La fête des sœurs

La fête des sœurs

Genèse d’une journée spéciale

C’était le 19 juin dernier, Jolie Fleur avait offert à son papa la carte qu’elle avait fabriqué pour la fête des pères et prenait maintenant son petit-déjeuner. Je la voyais pensive.

« Ça va Jolie Fleur ? A quoi tu penses ? »

« Je me disais que c’est trop nul. Il y a une fête des mamans et une fête des papas mais y a pas de fête des sœurs pour Hirondelle et moi… »

« Oui, c’est vrai c’est dommage » lui répondit l’Homme.

« Et si on inventait la fête des sœurs ? »

Jolie Fleur m’a regardée avec des yeux ronds.

« On peut faire ça ??! »

« Bah oui, on fait la fête quand on veut. »

« Oui !! La fête des sœurs !! »

L’idée était lancée !

Fixer les bases de la journée

Avec l’Homme, on s’est tout de suite imaginé que la fête des sœurs serait une sorte de Yes Day, comme l’organisent parfois les copines chroniqueuses. Si tu ne sais pas ce qu’est un Yes Day, c’est tout simplement une journée où les parents disent oui à tout ce que demandent leurs enfants.

Crédit photo : Bapapa Kypouknha

Mais on a quand même fixé quelques limites :

  • Cette journée aurait lieu un dimanche, comme la fête des mères ou la fête des pères
  • Il fallait trouver des activités adaptées à une enfant de 6 ans et demi et une petite de 23 mois. Et oui, c’est la fête des sœurs, le principe est donc que les deux sœurs s’amusent autant l’une que l’autre et, surtout, ensemble.
  • Nous avons fixé une limite de budget et une limite de temps de voiture, on préférait passer plus de temps à s’amuser qu’à rouler.
  • Au vu de l’âge des filles, seule Jolie Fleur choisirait le programme, que l’on validerait. Mais si on reconduisait le projet l’année prochaine, les deux sœurs choisiront ensemble le programme. Hirondelle aura trois ans, elle en sera capable.

Nous avons exposé à Jolie Fleur ces quelques règles, qu’elle a acceptées avec énormément d’enthousiasme : elle allait choisir ce qu’on allait faire, elle aurait accepté n’importe quelle règle dans ces conditions. Nous lui avons laissé deux semaines pour y réfléchir.

Le grand jour

Le premier dimanche de juillet est enfin arrivé, le programme était prêt, Jolie Fleur surexcitée.

On a commencé par la plaine de jeux en intérieur. L’Homme et moi étions peu emballés mais c’était l’idée de Jolie Fleur et on savait que ça plairait aussi à Hirondelle de faire du toboggan et du trampoline. Donc, on y a été. Et là, surprise : un dimanche matin de juillet, ce genre de lieu est désert. Nous étions seuls, comme si on avait privatisé l’endroit !!

On a donc eu toutes les structures pour nous quatre seulement, on a tout fait ensemble (normalement les adultes n’ont pas le droit d’y aller mais exceptionnellement la propriétaire nous a autorisé à le faire). Si vous aviez jeté un œil par la vitrine à ce moment, vous auriez aperçu deux petites filles et leurs parents faire du toboggan, de la luge, construire une cabane géante en Duplo ou se perdre dans la structure de motricité.

C’était super chouette, on a même eu droit à des photos de photomaton tous les quatre, en souvenir de cette matinée inoubliable.

Après ça, nous sommes allés manger à McDo, sur la terrasse du fast-food. Nuggets pour Hirondelle, burger pour Jolie Fleur, frites et glace pour les deux. Hirondelle s’en est mis partout, on a dû rentrer à la maison pour la changer.

Enfin, on a fait une petite heure de route (ce qui a permis à Hirondelle de faire une sieste inconfortable, mais une sieste quand même) pour se rendre dans un parc animalier un peu spécial : ce parc rassemble des animaux de la ferme du monde entier. C’est une sorte de « ferme pédagogique exotique ».

Nous avons déambulé pendant deux heures au milieu d’enclos gigantesques où se trouvaient des chèvres de toutes sortes (naines, alpines, nubiennes, de Rove,…), des bovins (vaches Highlands, zébus et watusi) mais aussi des poules de races variées, des lapins, des paons, des faisans, un chameau, des ânes et des poneys,…

L’Homme et moi étions contents de découvrir de près des animaux qu’on n’avait jamais vu et les filles ont adoré les observer. Hirondelle a caressé pour la première fois un âne et a embrassé des chèvres tandis que Jolie Fleur a touché les énormes cornes d’un watusi et donné le biberon à un agneau.

