Papa et maman se séparent – Épisode 2

Papa et maman se séparent – Épisode 2

Je t’ai laissé dans mon dernier épisode juste après mon déménagement. Je viens de d’arriver dans mon nouvel appartement, je dors encore sur un matelas et je n’ai pas de wifi, mais la chambre de Petit Viking est prête et je le récupère pour la première fois. 

Il est tout excité quand son papa le dépose. Il court partout dans l’appartement (qu’il n’avait vu que vide) et commente chaque pièce. Il retrouve certains meubles ou objets qui étaient dans la maison et une partie de ses jouets. 

Son nouveau lit est un lit de grand sans barreau (changement pour changement….) et s’il s’endort tard cela se fait sans stress et dans son lit ! Première étape réussie 😉

Les débuts de garde alternée 

Lors des premières discussions avec L’Ex-Amoureux autour de la séparation, il a assez vite exprimé le fait qu’il souhaitait partir sur une garde alternée. Je ne te cache pas que ça a été assez difficile à digérer pour moi même si je savais bien en mon fort intérieur, que c’était la bonne solution. Mais l’idée de ne plus voir mon fils 50% du temps me brisait le coeur (à l’époque ;)). 

Nous avons donc commencé sur le rythme assez classique une semaine / une semaine, du vendredi soir au vendredi suivant. Mais nous avons fait rapidement le constat qu’une semaine c’était trop long, dans tous les sens, et pour tout le monde. 

Pendant 4 mois nous avons donc un peu bidouillé en échangeant quelques soirées et en raccourcissant les week-end. Nous avons continué ce rythme là jusqu’à l’été puis nous avons profité de la rentrée de septembre pour démarrer un nouveau rythme. Nous coupons désormais la semaine en deux, enfin en trois… Bref accroche toi 😉 : 

  • Petit Viking est chez son papa du lundi soir après l’école jusqu’au mercredi matin
  • Il est ensuite chez moi du mercredi soir après le centre aéré jusqu’au vendredi matin 
  • Et nous avons toujours un week-end sur deux : du vendredi soir après l’école jusqu’au lundi matin.

Si ce rythme peut sembler un peu plus complexe, nous l’avons tous les trois très vite adopté. Les avantages sont nombreux : je ne reste jamais plus de 5 jours sans voir mon fils, j’ai des soirées libres “fixes” les lundis et mardis si je veux faire du sport ou sortir (pas besoin de regarder l’agenda pour savoir quelle semaine on est) et étant en télétravail le mercredi je vais récupérer Petit Viking plus tôt pour passer la fin d’après-midi tous les deux. C’est plus équilibré également au travail où je peux arriver tôt et partir tard plusieurs jours par semaine. 

La partie administrative 

Concernant la partie administrative cela va être assez rapide car, sur le moment, nous n’avons rien fait ! Enfin presque. Nous n’étions pas mariés, seulement pacsés, nous avons donc fait un courrier recommandé à la mairie pour dissoudre notre PACS. Nous avons effectué les démarches également auprès de la CAF et des impôts (tout se fait en ligne très facilement) et basta ! 

A l’heure actuelle cependant, et même si les relations sont toujours au vert, nous entamons une démarche pour faire valider notre convention de garde devant un juge aux affaires familiales. Il nous semblait important de nous protéger et de protéger Petit Viking. Je reviendrais donc t’en parler quand la démarche sera finalisée pour te raconter comme cela s’est fait. 

Tu noteras que je n’aborde pas la partie financière… car elle est encore un peu délicate par moi. Comme nous sommes en garde alternée, il n’y a pas de versement de pension alimentaire. Cependant, compte-tenu de nos salaires, je pourrais prétendre à une contribution financière, chose que, pour l’instant, je n’ai pas encore faite pour diverses raisons… qui ne sont pas forcément les bonnes. Je garde donc cela dans un coin de ma tête pour le moment et me réserve le droit de changer d’avis. 

Sur le reste des dépenses nous avons divisé en deux : la Nounou puis le périscolaire. Nous partageons éventuellement les “grosses dépenses” comme les chaussures et les manteaux. 

La vente de la maison (et le gros coup de blues…)

A la fin de l’été, nous mettons notre maison en vente et nous signons un compromis quelques semaines plus tard. J’ai un premier pincement au coeur mais le plus dur reste à venir. 

Fin décembre, il faut vider la maison des cartons que j’avais laissé au garage et dans le grenier. Je loue un box et L’Ex-Amoureux m’aide à y apporter mes affaires. 

Cette étape fut la plus douloureuse de la séparation, ce que je n’avais vraiment pas vu venir ! Je n’ai aucun regret concernant notre décision, je savoure chaque moment de ma vie de célibataire et je suis fière de l’équilibre que nous avons réussi à construire avec Petit Viking. Mais dire au revoir à la maison, c’était dire au revoir à notre histoire et à tout ce qui a fonctionné. 

