Ma 1ère grossesse, un bébé qui se fait attendre et une grossesse sereine… presque jusqu’au bout (Partie 1)

Ma 1ère grossesse, un bébé qui se fait attendre et une grossesse sereine… presque jusqu’au bout (Partie 1)

Bribe de témoignage : Lady Amta a vécu sa première grossesse tant attendue très sereinement… jusqu’à ce que l’inquiètude de sa gynécologue s’exprime : suspicion de pré-éclampsie. Elle vient t’en parler ici.

J’écris ce texte un peu tard, mon premier enfant ayant déjà 2 ans et demi (mon dieu comme ça passe vite…)

Pour situer le contexte, nous avons tout organisé en même temps… En 2017, à la fin de ses études, mon compagnon me demande en mariage (en Islande, c’était magique, mais ce n’est pas l’histoire que je veux te raconter aujourd’hui…). Nous décidons de nous laisser 2 ans, le mariage est prévu pour août 2019. Dans ma tête je préfèrerais attendre que le mariage soit passé pour entamer les essais bébé, mais c’est sans compter mon futur mari qui me décide… Nous sommes alors lancés dans les essais… Et la construction de notre maison en parallèle… (Oui nous sommes fous !)

travaux, peinture
Photo de Tima Miroshnichenko 

Au bout d’un an d’essais infructueux, nous allons toquer à la porte d’une gynécologue spécialisée pour demander de l’aide. En effet, aucune grossesse ne s’est pour l’instant installée dans mon ventre et nous commençons à nous poser des questions.

A ce rendez-vous, elle me demande la date de mes dernières règles, deux mois plus tôt. Elle me donne tout un tas de tests à faire lors de mon prochain cycle et me dit que si je n’ai toujours pas mes règles le lundi suivant, il me faut faire un test de grossesse. Je n’attends en fait pas le lundi, je décide d’en faire un le dimanche… Et il est positif…

Je n’en reviens pas et après avoir revérifié le lundi par prise de sang, puis fait une échographie de datation afin de connaitre « l’âge » de l’embryon, nous devons reconnaitre que cette fois c’est bon, nous attendons un enfant…

La grossesse se passe correctement et sans heurts jusqu’à la 3ème échographie. A cette échographie, notre super sage-femme échographiste insiste plusieurs fois sur la mesure du fémur. Elle nous dit qu’il est « un peu plus petit que prévu mais rien de grave pour l’instant », bébé est seulement descendu dans le 40ème percentile, alors qu’il était plutôt au 75ème avant. Elle nous donne un rendez-vous 3 semaines après pour recontrôler.

échographie, maternité
Photo de MART PRODUCTION 

En sortant, mon mari fronce les sourcils, cela l’inquiète. Moi, toute à mon plaisir d’avoir vu mon bébé, je le rassure en disant « mais non, elle n’avait pas l’air inquiet, ce n’est sans doute rien ».

Trois semaines plus tard, un vendredi, je reviens seule pour contrôler la taille du petit garçon qui pousse dans mon ventre. On passe tout de suite sur la table d’échographie et elle reprend directement les mesures. A son air, je vois que quelque chose ne va pas. Elle me dit que mon bébé est maintenant au 5ème percentile, il a trop peu grandi depuis la dernière fois, quelque chose ne va pas.

Je l’entends alors parler pour la première fois d’une maladie de grossesse appelée pré-éclampsie. Elle me prend ma tension (qui est haute mais pas beaucoup) et me demande d’uriner sur une bandelette pour contrôler ma protéinurie. Il y a des traces de protéines mais là encore pas beaucoup.

Elle est inquiète et je le vois. De mon coté, je suis déjà très ébranlée, mon bébé ne va pas bien, je culpabilise de ne pas pouvoir lui apporter ce dont il a besoin pour grandir sereinement à l’intérieur de moi.

La sage-femme me dit qu’elle préfère me prendre un rendez-vous au CHU (où je suis déjà suivie car je dois y accoucher), afin d’être sûre de ce que nous devons faire. Le rendez-vous est fixé au lundi suivant. Ce week end, mon mari est censé partir en enterrement de vie de garçon surprise…

Je rejoins mon mari à son travail, nous rentrons tous les deux en pleurs et en panique. Nous faisons une sieste l’un contre l’autre qui nous permet de recharger nos batteries émotionnelles. Et nous décidons de nous calmer et d’attendre l’avis du CHU.

Le témoin de mon mari que j’avais prévenu arrive et je donne mon accord pour que tout se passe comme prévu et il l’emmène. Des amies viennent passer le week-end avec moi et sont d’un grand réconfort !

Le lundi arrive, mon mari vient avec moi à l’hôpital et me soutient pendant la batterie de tests. Les résultats arrivent dans la journée, je fais effectivement une pré éclampsie, je dois être hospitalisée.

Je suis à 35SA, ils aimeraient garder bébé au chaud jusqu’à 37 pour atteindre le seuil de prématurité…

4 commentaires sur “Ma 1ère grossesse, un bébé qui se fait attendre et une grossesse sereine… presque jusqu’au bout (Partie 1)

  1. J’ai fait une pré-éclampsie pour mes 2 grossesses (débutant aussi vers 35 semaines) avec un suivi accru des médecins mais personnellement je n’étais pas vraiment inquiète car je me savais bien suivie (une fois que le problème est connu et les solutions en place, je n’avais plus qu’à me laisser porter). Mes 2 enfants sont au final nés après le terme à plus de 4 kg ! (La taille et le poids n’ont jamais été un problème.)
    En plus, je suis moi même née il y a 35 ans à 35 semaines de grossesses. Donc je savais que les bébes pouvaient naître prématurés en pleine santé.
    J’espère que tout s’est arrangé pour ta grossesse et que tu as pu déstresser pour la fin.

    J’aime

    1. Bonjour!
      Le fait de se laisser porter, moi aussi je l’ai ressenti comme ça! Une fois hospitalisé, je me sentais beaucoup plus rassurée!
      C’était surtout pour mon fils qui était petit que je m’inquiétais. Finalement il était bien petit, 2kh150 mais costaud car il n’a jamais eu besoin de couveuse et qu’il a repris du poids directement.
      Après la suite de l’aventure n’a pas été tout à fait aussi sereine qu’escomptée pour moi, mais je te laisse la découvrir !

      J’aime

  2. J ai hâte d entendre la suite. A mon échographie du 3eme trimestre mon bébé est passé du 53eme percentile au 19eme. Ça n a pas eu l air d inquiéter le médecin mais je ne suis pas rassurée… (35sa à l heure actuelle).

    J’aime

    1. Courage ! Ton appréhension est légitime, c’est le lot de tous les parents !
      Il ne faut pas oublier que les estimations de poids ne sont pas très fiables. Mon bébé estimé à 3,4 kg le jour de l’écho, né 2 semaines plus tard ne faisait que 2,5 kg. Mais il était en pleine santé !
      N’hésite pas à questionner le médecin ou ta sage-femme pour obtenir des explications si ca te rassure.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s