Les jumeaux au quotidien : notre organisation matérielle

Les jumeaux au quotidien : notre organisation materielle

Depuis quelques temps, Mme Vélo, elle ne parle que des jumeaux…

Ouais, un jour je changerai un peu de sujet. Mais c’est vrai que depuis bientôt deux ans, c’est à dire depuis la découverte de la grossesse gémellaire, cette thématique me préoccupe et m’accapare beaucoup !

Je n’ai jamais écrit d’article sur l’évolution des enfants, les points d’étape, tout ça. Je suis nulle à ça, je ne sais pas résumer, j’ai toujours peur d’oublier un point essentiel, et j’ai du mal avec les dates « clés ».

Par contre, aujourd’hui que les jumeaux ont 17 mois, j’avais envie de revenir, pour toi, sur notre organisation du quotidien depuis leur naissance. Quitte à distiller quelques conseils ou astuces, si toi aussi tu étais amené(e) à devenir « maman de jumeaux » ou « papa de jumeaux ».

Le matériel

Un aspect qui nous a bien saoulé quand on a appris qu’il y en avait deux, c’est le matériel de puériculture. Nous étions déjà très bien équipés pour un bébé, d’un tas de choses acheté à la naissance de Crapouillou puis à celle de P’tit Matelot. Des objets très utiles et d’autres un peu (beaucoup) moins. Il faut dire que le marché du matériel de puériculture sait vendre tout un tas de choses aux futurs et nouveaux parents. Nous étions, malgré nous et malgré notre vigilance, un peu tombés dedans lors de ma première grossesse. Et nous avions recentré nos besoins et la liste de choses importantes à avoir avec la deuxième grossesse. Pour cette troisième grossesses nous partions sur l’idée d’une base très réduite d’objets indispensables, à base de lit de cododo – écharpe de portage – couverture/tapis d’éveil et … c’est tout.

Ajouté à cela le fait que nous traversions encore une période financière pas facile, plus le fait que nous habitions dans une maison plus petite que celle où nous étions pour l’arrivée de P’tit Matelot.

Non, décidemment, il avait beau y avoir deux bébés, nous ne voulions pas investir dans un 2ème lit de cododo, une 2ème chaise haute, un 2ème lit parapluie, un 2ème transat, une poussette double, un coussin d’allaitement spécial jumeaux, etc.

Le seul truc vraiment indispensable qu’il a fallu acheter a été un deuxième cosy pour la voiture, et un deuxième hamac pour la carriole à vélo.

Crédit photo : u_x8seajqg

Alors, comment avons-nous fait ?

Pour le couchage, nous avons utilisé notre lit à barreaux. Mr Solex a démonté un côté, a fixé le lit à barreaux à notre lit, a renforcé le tout pour que ça tienne bien et voilà, nous avions un lit de cododo king size dans lequel nous avons pu coucher les deux bébés dans le sens de la largeur juste à côté de moi. Cette solution a pu fonctionner jusqu’à leurs quatre mois. Ensuite ils débordaient trop sur mon matelas et ils commençaient à se gêner entre eux.
Quand nous les avons passés chacun dans un lit, une amie nous a prêtés un lit à barreaux, et nous avions déjà deux matelas.

Et pour le couchage d’appoint, le lit parapluie, nous arrivons à nous débrouiller avec un seul : les gens chez qui nous allons sont généralement équipés, ou sinon nous empruntons celui de mes beaux-parents. Et puis, de toutes façons, jumeaux + covid, les occasions de les coucher ailleurs que chez nous n’ont pas été si nombreuses !

Pour l’éveil, je n’ai, cette fois, jamais utilisé de transat. Ils ont toujours été posés au sol, sur des grosses couvertures au début, puis sur un tapis d’éveil. Qui s’est avéré être vite petit, mais ils sont de toutes façons partis assez vite explorer leur environnement.

Pour le change, j’ai trouvé une astuce pour les parents de jumeaux qui habitent une maison à étage : j’avais la table à langer à l’étage, et un matelas à langer d’appoint au rez de chaussée, avec une boite où je pouvais ranger le nécessaire. Parlons-en, du nécessaire, d’ailleurs : de l’eau, du savon, des carrés de coton lavable, des cotons jetables (pour les selles, je n’ai jamais réussi à passer l’étape de laver les selles avec du coton lavable) et c’est tout. Pas de liniment, de produit nettoyant ou de tas d’autres produits.

