Portrait de femme 5 – Stéphanie et son goût des saisons

Portrait de femme 5 – Stéphanie et son goût des saisons

La vie est souvent surprenante. On a une idée d’un chemin tout tracé qui nous mènera de nos études au métier qui nous fait vibrer et que l’on fera jusqu’au bout. On se construit par rapport à ce qu’on a vécu enfant et les choix que l’on fait en tout jeune adulte peuvent parfois s’avérer ne plus être ce à quoi on aspire quelques années plus tard. Stéphanie a connu ces changements et a développé un superbe projet dont elle vient te parler aujourd’hui ! Se reconnecter à la nature et réapprendre à vivre en harmonie avec elle, c’est ce qu’elle te propose à travers son compte Instagram !

Peux-tu nous dire qui tu es en quelques mots ?

Francilienne curieuse et épicurienne ! Amoureuse de la nature, des voyages, de la cuisine, des odeurs, des dîners entre amis et maman d’un petit bout de 3 ans.

Quel est ton parcours avant de lancer ce projet ?

J’ai travaillé 16 ans en agence média, le boulot était excitant, stimulant mais avec des horaires de fou, un stress permanent, des heures passées dans les transports… Bref, j’en avais assez depuis quelques temps, le fait de devenir maman est venu renforcer ce sentiment. Je songeais sérieusement à une rupture conventionnelle, le coronavirus a accéléré le processus et m’a libérée !

J’ai alors eu envie de me reconnecter à ce qui m’animait vraiment : l’amour de la cuisine et de la nature. Lancer un compte Instagram m’est  alors apparu comme un intéressant premier pas pour atteindre cet objectif, et une chance de pouvoir partager tout cela avec plein de monde.

Pourquoi ce projet ciblé sur une reconnexion avec la nature ?

J’ai toujours aimé la nature et les grands espaces. Plus jeune, je ne me serais jamais vu vivre ailleurs qu’en ville (une citadine pure et dure !), mais j’avais déjà ce besoin de me reconnecter régulièrement à cette nature brute et belle. J’assouvissais ce besoin à travers les voyages. 

Mais, depuis plusieurs années je ne rêve plus que de vert, de m’installer à la campagne. Entendre les oiseaux en ouvrant la fenêtre, voir les arbres danser, sentir l’air frais chargé de mille senteurs, regarder pousser mes fruits et mes légumes, partager avec mon fils tous ces petits bonheurs que la nature nous offre.

En outre, je pense qu’il est absolument nécessaire et salutaire de revoir notre façon de consommer et de vivre avec la nature, on a beaucoup à (ré)apprendre de nos anciens là-dessus !

Quel a été ton cheminement jusqu’au lancement ?

Entre le moment où j’ai décidé de me lancer dans un projet sur la nature et le lancement il a dû se passer 4 mois à peu près. Le concept est apparu relativement rapidement : faire (re)découvrir les richesses que la nature a à nous offrir chaque saison, dans un souci de consommer mieux et responsable en particulier. Le support également, pour sa simplicité et sa puissance : Instagram.

Après, pour la sélection des éléments, la définition du contenu éditorial et la mise en forme, j’ai voulu me donner plus de temps : 2/3 mois et lancer le projet à la nouvelle saison : le Printemps en l’occurrence, qui est pour ne rien gâcher ma saison préférée !

Photo personnelle
Quel est ton rapport au zéro déchet ?

Je suis dans une logique de réduction globale de notre impact environnemental. On utilise un filtre à eau à la maison (plus de bouteille plastique), j’ai une machine à café à grains (exit les capsules et bonjour le marc de café qui peut servir à plein de choses), on utilise des bee wraps pour emballer les aliments (plus de film plastique), des pailles en bambou, des éponges et des cotons lavables, des serviettes en tissu, on recharge autant que possible les produits de soin ou ménagers et on sélectionne des produits les plus naturels possibles (huiles essentielles, savon noir, vinaigre ménager etc.).

