Comment j’habille mes enfants

Comment j’habille mes enfants

Alors que les vêtements pour enfants ne m’intéressaient absolument pas avant d’être maman, que je ne comprenais pas que ça puisse passionner qui que ce soit, et que j’étais donc sûre que ça ne passerait pas par moi… et bien j’ai constaté quelques mois après la naissance de la loupinette que l’influence croisée d’Instagram et des magnifiques boutiques de vêtements pour enfant de mon quartier avaient eu raison de ma résistance. Je passais donc un temps fou à baver devant les vitrines (pour les Parisiennes, le croisement entre la rue de la Convention et de la rue de Vaugirard, c’est le diable) et sur toutes sortes de sites Internet pour dénicher la perle rare. Les superbes imprimés, les mini vêtements trop choupi… Ah la la, je suis tombée en amour de toutes ces mignonneries. 

Leur prix m’a fait retomber sur terre.

Ainsi que la quantité de vêtements non utilisés ou à peine dans les plus petites tailles.

Et les vêtements mal taillés, mal foutus, qui serrent et qui coincent. 

Les enseignements du premier enfant ont servi pour le second. Après quelques tâtonnements, le maître-mot qui définit désormais la garde-robe de mes enfants est CONFORT. 

Naissance – 6 mois

Crédit photo : photo personnelle
Les mignons petits pyjamas taille 1 mois

Pour Tibou, j’ai décrété qu’il passerait les six premiers mois de sa vie en body et pyjama. Exit les petites tenues. J’ai privilégié les bodys à ouverture croisée et les pyjamas qui ferment devant pour les trois premiers mois, puis les bodys qui s’enfilent par la tête et les pyjamas qui se ferment dans le dos en taille 6 mois (moins de boutons et le bébé tient mieux sa tête). 

Pour l’été, j’ai adoré les combishorts amples en coton. Pour l’hiver, je n’ai jamais adhéré au concept de la combipilote car je n’arrivais pas à enfiler les manches sans tordre mon bébé. Donc il était habillé en body et pyjama manche longue, puis soit enrobé dans le porte bébé sous mes couches de vêtements, soit dans la couverture Babynomade de Red castle.

Ayant reçu plein de vêtements inutiles pour la loupinette, j’ai demandé en cadeau de naissance de Tibou soit des cartes cadeaux chez des enseignes de puériculture, soit des tenues en 12 mois et plus. La plupart des gens qui nous a offert des vêtements a pris soin d’y adjoindre un ticket d’échange, ce qui m’a permis d’ajuster soit la taille, soit le vêtement s’il ne semblait pas adapté pour la saison. Il y a eu quelques loupés, comme la combipilote en 6 mois offert à Tibou né en février. Elle attend patiemment d’être adoptée par un nouveau bébé sur Vinted.

6 mois – jusqu’à la marche

Les petites tenues entrent en jeu, mais toujours très confortables. Pas de jean, pas de chemise. Oui aux pantalons de type sarouel, jogging ou en toile souple et à la taille élastique. Oui aux T-shirts, aux pulls, aux sweats et aux gilets zippés ou boutonnés. L’important est que l’encolure permette de laisser passer la tête facilement. 

Crédit photo : photo personnelle
Tibou, le roi de la crapahute

Je glisse toujours un body sous le T-shirt ou le pull pour que mon bébé rampant n’attrape pas froid le ventre à l’air. 

C’est un âge auquel j’évite les robes pour ma fille, car elles remontent facilement et n’habillent plus grand-chose. 

Jusque-là, pas de chaussures, uniquement des chaussettes ou des chaussons en cuir souple. Je commence à leur mettre des chaussures à la semelle très souple pour leurs premiers pas en extérieur.

18 mois – 3 ans (mon expérience s’arrêtant là)

Ça y est, ils marchent et donc ne traînent plus par terre. Ils ont toujours besoin d’être à l’aise dans leurs vêtements mais je prends plaisir à leur mettre des tenues coordonnées, à tenter des accessoires, des petites coiffures… J’ose également des petits hauts et des petits polos (retour de la mignonitude). 

Au maître-mot CONFORT, se rajoute RÉSISTANCE ! Les vêtements sont mis à rude épreuve, entre les tailles qui durent plus longtemps et les cascades de nos petits baroudeurs. 

Ma fille met beaucoup plus de robes car c’est agréable à porter, avec un collant en hiver. Pour mon petit boy, j’adore les salopettes en été. Je choisis des pantalons au tissu plus rigide, mais toujours avec la taille élastique (pour le… confooooooort).