Photo personnelle

En conclusion

Les filles ont passé une super journée et l’Homme et moi étions tellement heureux et émus de les voir si heureuses ensemble. Hirondelle était bien fatiguée mais elle a rattrapé tout cela par une bonne nuit puis une bonne sieste chez la nounou le lendemain.

C’est décidé, on recommencera l’année prochaine! Pour les années suivantes, le premier dimanche de juillet sera la fête des sœurs. Jusque là, je regrettai que notre famille n’ait pas de tradition qui lui soit propre. Pas de rituel spécial à Noël ou de gâteau traditionnel d’anniversaire,… Mais maintenant nous en avons une, une qui nous correspond tout à fait.

Et j’espère sincèrement que cette tradition perdurera, même une fois que les filles seront adultes ou mères elles-mêmes. Qu’elles célébreront toujours leur relation de sœurs, avec ou sans nous, tous les premiers dimanches de juillet. Parce qu’avoir une sœur c’est une chance. Pour toute la vie.

17 commentaires sur “La fête des sœurs

  1. Je suis très émue par votre article, et sa conclusion. Oui, c’est une chance d’avoir une soeur ou un frère ( de mon côté, j’ai un frère). Je dirai même qu’être soeur est l’un des plus rôles de ma vie.

    J’espère que votre jolie tradition perdurera, au-delà des années et des générations. Vous le méritez car vous et votre époux vous paraissez très investis dans la préparation et le déroulement de cette fête.

    J’aime

  2. C’est une chouette idée!
    Moi qui suis fille unique je découvre la fraternité avec mes fils. Ce lien puissant qui s est crée depuis que le 2e était dans mon ventre et se renforce. C’est juste wahou!
    J’espère qu’ils le preserveront toujours quoi qu’il arrive

    J’aime

      1. J’ai pas mal d’exemples dans mon entourage ou les liens fraternels soient se sont rompus à l’age adulte soit ont toujours été conflictuels. Dans la plupart des cas, il y a eu des mises en concurrence dès le plus jeunes âge pour l’amour et la fierté parentale, des comparaisons systématiques entre les enfants et des différences de traitements.

        Il ne faut pas oublier le travail des parents dans l’instauration de l’amour fraternel, de la camaraderie, de l’entraide…
        Certes les personnalités des enfants jouent mais les parents y sont pour beaucoup quand ca marche aussi bien !

        Alors bravo à vous !

        J’aime

    1. Merci beaucoup, mais l’idée est de Jolie Fleur, pas de moi 😉
      Ce petit parc animalier se trouve en Dordogne, à mi chemin entre Périgueux et Bergerac, il doit certainement exister des équivalents un peu partout en France.

      J’aime

  3. Quelle jolie fête ! C’est une si belle idée, ça me donne envie d’avoir un projet similaire pour les 2 fistons.
    Je m’attendais à lire une adaptation de la fête Hina matsuri au Japon, mais cette idée est encore plus chouette.

    J’aime

    1. Oh je suis très contente de savoir que notre belle journée va peut-être inspirer d’autres familles !
      En revanche, je ne connais pas du tout la fête japonaise dont vous parlez, qu’est ce que c’est ?

      J’aime

      1. C’est la « fête des petites filles » : le rose est à l’honneur, dans la déco mais aussi les aliments, tout est pensé autour de ça.
        Je ne sais plus où j’avais lu un article dessus, j’avais trouvé ça mignon.

        J’aime

  4. Ah la fête des sœurs (ou des frères) ! Mon grand père avait inventé ça aussi pour sa nombreuse progéniture (5 filles, 4 garçons). Ma mère n’a pas fait perdurer la tradition. Je n’ai jamais trop compris en quoi ça consistait. Ma mère n’était pas très fête des mères/pères etc.
    C’est sympa votre version, ça leur fera de beaux souvenirs en plus.

    J’aime

  5. Je réagis tard mais c’est une excellente idée de fêter et favoriser la relation dans les fratries. Mes filles ont chacune 2 soeurs et je trouve ça chouette de leur donner une occasion précise de célébrer ça. 🙂

    J’aime

Répondre à Madame Grenouille Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s