On recycle évidemment nos déchets, on achète des produits locaux et de saison en circuit court ou directement en provenance de notre jardin, on évite les protéines animales le soir, on réapprend à utiliser les épluchures et les restes (pour des bouillons, des soupes, des sauces… ). Plein de petits gestes simples en fait, mais qui peuvent, à terme, avoir un gros impact si tout le monde s’y met.


Prochaine étape pour moi : fabriquer mes produits d’entretien ! J’ai déjà tous les ingrédients pour fabriquer ma lessive. Et pour mon compagnon, le kintsugi, une méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées.

Penses tu que même en ville il est possible de se remettre au rythme des saisons quand la verdure se fait pauvre autour de nous ?

Tout à fait ! Ne serait-ce que par sa consommation. 

Consommer de saison est à la portée de tout le monde. Il faut juste réapprendre quoi consommer et quand, les multiples façons d’utiliser et d’accommoder les produits, comment les conserver. C’est ce que j’essaye de transmettre à travers mon compte Instagram. Je pense d’ailleurs qu’on devrait absolument apprendre aussi cela à l’école !! 

Et pour se replonger en pleine nature et profiter de ce qu’elle a à nous offrir, on a la chance d’avoir en France une nature et des paysages splendides et variés, il faut en profiter ! Une petite balade dans les bois, dans les prés, une virée à la mer, une randonnée en montagne… Il y a toujours à proximité (même des grandes villes) un petit coin de nature à (re)découvrir ! 

Peux-tu nous donner en avant première des petites infos sur les posts à venir ? 

Les prochains posts feront la part belle aux fruits de saison et aux produits de la mer ; ils mettront aussi en avant des artisans, des producteurs et je vais vous faire redécouvrir une technique ancestrale de conservation (depuis le paléolithique, rien que ça !) : le fumage !

Photo personnelle
Quelle évolution souhaiterais-tu dans un futur plus lointain ?

Pour mon compte : rencontrer et plus donner la parole aux producteurs et aux artisans (de qualité et respectueux de l’environnement). Revaloriser leurs métiers, partager leur savoir faire et leur amour de la nature avec un plus large public. 

Personnellement : travailler pour ou avec de grands chefs. Restaurer la ferme familiale dans le Perche et en faire notre résidence principale. Avoir un grand et beau potager pour nous d’abord et, soyons fous, un jour pour fournir les grands chefs, sur le modèle d’un Asafumi Yamashita (maraicher haute couture) !


Nous sommes plusieurs chez Bribes de Vies à vouloir commencer à mettre en place un mode de vie plus responsable et moins polluant (Chaperon rouge est venue te parler de sa transition ici et ici, mais elle n’est pas seule à mettre en place des petits pas). C’est pourquoi nous soutenons ce projet qui nous parait aller dans la bonne direction. Réapprendre à écouter et connaitre ce que peut nous apporter la nature ne peut qu’aider à aller dans la bonne direction.

Tu peux retrouver ce compte Instagram qui t’aidera à te reconnecter à la nature ici : Le gout des saisons.

4 commentaires sur “Portrait de femme 5 – Stéphanie et son goût des saisons

    1. Ce virus a été dévastateur mais d’une façon assez antinomique il a aussi apporté du positif. On s’est rendu compte qu’on pouvait travailler autrement, envisager notre vie autrement. Stéphanie effectivement a saisie au bond l’opportunité. Ça a été le signe qui lui manquait pour se lancer!

      Aimé par 1 personne

  1. Abonnée aussi ! On est désormais convaincus par l’alimentation locale et de saison, mais on part de tellement loin en termes d’habitudes alimentaires et de connaissances autour du cycle des fruits et légumes… Cette page va certainement m’épargner des heures de recherche 😊 je te souhaite une belle réussite !

    Aimé par 1 personne

    1. Je lui transmet tes souhaits de réussite et je suis d’accord avec toi, moi aussi je tente de faire pleins de petits pas écologique mais j’ai l’impression d’être très souvent à la ramasse! Mon prochain gros challenge : un potager selon les règles de la permaculture.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s