Crédit photo : photo personnelle
Les premiers pas n’étaient pas loin, le premier jean à taille élastique est de sortie.

J’abandonne progressivement les bodys à l’approche de la propreté pour ma fille. Certaines de mes amies le font plus tôt, mais je trouve bizarre de voir dépasser une couche d’un pantalon et un bout de ventre à l’air.  

En ce qui concerne les chaussures, je privilégie des petites baskets et des sandales à lanières souples pour l’été. 

Enfin, je me suis découvert une passion pour Vinted, qui me permet de craquer pour des vêtements de marque à prix tous petits et de revendre les vêtements en très bon état, lesquels financent la garde-robe suivante. 


Pssst ! As-tu vu notre concours de Noël ? Tu as jusqu’au 30 novembre pour participer. Toutes les informations se trouvent sur le lien !

13 commentaires sur “Comment j’habille mes enfants

  1. Comme toi je privilégie le confort. J’ai ainsi reçu en cadeau pour mon fils un ensemble chemise + pantalon rigide + bretelles, en taille 6 mois… Ben je pense que c’est le genre de tenue qu’on ne passe que le temps de faire une photo !
    Complètement d’accord avec toi aussi sur les robes. C’est mignon mais pas terrible pour la motricité quand bébé commence à ramper, je trouve…
    Du côté de mon mari les critères sont clairs : le moins de boutons possible MAIS rien qui passe par la tête avant… Pfiou… Bien 12-18 mois 😛

    J'aime

    1. Au moins ton mari s’intéresse au sujet… Même si bon courage derrière pour trouver ce genre de vêtement 😉
      Parmi les vêtements de nos enfants, certains (et meme beaucoup) ont une encolure hyper serrée, et ils n’ont pas une grosse tête. Je ne comprends pas trop comme ils sont conçus…

      J'aime

  2. C’est marrant on se découvre des critères et des préférences qu’on ne soupçonnait pas en devenant parents! 🙂 Ici pas de « craquages » car le run d’achat de chaque nouvelle saison suffit à me désespérer par son prix… Je trouve aussi que les robes c’est peut-être mignon mais à partir de la propreté, avant je trouve que ça fait très « couvre couche » (quand ça la couvre justement..). Enfant je me rappelle aussi avoir une grande haine pour les collants (l’enfilage sans fin, les trous à la moindre chute, le froid en hiver, la jupe qui se relève..). Je privilégie aussi tout ce qui est joggings/t-shirt faciles à enfiler/pulls minces qui n’entravent pas la motricité/combishort d’été et baskets et sandales à lanières souples). Et 100% mixte en cas de fratrie de genre différent. Par contre moi j’adore les combi-pilotes, surtout les modèles un peu plus « mou/souples », ça me rassure de voir mon bébé ainsi sur-emmitoufflé! Et on est aussi team 6 premiers mois en pyjama 🙂

    J'aime

    1. Effectivement c’est drôle ces changements quand on devient parent 😁 Combipilote souple, ça me semple tout de suite plus pratique ! Et pour les collants, je détestais aussi étant enfant, c’est pourquoi j’ai pas mal de scrupules à en mettre à ma fille. Mais bon, elle a des robes d’hiver 😬

      J'aime

  3. Adepte de Vinted aussi ! Certaines marques allient bien confort et mignonitude. Les bodys avec un joli petit col sont chouettes pour ça.
    Ici dès leurs premiers jours de vie j’habille mes enfants le matin et je les mets en pyjama le soir, ça me donne le moral et permet de distinguer jour / nuit dans le flou de fatigue des premiers mois ;-).

