Ma famille, mes emmerdes : 3 romans sur les liens familiaux

Ma famille, mes emmerdes : 3 romans sur les liens familiaux

Cette année, parmi d’autres résolutions, j’ai décidé de me remettre à la lecture un peu plus sérieusement que ces dernières années. Avec le départ de Paul, j’apprécie d’autant plus ces moments pour moi, où je m’assieds enfin sur le canapé, un bon livre à la main, et m’évade hors de mon quotidien.

En complément des Bribes de Lectures*, je voulais aujourd’hui te recommander 3 romans lus dernièrement qui traitent tous à leur manière des liens familiaux, parfois équilibrés, parfois dysfonctionnels.

Les femmes de ses fils, Joanna Trollope

Si tu ne connais pas Rachel, laisse moi te la présenter. Rachel et Anthony ont eu trois fils, désormais adultes et mariés. Pour eux, Rachel s’est dévouée corps et âme, s’attachant à garder sa famille unie et à élever ses enfants du mieux qu’elle le pouvait, en s’immisçant dans une bonne partie de leurs choix, et en faisant tout pour les réunir chez elle régulièrement maintenant qu’ils ont tous quitté le nid. Rachel, c’est cette belle-mère avec laquelle tu composes ou tu essayes de composer, parce qu’elle demande beaucoup mais qu’elle ne le fait jamais méchamment.

Tout cela fonctionnait bon gré mal gré jusqu’à ce que l’un de ses fils traverse une crise personnelle et conjugale, qui sera l’élément déclencheur pour faire repenser les relations de chacun des fils avec leurs parents et leur permettre de s’affirmer enfin.

J’ai emprunté ce livre à la bibliothèque un peu par hasard juste avant un départ en catastrophe pour se confiner en famille, en cherchant un livre d’un autre auteur qui n’était pas disponible. Au delà de l’histoire qui est celle d’une famille assez classique, j’ai apprécié la façon dont l’autrice donne sa place à chacun. Elle s’attache à décrire à la fois le deuil d’une maison pleine que doit faire Rachel, la façon dont Anthony l’accompagne, étant tout à la fois du côté de sa femme et de celui de ses fils, et le chemin que doit faire chaque fils pour quitter ses parents et s’attacher à la famille qu’il forme avec sa femme. C’est un joli roman sur la vie de famille, les choix de vie structurants, et les relations familiales.

Pour ce qui est du style, ce n’est pas forcément le roman du siècle. C’était un bon roman de confinement, avec une histoire qui se tient, pas trop compliquée à suivre pour pouvoir lire en étant interrompue par les enfants, sans être pour autant cousue de fil blanc. J’avais un peu peur, au fur et à mesure de l’avancée de ma lecture, d’une fin bâclée qui nous laisserait sur notre faim, mais pour ma plus grande satisfaction ce n’est pas le cas. Les femmes de ses fils est vraiment l’histoire d’une tempête personnelle qui vient remettre en question un ordre établi qui n’était pas forcément équilibré, pour permettre à chaque membre d’une famille de reprendre sa place. C’est l’histoire d’une famille dans laquelle personne ne s’était trop interrogé sur sa place, et tout le monde doit apprendre à la retrouver.

lecture, bain, détente
Crédit photo : Taryn Elliott

Arrêtez moi, Lisa Gardner

Changement de style pour celui-ci, voilà le polar de la sélection du jour.

Que ferais-tu si tu connaissais le jour et l’heure précise de ta mort ? C’est le cas de Charlie qui, suite à l’assassinat de ses deux meilleures amies le même jour à la même heure à un an d’intervalle, sait exactement quand elle va être assassinée. Elle décide de confier par avance l’enquête sur son meurtre au commandant D.D. Warren. Cette dernière, déjà occupée par une enquête sur des meurtres en série sur des pédophiles renâcle un peu, mais, en se penchant plus sérieusement sur l’enquête, se rend compte de liens possibles, et d’un passé dont Charlie souhaiterait se défaire.

