J’ai peur que ma fille soit HP ou qu’elle ne le soit pas

J’ai peur que ma fille soit HP ou qu’elle ne le soit pas

Spoiler alert : je ne te parlerai pas de Harry Potter. J’ai parfaitement conscience que les pouvoirs magiques n’existent pas, que l’école des sorciers n’existe pas et que ma fille ne risque pas d’être Harry Potter (d’autant plus qu’elle est une fille) (et puis je n’ai pas l’intention de mourir… bref).

HP, « Haut Potentiel », autrement dit « surdoué » (même si je n’aime pas ce terme).

J’ai été diagnostiquée « HP » quand j’étais à la maternelle. Officiellement par des tests.

Avoir un enfant a fait naitre en moi deux craintes. J’ai peur que ma fille soit aussi HP mais j’ai aussi peur qu’elle ne le soit pas.

Bonjour la contradiction ! Je te raconte pourquoi.

J’ai peur que ma fille soit HP

J’ai beau avoir su très tôt que j’étais HP, je n’ai jamais vraiment aimé l’être. Disons que c’est sympa d’avoir de belles facilités mais je trouve surtout qu’être HP est très compliqué au quotidien.

Tout est exacerbé. Je pense beaucoup trop, tout le temps, trop vite. Ma pensée va plus vite que ma tête.

Je suis beaucoup trop sensible, trop, tout le temps.
Un joli texte : j’ai les larmes aux yeux.
Une parole gentille : j’ai les larmes aux yeux.
Un film tout mignon : j’ai les larmes aux yeux.
Un film triste : j’ai les larmes aux yeux.
Un(e) ami(e) qui va mal : j’ai les larmes aux yeux.
Un(e) ami(e) qui me raconte qu’un de ses proches va mal : j’ai les larmes aux yeux.
Je pourrais continuer longtemps comme ça. Et quand c’est juste « les larmes aux yeux », c’est parce que je me retiens très fort.

J’ai constamment l’impression d’être une imposteuse. 
Toutes mes réussites sont injustes ! J’ai pleuré des jours durant pour ma mention au bac qui était supérieure à celle de mes amis qui eux (EUX !) avaient vraiment (VRAIMENT !) bossé.

Je ne pense pas comme les autres, je ne vois pas comme les autres et c’est dur. Parfois je passe d’un sujet à l’autre mais ça me semble normal, j’ai une pensée en arborescence, c’est logique pour moi de faire ce changement de sujet mais voilà, c’est logique « pour moi ». Je vis dans ma logique, dans mon monde, et je suis dans une perpétuelle adaptation.

Crédit photo : Kelly Lacy
Pensée en arborescence, arbres, routes sinueuses… hihi

Je ne souhaite pas que ma fille vive ça et même si ses deux parents le sont (tous les deux diagnostiqués enfant), qu’elle sera donc « mieux comprise » au sein de notre famille, je préfèrerais ne pas lui imposer ça.

Mais du coup, comme je suis HP, j’ai peur qu’elle ne soit pas HP.

J’ai peur que ma fille ne soit pas HP

Je suis HP, j’ai une logique particulière et si ma fille n’est pas HP, j’ai peur qu’on ne se comprenne pas.

J’ai peur de ne pas la comprendre quand elle aura une manière de voir les choses différente de la mienne.
J’ai peur de ne pas la comprendre quand elle vivra certains évènements à sa manière.

Je n’ai aucun préjugé sur comment doit être ma fille, ce qu’elle doit aimer, ce qu’elle doit vouloir exaucer comme rêve (il faut juste qu’elle ait un prix Nobel… quand même ahah (ps : c’est de l’humour)) mais j’ai juste peur qu’on ne se comprenne pas tout le temps, jamais.

C’est au-delà de l’incompréhension entre un parent et un enfant.
C’est au-delà du fait qu’elle ne comprenne pas que je lui interdise de prendre mon téléphone pour le mettre dans la bouche (ou de prendre mon téléphone tout court…).
C’est au-delà du fait que je lui dise que j’irai la chercher à 22h à l’anniversaire de sa meilleure amie alors qu’elle voudrait y rester jusqu’à au moins minuit.

C’est plus subtil. C’est vivre dans deux mondes, c’est ne pas partager cette particularité, c’est ne pas l’aider à avancer dans cette caractéristique que je connais (même s’il n’y a pas deux HP semblables) et devoir potentiellement l’aider à avancer dans une manière de penser que je ne connais pas.
C’est ne pas l’aider à grandir comme moi je n’ai pas été aidée parce que mes parents ne comprenaient pas mon décalage. Alors peut-être que si elle grandit sans être HP, elle n’aura pas besoin de ce type d’aide. Je ne sais pas. C’est l’inconnu pour moi.

Crédit photo : Pixabay

Alors j’essaye de me rassurer en me disant que de toutes les façons, je n’y peux rien et qu’en vrai de vrai, qu’elle soit HP ou qu’elle ne le soit pas, je ferai toujours au mieux pour l’aider à réaliser ses rêves quels qu’ils soient, j’essaierai de comprendre sa manière de penser pour l’aider à évoluer dans le monde et que, quoi qu’il arrive, je l’aime et je l’aimerai toujours « to the moon and back » (et beaucoup plus encore !)


Pssst ! As-tu vu notre concours de Noël ? Tu as jusqu’au 30 novembre pour participer. Toutes les informations se trouvent sur le lien !

2 commentaires sur “J’ai peur que ma fille soit HP ou qu’elle ne le soit pas

  1. Bonjour. Merci de ton article qui me fait te répondre de bon matin. Je te comprends parfaitement ! HP également, j’ai eu les mêmes questionnements et les mêmes peurs pendant ma grossesse. Je me suis apaisée en me disant que ce n’était pas moi qui décidait mais le bébé, et que c’était déjà « choisi » par lui. Et qu’ « au pire », son père (non HP) le comprendrait (ce qui a indiqué finalement ma « préférence » 😉 LOL) .Il me fallait donc attendre sa naissance et quelques mois pour connaître la réponse. Et je savais que dans les deux cas, je l’aimerai infiniment et que je serai sa maman, telle que je suis. Mon fils a désormais 2 ans passés, et les dames de la crèche, mes parents et moi avons conscience qu’il est « un peu différent » de ses copains-copines, avec des comportements et une présence « différents ». HP 😉 ! Grâce à nos expériences de vie et notre amour pour notre enfant, nous avons des forces et ressources pour accompagner notre enfant à vivre dans ce monde où finalement, chacun est unique et « différent » (et dans lequel lui aussi fera ses expériences). Comme le fait tout parent, HP ou non 🙂

    J'aime

  2. Lors de ma première grossesse, je n’avais aucune inquiétude concernant ce sujet. C’est pendant mes grossesses suivantes où je me demandai si mes enfants auraient les mêmes particularités entre eux, si ils réussiraient à communiquer, si leurs décalages iraient dans le même sens… Si cela te rassure, leurs particularités sont différentes des nôtres mais très semblable entre eux 😊. Et aucun problème de communication.
    (Et ouf, je suis la seule à avoir les larmes qui montent tout le temps)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s