Le change s’est un peu complexifié quand nous avons commencé les couches lavables vers leur 1 mois. Mais c’était gérable quand même, surtout tant qu’ils restaient bien sagement sans bouger sur leur tapis le temps que j’aille chercher des couches ou des inserts à l’étage !

D’ailleurs, en parlant de change, il est bien loin le temps du premier enfant où on emmenait partout avec nous un sac à langer énorme et lourd. Cette fois nous étions beaucoup plus décontractés, au point de partir parfois pour plusieurs heures sans rien du tout, juste les deux bébés chacun dans une écharpe ! Et l’énorme sac à langer s’est transformé en minuscule sac d’enfant contenant le strict minimum : 2 couches, quelques cotons, 1 lange, 1 body et 1 pyjama (oui, un seul de chaque, on pariait sur le fait qu’on n’aurait pas la poisse d’avoir deux accidents sur la même sortie !)

Pour le repas, ça a été un peu plus compliqué. Notre pièce à vivre était vraiment petite (19 m² pour six, cuisine incluse) donc impossible de mettre deux chaises hautes. D’autant que celle que nous avions déjà est une chaise évolutive, avec une emprise au sol énorme. Alors, en attendant qu’ils se tiennent bien assis et qu’ils puissent passer sur des rehausseurs (qui s’installent sur des chaises, et nous en avions déjà deux qui avaient servi aux grands frères), nous utilisions notre chaise haute plus un transat. Bon, c’était un peu pénible, surtout que ça a duré assez longtemps finalement puisqu’ils n’ont su se tenir assis vraiment qu’entre 9 et 10 mois. Mais ce fût l’une des raisons pour lesquelles j’ai commencé la diversification alimentaire assez tard !

Pour le bain nous avons utilisé une mini baignoire pliante qui nous a été prêtée. Puis nous sommes très rapidement passés au bain libre dans notre baignoire. Je t’avoue que la logistique et l’énergie que nous demandait le bain des jumeaux a vite conduit à un (très) grand espacement entre chaque bain ! Donc sauf accident particulier (vomi, selle, etc.) ils avaient généralement un bain par semaine. Et dès qu’ils ont su se tenir assis, le bain s’est transformé en douchette.

Et pour les sorties, nous n’avons jamais utilisé de poussette double. Tant que Mr Solex était en congé paternité (3 semaines pour des jumeaux, à l’époque), nous en prenions un chacun en écharpe ou en sling. J’ai essayé, quelques fois, le double portage : soit les deux devant (tant qu’ils étaient encore tout petits) puis un devant et un derrière. Et sinon, quand nous n’étions qu’un parent avec les deux (souvent moi, donc) c’était un en portage et l’autre en poussette.
Les avantages : pas d’encombrement dû à la poussette double, budget réduit. Le plaisir du portage malgré qu’ils soient deux (et on a toujours veillé à alterner pour que chacun d’eux puisse en bénéficier). Et, bonus, les gens dans la rue ne percutaient pas ou pas tout de suite que c’étaient des jumeaux, donc je passais plus facilement inaperçue ! (Assumer…)
Les inconvénients : choisir qui sera porté et qui ira dans la poussette. Plus compliqué de confier la balade à un tiers, car souvent les gens ne voulaient pas pratiquer le portage. (Je précise que j’entends par « les gens » notre famille proche ou la TISF).

Ceci dit, j’ai récemment été emprunter une poussette double à l’association Jumeaux et Plus de mon département pour les six prochains mois. Maintenant qu’ils veulent parfois marcher, c’est plus pratique qu’ils soient en poussette, et avec l’hiver la double couche de manteaux n’est pas pratique pour le portage. Et puis, parfois j’ai besoin de porter un sac à dos, et s’il y a déjà un bébé sur mon dos ce n’est pas possible ! Il faut quand même que je m’habitue à manier ce tank et aux regards inévitablement tournés vers nous puisqu’avec ça nous sommes estampillés « jumeaux » en moins d’une seconde. (Assumer, on a dit !)