Je devrais me méfier des bandeaux racoleurs sur les livres. En l’occurrence, sur celui était inscrit « une nouvelle enquête pour la reine du suspense ». A dire vrai, je ne m’oriente jamais vraiment spontanément sur des policiers ou des thrillers, le suspense me tenant tellement en haleine que je finis par aller lire le dernier chapitre avant de pouvoir me remettre tranquillement à la lecture du livre. Celui-ci je l’avais emprunté parce qu’une amie m’avait recommandé un autre titre de la même autrice qui se trouvait n’être pas disponible à la bibliothèque lors de mon passage, en me disant qu’au pire je ne le lirai qu’en pleine journée, à des moments sans trop de stress.

J’ai donc attendu avant de l’entamer… puis j’ai attendu le moment où je sentirai mon cœur se serrer et faire des bonds dans ma poitrine. J’ai attendu. J’ai attendu. Et tout s’est accéléré enfin dans les derniers chapitres. Bref, pour le suspense insoutenable on repassera. Cela dit, cela ne m’a pas empêché d’emprunter un autre livre de la même autrice à la bibliothèque récemment, celui-ci me tiendra peut-être plus en haleine.

A côté de cela, l’histoire en elle-même est tout de même bien menée. Le passé de Charlie qui remonte nous fait entrevoir des relations familiales complexes et dysfonctionnelles, qui s’entremêlent avec une enquête compliquée en cours pour enfin comprendre que se cache derrière ces histoires de familles, une volonté de vengeance et un désir de rédemption tout à la fois. En bref, malgré le suspense pas au rendez-vous, pour un polar facile à lire pour lecteur un peu sensible, je le recommande.

Sept Sœurs, Lucinda Riley

Pour celui-ci je triche un peu, parce qu’en fait d’un roman, c’est une série de romans. Il devait y en avoir 7 (comme les Sept Sœurs) et Lucinda Riley a annoncé récemment qu’il y en aurait finalement 8. Pour le moment, seuls 6 tomes sont parus, et le septième est prévu pour le mois de juin 2021.

On y suit l’histoire de six sœurs, toutes adoptées par un milliardaire dont on ne sait que peu de choses, mort dans des conditions assez peu claires, et qui laisse à chacune lors de son décès une lettre et des coordonnées géographiques pour qu’elle puisse retrouver sa famille biologique. Chaque tome raconte donc l’histoire d’une sœur de la famille, retraçant son voyage initiatique pour retrouver ses origines.

Si j’ai été emballée par les deux premiers tomes, au troisième, construit de la même façon que les premiers, j’ai commencé à me lasser et ai envisagé d’arrêter. C’était sans compter mon côté persévérant qui est capable de continuer de regarder une série qu’il déteste juste pour connaître la fin (et finir énervé parce que la fin, comme le reste de la série est détestable, ou pire encore nous laisse sur notre faim). Et là, la surprise été plutôt bonne : la réflexion avait peut-être déjà été faite à l’autrice, toujours est-il qu’au quatrième tome, le rythme de la narration change et se renouvelle pour les tomes suivants, et la série retrouve un nouveau souffle.

J’ai beaucoup aimé ces romans initiatiques, la quête des origines de chaque sœur leur permettant à la fois de mieux se connaître elles-mêmes et de retisser des liens familiaux que la vie avait parfois bien éprouvés. C’est une lecture plaisante, des romans de soirée tranquilles, à lire avec un bon thé et un carreau de chocolat, qui, l’air de rien, nous amène aussi parfois à questionner certains aspects de notre vie, ou à revoir notre jugement sur des situations vécues. Certains pourraient reprocher un air de développement personnel sur fond de littérature de vacances. C’est peut-être un peu le cas, mais à vrai dire, je ne m’en formalise pas. Je me suis attachée aux six sœurs, à leurs quêtes initiatiques et à celle de leur sœur inconnue, et j’attends avec plaisir de lire le prochain tome.

