourtant, même si je ne peux pas me réfugier dans tous les automatismes d’il y a cinq ans et que je découvre une nouvelle façon de faire, je ne stresse pas. Pas du tout.

Ce qui m’aide à garder mon calme et ma sérénité ? Savoir que tout est temporaire, que toute situation problématique n’est qu’une question de jours, semaines ou mois. Ce que je n’envisageais pas du tout avec Jolie Fleur. Avec mon aînée, tout était source d’angoisse intense. Maintenant, je me répète sans cesse « c’est fatiguant, c’est déroutant, c’est énervant même parfois, mais ça ne va pas durer. »

L’allaitement a été un vrai calvaire avec Jolie Fleur et j’ai laissé tomber au bout de trois semaines tellement ça me rendait folle. Avec Hirondelle, même si j’avais encore une hyperlactation, je l’ai accepté et j’ai cherché des solutions (porter des brassières plutôt que des soutien-gorge qui me comprimaient la poitrine et stimulaient encore plus la lactation, entre autres). J’ai même trouvé du plaisir à allaiter, pendant quelques temps. Au final, j’ai arrêté d’allaiter au bout de six semaines (le double de Jolie Fleur !) et je suis passée aux biberons qui m’apportent beaucoup plus de sérénité. Je peux regarder mon bébé dans les yeux pendant qu’elle mange, je peux confier le repas à son père, je ne sens pas le lait caillé en permanence. J’adore ça !

J’ai dormi avec Hirondelle les deux premiers mois de sa vie, seules toutes les deux dans la chambre, pendant que l’Homme dormait sur le canapé. Certaines premières nuits ont été chaotiques. Parfois je ne dormais que quatre heures, en fractionné. Parfois, elle dormait dans son lit, parfois sur moi. Mais je l’acceptais, je savais que ça ne durerait pas éternellement.

Crédit photo : angel4leon

Au bout de deux mois, Hirondelle a intégré sa chambre et l’Homme a retrouvé notre lit. Depuis, elle dort très bien : on a parfois la chance d’avoir des nuits complètes mais il y a plus souvent un biberon au milieu de la nuit avec un endormissement plus ou moins compliqué (entre 20 min et 1h30 à déambuler dans la maison en berçant le bébé). Je n’avais plus cette boule au ventre dès que j’entendais le bébé pleurer comme c’était le cas avec mon aînée. C’est temporaire, ça durera encore deux mois ou un an. Mais c’est temporaire.

Hirondelle déteste le bain. Je crois que ce n’est pas possible de détester ça plus qu’elle. Elle hurle du début à la fin. Alors que Jolie Fleur adorait, c’était un vrai plaisir. Avec ma seconde, on essaie de lui faire apprécier, on prend le temps de la masser, de lui parler. Mais elle déteste ça. Alors on ne fait pas trop durer le bain. Peut-être qu’un jour elle aimera ça, sinon tant pis.

Comme beaucoup de bébés, Hirondelle a eu des pleurs de décharge en fin de journée. Ils ont commencé vers trois semaines et ont duré jusqu’à ses deux mois et demi – trois mois environ. Ils pouvaient durer plusieurs heures. Mais contrairement à sa sœur, on avait trouvé une solution pour la calmer durant ces phases de pleurs : tout simplement la prendre dans les bras. Jolie Fleur pleurait durant trois heures, quoi qu’on fasse. Hirondelle, elle, ne faisait que chouiner dans nos bras. Alors on l’a prise dans nos bras, et tant pis pour les tâches ménagères.

D’ailleurs, on s’est très vite rendu compte qu’Hirondelle avait besoin des bras. Bien plus que sa sœur au même âge. Et je pense que c’est là la différence la plus importante entre mes deux bébés : Hirondelle est ce qu’on appelle un bébé Koala. Ou un BABI (bébé aux besoins intenses).

Depuis sa naissance, Hirondelle a un besoin très important de contact. Je faisais du peau à peau tous les jours les premières semaines. Je la portais en écharpe en journée ensuite, c’était le seul moyen de l’apaiser. Si je la posais, elle hurlait. La solution était si simple, il suffisait de la porter. Alors tant pis pour les râleurs (généralement des gens de la génération de nos parents qui me disaient « tu ne pourras pas t’en défaire, tu vas en faire une capricieuse »), je porte mon bébé, ça nous fait du bien à toutes les deux. J’envoie balader les mauvais conseillers, les donneurs de leçons : j’ai plus confiance en moi pour ma seconde, j’ai confiance en ma fille, elle me montre ce dont elle a besoin.

Aujourd’hui, à quatre mois, Hirondelle passe toujours beaucoup de temps dans mes bras. Elle fait la sieste dans mes bras et se réveille si je la pose. Le soir, elle s’endort aussi dans mes bras mais elle ne dit rien quand je la mets dans son lit et elle y passe la nuit, tranquillement. La journée, elle observe tout du haut de mon épaule. Au total, je dois la porter 8 ou 9 heures par jour. Et j’aime bien ça finalement, l’avoir contre moi. Et parfois j’en ai ras le bol.

