Slasheuse

Slasheuse

Il n’y a pas si longtemps, si on m’avait interpellée par ce terme, j’aurais probablement répondu, au choix, aucune mention inutile :

– Désolée mais je chante très mal donc le slash, très peu pour moi

– Ah non tu dois confondre, moi c’est plutôt la randonnée

– Slasheuse toi-même ! Non mais oh !

Dans tous les cas, j’aurais eu l’air stupide puisque slasher ce n’est si slamer, ni squasher et c’est encore moins une insulte !

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Slasher est un terme anglophone, tu l’auras deviné, assez récent, mais qui désigne quelque chose de pas si nouveau, à savoir la pluri-activités. À ne pas confondre avec son homonyme qui désigne un sous-genre du film d’horreur. Rien à voir. Normalement.

Étymologiquement, le terme vient du symbole « / » (slash en anglais) utilisé pour séparer plusieurs mots appartenant à un même groupe, comme des activités professionnelles.

Mais concrètement, pourquoi utiliser un nouveau mot alors que le terme pluri-activités existe déjà ? C’est plus cool parce que c’est anglais ? Un peu, sûrement, mais pas que.

Derrière ce terme se cache surtout un mode de vie où la pluri-activité est choisie et non subie. C’est typiquement le cas quand on cumule un travail « alimentaire » avec un travail « passion », voire du bénévolat.

C’est comme cela que j’ai découvert que j’étais moi-même une slasheuse.

En effet, en plus de mon activité salariée à 100%, je suis aussi blogueuse et photographe indépendante le reste du temps. Et je vais sûrement cumuler une autre activité d’ici quelques mois.

Ça peut peut-être te paraître inconcevable et tu peux te demander pourquoi je passe tout ce temps à travailler.

Tout simplement parce que j’aime ça ! Je ne supporte pas de rester sans rien faire et pire, j’ai besoin d’occuper mon cerveau et d’apprendre, toujours. Je ne considère pas ces activités comme un travail mais vraiment comme un loisir et une source de plaisir.

Alors oui, j’aurais pu continuer à exercer mes deux passions que sont le blogging et la photographie sans pour autant en faire des activités professionnelles, puisque mon activité principale suffit à m’apporter un salaire décent. Mais si tu te souviens d’un article que j’avais écris il y a un moment, je ne m’épanouis plus vraiment dans mon job principal. C’est comme ça que j’ai commencé à réfléchir à une reconversion professionnelle.

Et alors qu’on entend souvent les gens se plaindre qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent faire, pour moi c’est tout l’inverse. J’ai envie depuis longtemps de me lancer en tant que photographe et en profiter par la même occasion pour développer mon blog. J’ai découvert le métier de webdesigner (en créant mon blog notamment) et j’ai aussi songé à me lancer dans cette voie. Ou dans le graphisme. Beaucoup de professions dans le secteur de la communication visuelle, comme tu peux le constater.

À côté de ça, j’adore toutes les activités manuelles. J’aimerais avoir une boutique de créations, comme des savons maisons, des doudous en crochet, des décorations en macramé, des bouquets de fleurs en papier…

Trop de choix, je n’arrivais pas à me décider.

Et puis, complètement par hasard, je suis tombée sur le témoignage d’une femme slasheuse qui expliquait ses différentes activités et comment elle gérait tout ça. J’ai trouvé ça génial !

« Un jour, je serai slasheuse ».

Parce que, à quoi ça sert d’avoir des rêves si ce n’est pas pour les réaliser ?

Sur le papier, ce mode de vie correspond en tout point à mes envies. Travailler dans plusieurs domaines différents, avec une partie d’intellectuel et de manuel et surtout pouvoir gérer mon propre business. Il devenait en effet assez clair que l’entreprenariat serait ma prochaine étape de carrière après avoir découvert que le management d’équipe ne me convenait pas.

J’ai donc commencé ma reconversion doucement depuis 6 mois, en continuant les activités que j’exerçais déjà mais en essayant désormais d’en tirer un revenu. Et pour être franche, pour le moment je m’amuse autant à apprendre les rouages d’une entreprise, les statuts, la gestion de la TVA et des charges, l’aspect marketing et prospection, qu’à réaliser mes séances photos. Je suis sortie de l’état végétatif dans lequel j’étais depuis 3 ans et ça me fait un bien fou !

Je me laisse encore 2 ans pour développer ces deux business avant de démissionner de mon activité principale et de pouvoir envisager une nouvelle troisième activité, voire, pourquoi pas, une quatrième.

Peut-être que ça marchera, peut-être pas. Seul l’avenir me le dira 🙂

3 commentaires sur “Slasheuse

  1. Oh, je ne connaissais pas du tout ce terme ! Mais j’aime beaucoup la réalité que cela décrit derrière 🙂 Bon, j’aurais peur de m’arracher les cheveux pour la déclaration d’impôts, mais je trouve ça très tentant comme mode de vie !! Je te souhaite d’atteindre ton objectif en temps voulu et de continuer à t’éclater dans tes 2 vies pro 😀

    Aimé par 1 personne

Répondre à thehungryskater Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s