C’était dire au revoir aux murs et à tous nos souvenirs : mon ventre rond quelques jours avant l’accouchement, les premiers jours de Petit Viking, mes grands parents dans le salon qui rencontrent, émus, leur arrière petit-fils pour la première fois, ses petites cuisses potelées qui montent les escaliers, son deuxième anniversaire dans le jardin sous un soleil de plomb… 

De son côté, Petit Viking vit également très mal la situation. Si avec la séparation il avait “gagné” une nouvelle maison, cette fois il en “perd une”, la première, celle où il a grandi et où il a une bonne partie de ses repères. Je comprends que du côté de l’Ex-Amoureux les choses sont un peu précipitées : quelques semaines avant la vente il n’a toujours pas d’appartement et le déménagement se fera hâtivement. Petit Viking ne comprend pas tout, ne peut pas se projeter dans un nouveau chez soi et semble un peu perdu.

Ces angoisses et sa perte de repères se traduisent de manière violente et mon petit garçon a beaucoup de difficultés à exprimer ses émotions. Les crises se multiplient quand il est chez moi et les nuits sont agitées. Il refuse d’aller chez son papa et lorsque je le dépose à l’école, il s’accroche à mes jambes en hurlant. Cette situation est très dure à vivre pour moi (tu t’en doutes) et je dois puiser dans mes réserves pour être disponible pour Petit Viking tout en gérant ma propre peine. 

Le week-end avant la signature de la maison, sur un coup de tête, je loue une petite maison au bord de la mer et nous partons tous les deux. Portables coupés, nous rechargeons les batteries et cela nous fait le plus grand bien. 

La signature chez le notaire arrive et c’est un moment douloureux. Le jeune couple en face de nous est aux anges et je nous revoie 5 ans plus tôt. Je retiens mes larmes pendant toute le rendez-vous et craque en sortant. L’Ex-Amoureux est très ému également et nous allons chercher Petit Viking à l’école ensemble pour passer un petit moment tous les trois et nous remettre de nos émotions. 

Une fois cette page tournée, les choses reviennent très vite à la normale. Petit Viking prend ses marques dans sa nouvelle maison et s’apaise presque instantanément. Pareil pour moi : la nostalgie disparaît et la vie repart.

Crédit photo : Wokandapix

Et aujourd’hui ?

Et bien aujourd’hui tout va toujours très bien. La bonne entente avec l’Ex-Amoureux est toujours là. On s’appelle très régulièrement pour prendre des nouvelles (et se caler sur le nombre de dessins animés autorisés ;)). Les règles sont un peu différentes chez l’un ou chez l’autre mais on veille à rester cohérent sur ce que l’on met en place. Nous continuons de passer régulièrement des moments tous les 3 (pour l’anniversaire de Petit Viking par exemple) et à garder des attentions pour les fêtes des Mères et des Pères. L’Ex-Amoureux est en couple depuis quelques mois et j’ai rencontré sa nouvelle compagne à plusieurs reprises. Nous nous entendons très bien, Petit Viking l’adore et c’est réciproque. 

Nos familles se sont également habituée à cette bonne entente. Cela paraît un peu étrange dit comme cela mais cela les a un peu perturbé que nous restions en aussi bons termes comme si une histoire d’amour se finissait toujours dans les cris et les larmes. Ils ont parfois eu quelques ressentiments envers L’Ex-Amoureux mais j’ai été assez ferme sur ce point : si pour nous les choses se passent bien, alors à eux de s’adapter. Et surtout hors de question d’évoquer le sujet devant Petit Viking. Ils ont donc pris le pli. Mes parents ont même invité L’Ex-Amoureux à Noël dernier, nous avons une conversation par message avec les deux familles pour se donner des nouvelles de Petit Viking et s’envoyer des photos. Nos parents s’appellent entre eux pour organiser les passations pendant les vacances.

Petit Viking est un petit garçon bien dans ses baskets. Je pense forcément que le fait qu’il n’y ait eu ni tension, ni rancoeur, ni colère, a rendu les choses beaucoup plus faciles pour tout le monde et surtout pour lui. La situation lui semble normale et la maîtresse nous a confirmé qu’il était bien dans sa peau et au clair avec la situation. Je m’étais fait tout un monde avec la rentrée scolaire en me disant qu’il lui faudrait un planning, avec des dessins, des couleurs, des repères fixes. Je me faisais une montagne également dès que nous changions des jours en me disant qu’il allait être perdu… mais absolument pas ! Il gère cela comme un chef et s’il est parfois triste de partir de chez moi il est toujours très heureux de retrouver son papa. Et inversement. 