Crédit photo : fancycrave1

Marre de la porter, de ne pas pouvoir faire tout ce que je veux, d’avoir mal au dos. Envie de manger, de faire pipi, de prendre ma douche. Alors je la pose quelques minutes sur son tapis d’éveil ou dans son lit (mon mari prend le relais quand il est là). Ça me fait du bien et ça lui apprend à se passer un peu de moi. Elle peut se concentrer sur d’autres choses : maintenant elle attrape ses jouets, les amène à la bouche, se met sur le côté. Et ça me rassure de savoir qu’elle suit un développement psychomoteur normal même si elle passe beaucoup de temps dans mes bras.

Je me rends compte que mon article part un peu dans tous les sens mais j’avais vraiment envie d’évoquer toutes les facettes de cette seconde maternité. Te montrer que (si ton bébé et toi allez bien évidemment) être parent une seconde fois c’est à la fois très différent et tellement plus simple que la première fois. Alors, si tu as peur à l’approche de la naissance de ton petit deuxième, je n’ai qu’une chose à dire : fais-toi confiance ! L’expérience du premier te fera relativiser et t’accompagnera à chaque étape.

9 commentaires sur “Pas de stress : c’est la deuxième !

  1. C’est exactement ça ! Je trouve tout plus simple avec le petit loup. Pourtant petit chat n’était pas particulièrement compliqué, mais il faut apprendre à être parents, et on écoute un peu trop des injonctions d’un autre temps : comment ça il ne fait pas ses nuits à 3 semaines, mais c’est pas normal !
    et bien si, il faut écouter son enfant, chacun est différent. Et on a beaucoup plus confiance en soi pour le second je trouve.
    Ce qui est drôle aussi c’est que chez nous c’était le premier qui détestait le bain, et le second l’adore. Les deux par contre ont toujours beaucoup eu besoin d’être porté, rassuré, dormir avec nous.

    J'aime

  2. On se faisait la réflexion avec Mr Solex hier soir : cette semaine nous n’avons que les 2 petits, les 2 grands étant en vacances chez papy-mamie… eh bien on a l’impression d’être en vacances !! Et pourtant, on a quand même 2 bébés de 7 mois à s’occuper et à gérer ! Mais on est tellement plus cool, et eux aussi.
    J’avais déjà senti cette différence dont tu parles entre Crapouillou et P’tit Matelot. Et ça se confirme encore plus avec la 3ème maternité !

    J'aime

    1. C’est vraiment chouette cette zenitude qui vient avec les maternités mais je ne tenterai pas la troisième martenité 😀

      J'aime

  3. Je trouve aussi que plus on a d’enfant, moins on se prend la tête et plus on se fait confiance (bon, en même temps, on a intérêt, car en plus des questions avec le plus jeune, il y a toutes celles avec le ou les ainés).
    Il aime être porté toute la journée ? OK, pas de problème, je trouve le moyen de portage le plus adapté pour nous. Elle n’aime pas le bain ? Pas de soucis, je l’installe sur une serviette avec une bassine d’eau chaude et un gant à coté de moi, et je la lave comme çà. Elle réclame à téter 10 fois par jour à 20 mois ? On est à la maison ? OK, fais-toi plaisir. On est dehors et il fait 8°C ? Je comprends ma chérie, mais tu attendra qu’on soit rentrés.
    A chacun de trouver ses solutions en fonction de lui et de son enfant (et de l’autre parent pour certains points). Et si ça convient à toute la famille, peut importe ce qu’en pense les autres !

    J'aime

    1. Exactement !
      Notre façon de faire ne concerne pas les mauvaises langues. Tout le monde est heureux, c’est le plus important.

      J'aime

  4. Je ne peux m’empêcher de modérer ce ressenti qui paraît unanime dans les commentaires : ça dépend aussi beaucoup (voire même surtout) de ton bébé. Effectivement, j’ai vécu les choses de manière bien plus cool et apaisée pour ma seconde, mais c’est parce qu’elle était elle-même un bébé modèle, hyper calme, posé, qui dormait bien. L’histoire ne s’est pas répété et les choses ont été bien plus intenses avec mon troisième bébé, qui n’a jamais accepté de dormir dans son lit avant ses 14 mois. Et il était un bébé hyper tendu, qui pleurait beaucoup dès qu’il n’était plus aux bras, donc maman plus cool ou pas, ben c’était pas facile tous les jours !

    J'aime

    1. Tu as raison de modérer nos propos, et je suis désolée pour toi que tu aies vécu des moments si difficiles avec ton petit dernier.

      J'aime

    2. Ah bah ça je confirme à 200% ce que tu dis : ça dépend énormément du bébé !! Je me posais la question qu’est ce qui est le plus difficile entre 2 enfants rapprochés comme mes aînés ou des jumeaux… et j’en suis venue à la conclusion que ça dépend du caractère des bébés !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s