Enfin, pour les vêtements, nous avons beaucoup fonctionné par le réemploi, le don, le prêt ou l’occasion. Les gens autour de nous se sont, pour beaucoup, montrés généreux et nous ont proposés de nous donner ou de nous prêter pas mal de choses, et entre autre, des vêtements. Sachant que j’étais déjà hyper bien équipée en vêtements pour bébé, puisque j’avais largement de quoi faire pour mes deux premiers enfants. Donc toute la première année il n’a fallu compléter qu’avec quelques bodys et pyjamas, éventuellement quelques tenues. Et sachant également que je n’étais pas attachée du tout au fait d’habiller ma fille en « fille », et que je les habillais indifféremment avec la même garde robe.

Voilà pour le côté matériel. Mon message principal c’est que ce n’est pas parce que tu accueilles des jumeaux dans ta famille que tu dois dépenser une fortune et encombrer ta maison. N’hésites surtout pas à poser des questions en commentaires si tu en as. Et si ça t’intéresse je pourrais écrire un jour la suite axée plutôt sur le côté organisationnel.

5 commentaires sur “Les jumeaux au quotidien : notre organisation matérielle

  1. Je viens de tilter en te lisant que du coup tu vas avoir 4 enfants dans le Cargo… excuse-moi mais l’image m’a fait un peu rire 😉
    Une question me vient en te lisant : as-tu eu la possibilité de reprendre le boulot ? Il me semble que tu avais déjà un peu abordé le sujet mais je ne me souviens plus de ton choix et donc de ton organisation de ce point de vue. D’après ce que j’ai pu apprendre, trouver une nounou de jumeaux n’est pas du tout une évidence.

    J’aime

  2. Oh la là je suis tellement admirative ! Nous avons rapidement acheté une poussette double pour nos fils rapprochés (et on se tappe bcp de remarques des passants en effet 😅, même si ce ne sont pas de jumeaux !..) mais pour le coup moi je l’adore cette poussette! Super facile à manier, elle passe vraiment partout et ça facilite tellement notre organisation au quotidien (mon dos me remercie aussi car le portage lui était difficile..)! Pour info si jamais quelqu’un est intéressé c’est la baby monsters easy twin 3s light

    J’aime

  3. J’adore te lire ! C’est tellement intéressant de voir comment ça se passe concrètement pour toi avec des jujus. On nous vend bcp la carte postale, mais je ne suis pas dupe… Je suis moi même jumelle, mais ai perdu mon frère peu après la naissance, puis j’ai été adoptée. Du coup, la thématique jumeaux me passionne, m’intrigue. Je me suis tjs demandée si j’allais en avoir. Nous avons 3 loulous et on se questionne grandement sur un 4e… j’avoue que qques fois – gloups – ça me fait suer de me dire que ça pourrait se transformer en 4e et 5e ! En tout ca bravo pour votre organisation, bravo d’être resté dans ce minimalisme et d’avoir su tenir cette ligne droite. J’espère vraiment qu’un jour tu pourras te détacher du regard que peuvent poser les autres sur toi/vous. Personnellement, je crois que je me sentirai warrior si j’avais des jumeaux. Je trouve déjà tellement difficile d’ajouter un petit être à une famille, alors que dire de deux bébés ?! Je me demandais aussi si tu avais un travail en extérieur ou non ? Quels sont les âges de tes aînés ?

    J’aime

  4. J adore ta simplicité. De l’amour avant tout, pour le reste on voit au fur et à mesure ! Je te rejoins sur le sac à langer, cette invention totalement inutile. .. ici c’était une petite pochette zippée avec un body 2 couches 1 lange et 3 carrés de coton…ça s est réduit à une couche propre dans mon sac à main lorsque les enfants avaient qq mois (passé le stade des regurgitations et débordements de couche).

    J’aime

  5. Très intéressant de voir ton organisation!
    Ici nos 2 enfants ont adoré le transat et peu le tapis au sol (sur le ventre c est l eclat’ mais sur le dos bof bof). Pareil, mes jolies écharpes et porte-bébés sont restés au placards car ils détestent mais ils aiment beaucoup la poussette.
    Alord on s’adapte! C’est la clef je pense.

    Par contre toutes celles qui font sans sac à langer, je reste sans voix!
    Mais vous faites comment. Ici led regurgiations sont quotidiennes et les couches qui débordent ca arrive 1 à 2 fois par mois. Et en plus du change, j’ai le bib, le gouter, les jeux (en cas de resto/bus..), parfois le doudou, les tetines du petit…
    Ca prend de la place !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s