    J'aime

  4. Chez moi, les enfants passent le temps du congé maternité en body et pantalon en laine de la marque Manymonths (bon, pour la dernière, née au mois d’août, j’ai fait des exceptions, elle a eu droit à la petite barboteuse en coton les jours les plus chauds, et même quelques robes héritées de ma mère et de ses sœurs).
    Contrairement à toi, les robes ne m’ont pas gênées pendant la période 4 pattes, à condition qu’elles soient assez courtes pour ne pas que ma fille mette les genoux dessus, et avec une jolie culotte en dessous.
    Et j’adore les salopettes, été comme hiver (surement parce que j’habite dans une région où on a rarement besoin de mettre 50 couches de vêtements), pour les filles comme pour les garçons, mais dès qu’ils tiennent debout je les préfères sans boutons à l’entre-jambe. En fait, je n’aime pas les pantalons, je trouve que dans leur grande majorité, soit ils les perdent, soit ça leur laisse des marques à la taille.
    Et je mets des bodys (au moins l’hiver) jusqu’à ce qu’ils soient autonomes pour aller sur le pot. Je râle contre la crèche qui ne veut pas de bodys quand ils se tiennent debout parce que ce n’est pas pratique pour les changer. moi je trouve ça super, je l’ouvre et le reboutonne par dessus l’épaule, comme ça pas de risque que le T-shirt / la robe / le pull trempe dans le pot !
    Mais c’est vrai que chacun a son avis sur la question. Entre le côté pratique pour les parents, le confort des enfants et l’esthétique, les boutiques peuvent vendre tout un panel de vêtements différents (mais quand même, quand je vois certains vêtements, je me demande si les stylistes ont déjà vu un enfant !).

    J'aime

  5. Idem, le confort est resté le maître mot, ainsi que le coton 😉
    Pour ce qui est de l’abandon des bodies, j’ai réagis comme toi, j’ai donc investi dès la propreté aux maillots de corps. Ils sont longs, moulants, donc ils restent bien dans le pantalon.
    Quant à la taille élastiquée, à l’heure où ils veulent faire tout seul, ça me paraître être une évidence. Autant leur faciliter l’apprentissage 😉

    J'aime

  6. Pour numéro 1, nous avons reçu beaucoup de vêtements et nous avions très peu d’argent pour compléter. Il a donc porté beaucoup de chemises et de pantalons rigides ou au contraire de joggings informes… dès que j’ai pu (vers 12 mois quand nous avons éclusé tous les cadeaux de naissance) je lui ai fait une garde robe très simple mais à mon goût: jean élastique, t shirt manches longues, petits pulls ultra classiques et duffle-coat avec …. une casquette type beret. Il en porte une depuis ses 4 mois (il avait une plagiocephalie très prononcée) et encore aujourd’hui à 6 ans! Tout le monde le reconnaît dans le village du coup! Il est grand fin et il a une classe incroyable… pour numéro 2 j’ai pris l’option total confort au début: pyj jusqu’à 4 mois, sarouels… avec le temps il a récupéré les affaires de son frère, seulement…. il n’a pas du tout le même gabarit! Ce qui était classe et chic sur le premier transforme numéro 2 en burito! Quoi que je fasse je me balade avec un grand élégant et un un petit qui ne ressemble à rien!

    J'aime

  7. Je me bats aussi pour les vêtements de Barbouille, 2 ans 1/2 : pitié arrêtons les jeans slims ou les chemisettes galère à enfiler ! Il y a une quantité incroyable de vêtements de ce type que Barbouille n’a jamais mis dans son placard ….

    J'aime

  8. C’est rigolo, nous n’avons pas du tout eu la même stratégie ! Nous avons arrêté les bodys vers 6 mois environ (c’était l’été) et elle n’en a quasiment jamais remis ! En cas de débordement de couche, le body c’est juste le drame : il faut tout changer !

    Pour les robes, nous avons trouvé ça plutôt pratique et n’avons jamais eu de soucis, peut-être car il ne s’agissait pas de robe longue ? (Avant d’être maman, je trouvais ça nul pour les bébés filles)

    Nous, la difficulté a été de trouver des petites culottes à la bonne taille, qui n’existent pas en taille crevette de 1 an !

    Je me dis souvent que les concepteurs d’habits pour enfant n’ont pas/ plus d’enfant en bas âge : encolure hyper serrée, pantalon beaucoup trop serré pour mettre des couches en dessous sur des toute petite taille, des braguettes au lieu de tailles élastiquées, des chaussures hyper rigides et/ou impossibles à enfiler….

    J'aime

  9. On a un peu le même fonctionnement ou en tout cas la même logique! C’est vrai que les premiers mois, ils sont trop bien dans leurs pyjamas! Mais je ne peux pas m’empêcher de l’habiller de temps en temps. Il est tellement beau dans une petite salopette par exemple! Et pour le coup, les salopettes, c’est assez confort quand même. On nous offre beaucoup trop de jeans par contre. Je n’aime pas trop lui en mettre. J’ai peur que ça n’empêche de bouger comme il le souhaite. Et on est bien d’accord pour les chaussettes jusqu’à 6 mois.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s