Préparer notre voyage – 1

Préparer notre voyage – 1

Quand nous avons su que notre fils nous attendait, nous avons commencé à nous préoccuper du voyage. On savait qu’on devait partir, et même si nous n’avions aucune visibilité sur un éventuel départ (merci le Covid) l’heure était venue de s’organiser ! La control freak que je suis s’est lancée dans les préparatifs. Bien avant notre départ, j’ai fait une liste de ce dont nous aurions besoin.

J’ai commencé par lister tout, ABSOLUMENT TOUT ce que nous devions emporter, depuis les passeports, billets d’avion et dossier d’adoption jusqu’aux petites choses insignifiantes comme les boules quiès, les protections périodiques, les chargeurs ou le nombre de chaussures.

La trousse à pharmacie

Je suis une flippée de la santé (vous avez dit hypocondriaque ?) et c’était vraiment pour moi le plus important de constituer une bonne trousse à pharmacie.

Nous avons fait une visite chez le médecin afin de remettre nos vaccins à jour et voir si d’autres étaient nécessaires. Je souhaitais également constituer une trousse à pharmacie complète, que ce soit pour nous ou pour notre enfant. Si on pouvait éviter d’avoir à courir sur place pour acheter des pansements ou des médicaments pour la digestion, ce serait bien !

Voici les produits que nous avons emportés, en suivant les conseils de parents adoptifs, pour notre enfant :

  • pansements, antiseptique, thermomètre : la base !!
  • Arnica en granulés
  • cachet contre le mal des transports pour le retour en avion au cas où

J’avais également envisagé de prendre un médicament contre la constipation. C’est très fréquent que les bouleversements subis par l’enfant aient comme conséquence un dérèglement du transit. Mais mon médecin traitant me l’a déconseillé et m’a plutôt donné des petites astuces naturelles. Idem pour un traitement pour les poux ou la gale, on n’a finalement pas vu d’intérêt à investir : notre fils a le crâne rasé ou presque et il a l’air d’être très bien soigné.

Je ne sais pas si tu es au courant, mais pour tout voyage à l’étranger pour lequel tu emportes une belle collection de médicaments, il vaut mieux avoir une ordonnance du médecin avec le nom de chacun. Nous l’avons fait pour tous les 3 :

  • paracétamol
  • médicament contre la diahrée
  • traitement de M. Chéridamour
  • traitement de Schtroumpfette (asthme + allergies)

Et comme nous partions dans un pays très chaud et ensoleillé, sont venus se rajouter d’autres produits :

  • anti-moustiques, ainsi qu’une crème apaisante pour les piqûres
  • crème solaire
  • crème après-soleil

Et le reste…

Bien entendu, j’ai acheté un petit dictionnaire de poche ainsi qu’un guide touristique. L’orphelinat de notre fils est situé dans une très grande ville avec peu d’intérêt touristique. De plus, le Covid allait certainement contraindre nos déplacements. J’ai donc fouillé sur des sites pour constituer une liste des lieux intéressants, des parcs, des espaces verts, des marchés… J’étais cependant bien consciente que le plus important était de profiter de notre nouvelle vie de famille et rester tranquillement à l’hôtel le plus possible.

Crédits photo : Vlada Karpovich

Une autre chose qui m’a pris beaucoup de temps, c’est de réunir ce qu’il faudrait emporter pour Pirlouit. J’ai réfléchi très tôt sur les livres et les jeux à prendre pour le séjour sur place ainsi que le vol de retour. J’ai acheté un tube à bulles, des ballons gonflables, des coloriages et crayons de couleur, des voitures (pour aller avec le circuit nomade que j’ai réalisé), des legos, des jeux de société, des figurines, des cahiers de gommettes… Et j’ai décidé d’appliquer l’astuce des copines chroniqueuses pour le vol retour : garder des petites choses nouvelles qu’il ne connaît pas pour que ça l’occupe une partie du trajet.

Côté vêtements pour lui, j’ai attendu le moment où j’ai senti que le départ approchait. Je ne voulais pas avoir tout à acheter au dernier moment, et me sortir ce souci de la tête. J’ai estimé la taille de notre fils (j’étais aidée par les photos de lui dans les vêtements que nous lui avions envoyés) et j’ai dévalisé Vinted. En croisant les doigts pour ne pas acheter pour rien ou me tromper, et qu’on parte rapidement afin que notre fils ne grandisse pas trop entre-temps.

Anticiper le retour

Nous avons aussi listé tout ce que nous aurions à faire à notre retour. Il faudra être prêt à entamer certaines démarches rapidement afin de nous mettre en règle :

  • envoyer dans les 3 jours qui suivent notre retour à notre OAA (Organisme agréé pour l’adoption) les documents officiels concernant notre enfant
  • inscrire rapidement notre fils sur nos cartes vitales (d’autant plus vite que nous avons prévu une visite chez le médecin de la COCA (Consultation d’orientation et de conseil en adoption) dans le mois qui suit notre arrivée
  • entamer les démarches auprès de la CAF pour les aides

Avec tous ces préparatifs, je pensais être au point pour n’avoir que peu de choses à gérer au moment de partir. Alors, est-ce que j’ai vu juste ?

6 commentaires sur “Préparer notre voyage – 1

  1. J’ai tellement hâte de lire la suite !
    Je suis, moi aussi, du genre à anticiper énormément lors de nos voyages avec, toujours, la crainte d’oublier quelque chose. Et je connais mes enfants ! Que ce dois être étrange d’essayer de rassembler des affaires pour un enfant que l’on ne connaît pas encore.
    Est-ce que la crainte de lui faire une mauvaise première impression a beaucoup pesé dans vos choix ?

    J’aime

    1. Non les choix ont été assez évidents. On savait qu’il n’avait pas grand chose pour jouer à l’orphelinat, et donc que ce qu’on apporterait serait bien reçu, quoi que ce soit. En plus j’avais eu des retours d’autres parents adoptifs, et certaines choses faisaient systématiquement mouche (les ballons gonflables par exemple, et en effet ça marche hyper bien !)

      J’ai plutôt pensé en terme de praticité de transport et de facilité sur place : par exemple, la pâte à modeler est restée à la maison car c’est une activité que je souhaite encadrer correctement et je me disais que ce n’était pas forcément bon pour les premiers moments (et j’avais bien raison !) Idem, on n’a pas acheté de ballon trop compliqué à mettre dans une valise.

      J’aime

  2. Carrément trop stressant tout ça parce qu’au final ce sont les premiers jouets, premiers vêtements, premiers tout du tout premier contact physique….

    Avais-tu pensé au poids des bagages autorisés dans l’avion ? 😉

    J’aime

    1. Oui, ce serait ses premiers jouets et il resteraient un peu avec une place à part… Concernant le poids des bagages je ne m’en suis pas du tout préoccupé. Par expérience, je sais que même bourrées à craquer nos valises sont en deçà du poids maximum. Et effectivement, on en était loin !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s