Je suis assez fière de nous pour tout cela. Nous ne sommes plus un couple amoureux mais non avons réussi à rester un couple parental cohérent et uni. Il y aura des hauts des bas, des changements de situation, sûrement de nouveaux bébés, mais je sais que nous avons posé des bases solides et que nous ferons, l’un comme l’autre, le nécessaire pour préserver la communication et assurer le bien être de notre grand garçon. 🙂

9 commentaires sur “Papa et maman se séparent – Épisode 2

  1. Contente que tout se passe bien pour vous même avec un nouveau couple pour ton conjoint. On sent beaucoup de maturité et de sérénité entre vous, si toutes les séparations pouvaient se passer aussi bien…

    J'aime

  2. Tu décris la situation avec beaucoup de douceur et de sérénité, je suis très heureuse de voir que ce type de relation existe. Bien que tout se passe au mieux, tu as quand même réussi à me faire pleurer…
    Je te souhaite une suite avec la même tendresse.

    J'aime

  3. Sans entrer complètement dans la pension alimentaire, est-ce que vous ne pourriez pas déjà partager vos contributions aux gros frais (ex: nounou et périscolaire) en proportion (%) de vos salaires respectifs? Nous on fait déjà ça alors même qu’on est mariés aha

    J'aime

  4. Je ne suis pas dans votre situation, mais je lis avec beaucoup d’intérêt vos chroniques, et je suis extrêmement touchée par ce que vous décrivez.
    Bonne continuation à vous et Petit Viking.

    J'aime

  5. Au nom des enfants de parents divorcés, j’ai juste envie de vous remercier toi et ton ex de gérer cette séparation avec autant de maturité vis-à-vis de votre petit. J’ai vu les dégâts que peuvent provoquer les séparations difficiles, avec d’autant plus de recul que je n’étais que spectatrice, franchement, je ne trouve ça immonde quand les enfants sont pris en otage, servent de chantage et/ou de confident sur le sujet à l’un des deux parents, ou les deux (aucune mention inutile) ou quand ils sont traités comme des déchets, des sous-enfants, des « en trop » par le nouveau conjoint.
    Vraiment merci. Il faut savoir que lesdits enfants traînent ça jusqu’à l’âge adulte, je ne le souhaite donc à personne.
    J’ai vu aussi le contraire, des gens qui l’ont géré avec maturité, et oui, ça fait toute la différence pour l’adulte en devenir.
    Vous assurez tous les 2, c’est top

    J'aime

  6. Ma douceur, heureuse de lire ces mots là et de confirmer que vous avez fait les choses de la manière la plus intelligente et sincère qu’il soit pour Petit Viking. C’est un petit bonhomme plein d’assurance, curieux de tout et bien dans ses baskets et c’est beau à voir; et beau à voir que tu es aussi épanouie de la situation. Mille bisous ma Albertine et mon Petit Viking d’amour ❤

    J'aime

  7. Bravo pour cette belle maturité et la preuve que les séparations ne se finissent pas systématiquement dans les cris et les pleurs.
    Encore une fois, le bonheur de Petit Viking est au centre de vos décisions à tous les deux et c’est tellement important !
    Merci pour ton témoignage

    J'aime

  8. Je trouve que la façon que vous avez de gérer votre séparation est ce qu’il peut y avoir de mieux pour Petit Viking. Il est certain qu’il trouvera un bel équilibre entre vous !

    J'aime

  9. C’est une très bonne idée de faire homologuer votre mode de garde par un.e juge. Je le conseille à tout le monde (pour ceux qui ne sont pas mariés car avec le mariage il y a obligatoirement un document complet).

    Sur le notre il est précisé : la fin de semaine de la fête des mères chez la mère, et de la fête des pères chez le père, à charge des parents de permuter les week-ends si nécessaire. Si cela vous tient à coeur, vous pouvez l’ajouter (avec le recul je suis un peu partagée là-dessus car cela peut faire enchaîner plusieurs week-ends sans voir ma fille, mais je suis contente qu’elle soit là ce jour particulier).

    Pour les décharges de ton fils, je les vis avec ma fille (enfin ils les expriment chacun à leur façon mais tu as compris !). Ça met à rude épreuve, surtout que la mère est souvent la figure d’attachement principal donc c’est elle qui en prend le plus !

    Et on a un mode de garde similaire au tien (mais pas garde alternée, plutôt 1/3, 2/3), pour exactement les raisons que tu évoques : des jours fixes en semaine et pas de trop longue périodes chez l’un ou l’autre. Bon je t’avoue que tout le monde est perdu quand j’explique 🤣🤣🤣

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s