Et toi, as-tu lu ces livres ? Qu’en as-tu pensé ? En as-tu d’autres à me conseiller qui traitent des liens familiaux ?

*Si tu ne connais pas encore Bribes de Lectures, c’est notre rendez-vous lecture hebdomadaire sur instagram. Chaque dimanche, une chroniqueuse te présente en vidéo un livre de son choix, en littérature adulte ou jeunesse.

12 commentaires sur “Ma famille, mes emmerdes : 3 romans sur les liens familiaux

  1. Je suis une fan inconditionnelle de la Saga des 7 sœurs avec une préférence pour Star et Electra ! Assez déçue du Tome 7 (je l’ai lu en mai lors de la sortie Kindle) et surprise un peu de la « 7eme sœur » j’ai du mal à voir dans quelle direction le 8 em tome s’engage !
    Merci pour tes recommandations lecture !

    J'aime

    1. Je viens de finir le 7° tome, et comme toi, je me demande de quoi sera fait le 8°… d’autant plus qu’on sait maintenant qu’il sera écrit par le fils de Lucinda Riley, j’avoue que j’ai un peu peur d’être déçue.

      J'aime

      1. Oh non, écrit par le fils ??? Je ne le savais pas ! Mais qu’est ce qu’il vient faire dans l’histoire, celui la !? Bon, je lui laisse le bénéfice du doute quand même (il va peut être écrire du point de vue d’un personnage masculin type Zed ou Pa Salt ?).

        J'aime

        1. Lucinda Riley est morte il y a un mois ou deux, elle avait pris le temps de briefer son fils sur le dénouement de l’intrigue, c’est donc lui qui reprend le flambeau pour le dernier tome (et entre sa mort et cette annonce se sont écoulé 3 semaines d’angoisse à se demander si on saurait finalement qui étaient Zed et Pa Salt)

          J'aime

  2. Oh j’adore ce genre d’article, moi qui suis toujours à la recherche d’idées de lectures variées, surtout juste avant les vacances ! Merci !
    Concernant Lisa Gardner, cette autrice m’avait, comme toi, été recommandée, et j’avoue avoir été très déçue du style (bon certes, je ne lis que la traduction depuis l’américain, mais quand même, ça m’agace), donc je ne suis pas sûre de relire un de ses romans policiers.
    Et c’est rigolo, on vient juste de me recommander la saga des 7 soeurs : c’est un signe, il faut que je le trouve avant de boucler ma valise ! 😀

    J'aime

    1. Cela me rassure de voir que je ne suis pas la seule à douter de Lisa Gardner. J’ai réessayé depuis, mais j’ai vraiment du mal à accrocher au style et à la lenteur du récit (et comme toi, je lis la traduction depuis l’américain).

      Aimé par 1 personne

  3. J’aime bien les « sagas » parce qu’on prolonge la plongée dans l’univers d’un auteur (et aussi parce que comme ça, ça laisse du temps avant de chercher autre chose à lire !) donc je pense que je vais tenter les 7 soeurs !
    Le 1er roman dont tu parles a l’air pas mal aussi, j’adore tout ce qui parle de famille…
    Lisa Gardner j’en avais lu un (le 7ème mois je crois) mais je n’ai pas du tout accroché ni au style, ni à l’intrigue que je n’avais pas trouvé intriguante… Mais les romans policiers/trhriller ça fait longtemps que je n’en lis plus trop, je suis souvent déçue et je trouve toujours que les personnages sont invraisemblables et tout va trop vite… Je suis trop difficile sur ce style je pense…

    J'aime

    1. Tu me dirais ce que tu en as pensé ?
      Pour ce qui est des romans policiers, je dois reconnaître que je suis assez difficile aussi. J’en lis tellement rarement, que je veux qu’ils soient bien construits sinon je n’en vois pas l’intérêt.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s